Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Jeu 20 Avr 2006 - 5:23

... ou de s'engager.

Ce qui ne concerne d'ailleurs probablement pas que les hommes, tout comme la propension à "aimer trop" ne concerne pas que les femmes...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
moniquelunique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Dim 23 Avr 2006 - 15:17




La peur d'aimer, ou peur de perdre sa liberté ?

_________________
envie de gros calins ....
Revenir en haut Aller en bas
chupa36
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 34
Localisation : couvin belgique
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Jeu 28 Sep 2006 - 14:12

c'est vrai que c'est bon des 2 côtés, cette peur est compréhensible quand on peut voir des fois les divorces ou les simples séparations qui se passent si mal.
moi je refuse le mariage...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://chupa36.skyblog.com
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Jeu 28 Sep 2006 - 18:47

J'ai une certaine expérience en la matière au vu de ma vie perso (deux mariages, deux divorces, et pour des raisons totalement différentes qui ne signifiaient nullement une quelconque et unique responsabilité perso, soyez-en certains), le mariage et le divorce de mon fils, au même moment que la séparation de ma fille d'avec son compagnon (ils avaient chacun deux enfants souhaités) je veux vous affirmer qu'entre ce qu'on souhaite, ce qu'on fait et ce qu'on aurait dû faire, il y a une sacrée marge.

On jure une chose un jour, puis la vie fait qu'on déchante vite et qu'on revient à d'autres options de vie.
De plus, la présence d'enfants (souvent, hélas ! trop tôt dans la vie du couple, ce qui ne permet pas de bien se connaître, de vivre uniquement l'un pour l'autre) est un sacré prob dans les relations du couple.
La séparation ou le divorce, qu'il soit à l'amiable ou l'objet d'une procédure juridique, perturbe toujours les enfants (même si on croit dur comme fer le contraire).
Tout comme la venue d'un enfant ne consolide jamais un couple boiteux.

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
chupa36
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 34
Localisation : couvin belgique
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Jeu 28 Sep 2006 - 20:26

je suis bien désolée pour toi et suis bien d'accord quand tu dis qu'un enfant ne consolera jamais un couple boiteux, que du contraire !!!!
avec zom on avait des bas depuis que j'avais fini l'école et que je cherchais du boulot, tout le temps sele à la maison j'en avais marre car lui bossait, le jour où j'ai trouvé un travail on s'est donné 1 an avant de faire un enfant car ça allait tellement mieux et aujourd'hui nous sommes comblés...pourvu que ça dure bien sur Sif

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://chupa36.skyblog.com
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Ven 29 Sep 2006 - 17:07

Raison de plus, maintenant que, contrairement à vos aînés, vous pouvez vous permettre de choisir la date, le moment, à la limite, le lieu de faire ensemble un enfant, il est indispensable de réfléchir avant, à ce qu'un enfant apporte comme bonheur, mais comme soucis également. Et avec les années qui passent les soucis qu'un enfant aporte évoluent. Et n'arrêteront jamais
Et que ces soucis sont très souvent la mort d'un couple, particulièrement quand il y a un manque de stabilité dès le départ.

Trop de gens se rencontrent, vivent ensemble quelques mois, et veulent de suite un enfant !
Puis, tout aussi vite, on se lasse et on se sépare..... Et l'enfant là-dedans ?
Encore heureux qu'il n'existe pas un Société Protectrice des Enfants abandonnés par des Parents divorcés....
Cette société serait vite à saturation.

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
chupa36
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 34
Localisation : couvin belgique
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Sam 30 Sep 2006 - 13:46

je vous approuve...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://chupa36.skyblog.com
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Lun 2 Oct 2006 - 19:49

J'avais 4 ans et mon frère 3 ans quand nos parents se sont séparé et bien, je l'ai très bien vécu et à prioris, mon frère également. Bien sûr, nous étions trop jeune pour nous rendre compte de ce qui se passait, mais, une chose est sûr, nous ne l'avons pas mal vécu. Bien sûr, ça se passe rarement bien, mais, ça arrive, mon frère et moi en sommes la preuve.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Mar 3 Oct 2006 - 5:07

Moi aussi je refuse le mariage et je ne veux pas que ce refus soit considéré comme une peur de s'engager. Même si, bien sûr, elle n'est pas complètement absente. Si je m'engage dans quelque chose d'aussi important que concevoir un enfant, j'aimerais ne pas le faire à la légère mais en même temps je suis bien conscient que la conception d'un enfant pour exister sans que soit clairement pris cet engagement. Vaste question...

Je pense qu'il vaut mieux éviter de trop généraliser. Ce qui est important pour un enfant est d'avoir une ambiance, un milieu de vie qui soit suffisamment harmonieux ou sécurisant et cela peut être la cas dans un couple mais pas nécessairement.

Nous sommes passé de cette peur d'aimer au problème de la séparation...

L'attachement des enfants avec les parents (ou même un autre membre de son entourage) peut-être très variable et une séparation forcé peut être plus ou moins traumatisante. Cela va dépendre aussi de l'aptitude de l'autre parent à combler le manque éventuel et établir une relation suffisamment complète et satisfaisante pour l'enfant.
Pendant longtemps, ce fut apparemment difficilement le cas, d'où le témoignage de Ln. Il est probable que les choses ont ensuite évolué ou du moins dans certaines familles, d’où le témoignage de Philippe. La perturbation n'est pas nécessairement importante et plus ou moins consciente comme l'illustre ces témoignages qui pour moi se complètent plus qu'il ne se contredisent.

J'espère que vous pourrez aussi le concevoir de cette manière... Mais il n'est pas toujours facile de recevoir des témoignages qui semblent contredire notre expérience de vie. Il est important d'avoir suffisamment d'humilité pour comprendre que celle-ci ne peut pas être complète et qu'il peut exister d'autres expériences de vie bien différentes et que nous n’avions pas pu imaginer de par notre propre vécu.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
chupa36
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 220
Age : 34
Localisation : couvin belgique
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Mar 3 Oct 2006 - 11:36

je suis comme toi Mvé, même pensée

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://chupa36.skyblog.com
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   Mar 3 Oct 2006 - 17:09

Tiens, il me semblais avoir répondu au sujet (avant le commentaire où je parle de la séparation de mes parents).

Bon, je vais essayer de répondre.

Je ne crois pas avoir peur d'aimer, mais j'ai certainement trop peur d'être mal aimé.

Pour ce qui est de m'engager, la question me semble très différante.

Les celtes faisait des mariages d'un ans renouvellable, je trouve que c'est un très bon compromit entre la liberté totale et le mariage monogame classique.

Personnellement, je ne veux pas avoir d'engagement solanel avec une femme, je préfère la confiance mutuel et la liberté. L'amour est en perpétuel évolution et on ne sais jamais comment va évoluer une relation, alors, autant être le plus ouvert possible, ne pas s'imposer un engagement qui pourrait aller contre l'évolution de la relation.

Pour ce qui est d'avoir un enfant, une chose est sûr, je n'en veut pas ici. Si j'arrive à vivre plus près de la nature et loin de toute cette follie qu'est le monde industrialisé, alors, la question pourrait très bien se poser. Néanmoins, le fait qu'il y ai déjà bien trop d'être humain pour notre planette me fait objectivement pensé qu'il vaut mieux ne pas avoir d'enfant, d'un autre côté, quand j'étais avec mon ex, j'ai ressenti cet envie vicéral d'avoir un enfant avec elle et si je ne concidérais pas notre environement industrialisé aussi mal, il est fort probable que cette envie vicéral aurait pris le dessus sur la raison.

J'essaye donc de camper sur mes positions "raisonable" tout en me disant que si pour quelque raison que ce soit, si j'avais un enfant, je l'accueillerais avec tout l'amour qui lui est dû et que je ferais tout pour que sa vie soit la meilleur possible et j'en serais très heureux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ou si nous parlions de 'Ces hommes qui ont peur d'aimer&quot
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dieu fait de nous en JC
» et si nous parlions des rêves
» Je crois que vous allez aimer‏..."Jésus,nous parle de la parabole de la perle qu'a trouvée un homme"
» Règle de l'observateur
» « Nous parlions d'amour! » dit Jésus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Salons & forums d'échanges amicaux... :: A propos de l'amitié, des relations humaines, de l'amour et de ses défis...-
Sauter vers: