Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 Alimentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Alimentation   Dim 21 Mai 2006 - 15:05

Je propose de parler ici de l'alimentation humaine de manière général.

Je commence par un lien vers un article qui me semble assez intéressant sur le sujet (je n'ai lu qu'en diagonal, j'y reviendrais après mes examens) :
http://www.mieux-etre.org/interactif/article.php3?id_article=396
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Alimentation   Jeu 1 Juin 2006 - 10:48

Je viens de lire l'article dont le lien est ci-dessus, c'est très intéressant et je vous recommende de le lire et si c'est trop long pour vous, j'ai fait un résumé que voici :

Alain Mahieu a écrit:
quel est le régime alimentaire le mieux adapté à la physiologie humaine autrement dit à notre métabolisme ? Pour répondre à cette question, la science contemporaine apporte de multiples observations et recherches qui débouchent sur un constat identique : l'homme moderne reste encore physiologiquement un primate. En effet, son tube digestif et les enzymes qu'il sécrète sont absolument identiques à ceux du chimpanzé.

Or la paléoanthropologie démontre que le régime alimentaire du chimpanzé se calque parfaitement sur celui de l'homme du début du paléolithique : aliments intégralement crus constitués pour l'essentiel d'une grande quantité de fruits, de feuilles, de pousses, de racines, d'œufs, d'insectes, de coquillages, de poissons et occasionnellement de viandes. Or l'homme de la période pré-culinaire présente un tableau sanitaire sensiblement identique à celui du chimpanzé : très peu de maladies infectieuses et aucune pathologie dégénérative.

Les recherches scientifiques font ressortir que c'est à partir de la révolution néolithique (il y a 10.000 ans) que l'humanité a commencé à être gangrenée par certaines pathologies.

...

A la lumière de ces considérations, en Amérique comme en Europe, des savants d'horizons divers (anthropologues, paléontologues, nutritionnistes, médecins...) en sont arrivés à conseiller une alimentation dite ancestrale ou paléolithique axée sur le respect de la plage alimentaire originelle, l'introduction du cru et des cuissons douces, dont l'impact favorable sur la santé ne fait, selon eux (et nous), aucun doute.

...

En supprimant les produits laitiers et les céréales glutineuses chez ses patients, le Dr Seignalet obtient des guérisons de troubles considérés souvent comme incurables tels que l'eczéma, l'asthme, la rectocolite hémorragique, le diabète sénile et même certaines formes de cancer.

Pour retrouver ou garder la santé, il faut écarter celles que l'organisme ne peut pas métaboliser et conserver celles accessibles à l'action de nos enzymes. Cette attitude de bon sens est en quelque sorte le porte-clés de la bionutrition. Dont voici à présent les sept clés principales.

1) LA CLÉ DE LA SPÉCIFICITÉ ET DE LA VARIÉTÉ (ou le respect de la plage alimentaire)

...ne font partie de notre plage alimentaire idéale que les aliments adaptés au profil génétique de notre espèce. La plage alimentaire idéale de l'être humain devrait donc être essentiellement constituée de légumes, de fruits, d'oléagineux, de graines germées, d'œufs, de viande, de volailles, de poissons, de coquillages et de fruits de mer.

...

2) LA CLÉ DE L'INTÉGRALITÉ (ou le respect de l'aliment originel)

Cette clé ne consiste pas seulement à manger complet mais à consommer l'aliment dans sa forme originelle, c'est-à-dire sans lui faire subir aucune dénaturation.

...

3) LA CLÉ DE LA VITALITE (ou du respect de la fraîcheur)

La vitalité d'un aliment n'exprime rien d'autre que sa capacité à nourrir et à drainer l'organisme qui l'a ingéré. Les facteurs qui garantissent la vitalité d'un aliment sont son caractère cru et originel (voir clés précédentes) mais aussi sa fraîcheur.

...

4) LA CLÉ DE LA PURETÉ

Il va de soi que l'aliment doit contenir le moins possible d'éléments nuisibles à la santé.

...

5) LA CLÉ DES ASSOCIATIONS (ou le respect des mélanges compatibles)

...plus les aliments sont mélangés, moins ils sont digestes. L'alimentation dissociée (sans mélanges) procure même un mieux-être spectaculaire chez les insuffisants digestifs.

...

6) LA CLE DE LA SAPIDITE NATURELLE(ou le respect des saveurs).

Il a été démontré que les qualités gustatives de l'aliment originel sont proportionnelles à ses qualités nutritives (Dr. Fradin).

...

7) LA CLÉ DE LA SATIÉTÉ-SOBRIÉTÉ (ou le respect de la régulation spontanée).

La gourmandise et la boulimie sont des mécanismes souvent irrépressibles qui s'expriment pour compenser des carences. Carences affectives ou relationnelles, certes, mais aussi physiologiques !

...

Il va de soi que les aliments complets, riches, non dénaturés et donc plus savoureux induisent, chez le consommateur, un état de satiété accompagné, en fin de repas, d'une sensation de chaleur, de plénitude et de bien-être.

...

CONCLUSIONS

L'observance des "7 clés de la bionutrition", pratiquée dans le règles de l'art, permet le maintien mais aussi la restauration d l'équilibre immunitaire naturel, dont la rupture entraîne la grosse majorité des pathologies actuelles. Les principaux effets salutaires qui en découlent sont :

- une augmentation de la résistance aux infections,
- la disparition des allergies,
- un sommeil de meilleure qualité, plus court et réparateur,
- une capacité de récupération accrue,
- l'amélioration, voire la guérison des maladies infectieuses et dégénératives,
- le ralentissement du processus de vieillissement.

Mais attention : ces 7 clés ne peuvent exprimer leur pleine efficacité que si elles sont appliquées simultanément. Elles agissent en synergie. L'absence, même d'une clé, compromet l'action de toutes les autres.
Revenir en haut Aller en bas
 
Alimentation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alimentation vivante : végétalisme à 80% cru
» plaquettes en baisse: alimentation? soja?des rapports entre?
» sclérose en plaques et alimentation
» Phosphates dans l’alimentation : les enfants en danger !
» Les types de crudivorisme / L'alimentation vivante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Salles de réunions & forums sérieux :: A propos de la santé, du mieux-être physique et mental, des sciences humaines, de psychologie, etc.-
Sauter vers: