Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 Quand la mort frappe violament

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Quand la mort frappe violament   Mer 11 Oct 2006 - 14:49

Un musicien avec lequel j'ai un peu fait de la musique et donc un très bon copain s'est suicidé ce lundi 9 octobre 2006 au matin. J'ai apris son décès le lundi soir et j'ai su qu'il s'est suicidé mardi vers midi.

Si je vous parle de cet évènement, c'est parcequ'il y a peu de chance que quelqu'un ici le connaisse et que je n'ai pas envie de dire certaine choses à ces plus ou moins proche.

Hier je me sentait vraiment mal, d'autant plus quand j'ai apris la façon dont il est mort. Fin d'après midi, j'avais rendez-vous avec mon cousin, nous en avons parlé et par la suite, nous avons passé une après-midi qui m'a permi de pensé à autre chose.

Si je respecte le choix de ce très bon copain d'avoir mit fin à ces jours, j'ai beaucoup de mal à accepté le fait qu'il ai laissé des enfants très jeune derièrre lui. Quelque soit les raisons qui l'on poussé à commetre ce suicide, je suis sûr qu'il aurait pu s'y prendre autrement et ces enfants aurait toujours un père.

Note : J'aimerais aborder le sujet plus en profondeur, mais, au préalable, j'aimerais que seul les membres du forum puisse voir ce sujet. Michel, pourrais-tu créer une rubrique que l'on ne peut voir qu'une fois connecté ou, si ce n'est pas possible, une rubrique privé auquel tout les membres du forum ont accès et y déplacer ce sujet ?
Revenir en haut Aller en bas
zen
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 213
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Quand la mort frappe violament   Mer 11 Oct 2006 - 17:13

Je suis de tout coeur avec toi pour traverser cette douloureuse épreuve..
Et que si tu as besoin d'en parler je t'écouterais volontier mais je pense que tu te tournera vers d'autre personnes que tu connais mieux Wink

Toutes mes pensées sont avec toi et sa famille..
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Quand la mort frappe violament   Mer 11 Oct 2006 - 18:07

Être confronté à la mort est une chose.
Être confronté à un suicide est une autre !
Si il est vrai qu'on puisse penser que la mort est inéluctable pour tous, triste pour un jeune qui est atteint d'un mal inguérissable, c'est très pénible de penser qu'une personne qu'on connaissait se soit trouvée tellement acculée, tellement seule, tellement malheureuse,qu'elle en est arrivée à une telle extrémité.

Je voudrais simplement dire que celui qui choisit de se suicider, mm si cela vient d'un désir soudain de sa personne, répond aussi, souvent à un sentiment auquel il ne peut résister. Il y a en celui qui se sent si mal, à un certain moment, une force qu'il ne peut réprimer, une force qu'il sent plus forte que lui et qui lui dit :" vas-y, tue-toi, tu n'as que cette chance d'en sortir".
Cette force annihile tous les autres sentiments, le self control,  la religion, l'instinct de survie, l'amour de ses proches, fait oublier ceux qui resteront, ceux qui le trouveront, ceux qui auront mal de n'avoir pu ou de n'avoir rien fait.
Il faut être passé par là pour le comprendre.
La seule chose que tu ne peux pas faire, aujourd'hui, Φιλонцовъ, c'est avoir un sentiment de réprobation pour cet ami. Personne ne saura jamais ses sentiments profonds à l'heure où il a commis l'irréparable.

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Quand la mort frappe violament   Mer 11 Oct 2006 - 21:26

Merci Zen, c'est réconfortant de se savoir entouré personne près à me soutenir. Comme tu le suppose, je préfère être entouré de mes proches, mais c'est l'intention qui compte.

Merci Ln_neva_unique, ce que tu dis m'aide à accepter son geste. Cependant, j'ai du mal à accepter que je ne peux pas avoir des sentiments qui me vienne naturellement.

Je suis d'autant mieux placer pour le comprendre qu'il s'est confier à moi exactement un mois avant son décès. Ce qu'il m'a dit ne laissait en rien présager son acte, mais il l'explique, du moins en partie.

Mais, si rationnellement, tu as certainement raison, il me faut certainement du temps pour l'accepter et j'estime avoir le droit de lui en vouloir, même si j'ai tord.

Je sais que ce que tu m'as dis, tu l'a fait pour mon bien et encore une fois, je t'en remercie, je te demande simplement de ne pas aller contre mes sentiment avec des mots qui imposent.

Je crois aussi que mon sentiment de révolte est ancré dans autre chose que le fait qu'il avait des enfant. Il y a tout un contexte morbide qui plâne dans le milieux du metal depuis environ deux ans, lorsque un Metaleux s'est suicidé, je le connaissais un peu et ça m'a beaucoup touché. Un de ces amis qui a découvert son corps à souvent été très mal depuis, il a fait une tantative de suicide il y a quelques mois, d'autres de ces copains et amis exprimes des idées suicidaire (dont un de façon très explicite), il y a deux ou trois mois, un autre métaleux que je ne connaissait que de vue c'est suicidé, maintenant, c'est ce très bon copain que je connais depuis des années. De toute évidance, il y a un certain effet boule de neige et on est beaucoup à ce demander quand ça sessera. Ce climat est vraiment morbide et il y a de quoi être révolté face à ce climat mal-saint.
Revenir en haut Aller en bas
zen
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 213
Age : 37
Localisation : Suisse
Date d'inscription : 13/06/2006

MessageSujet: Re: Quand la mort frappe violament   Mer 11 Oct 2006 - 21:46

Φιλо a écrit:
Merci Zen, c'est réconfortant de se savoir entouré personne près à me soutenir. Comme tu le suppose, je préfère être entouré de mes proches, mais c'est l'intention qui compte.

Oui je comprends bien...c'est normal

Big Kiss et tout de bon
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Quand la mort frappe violament   Mer 11 Oct 2006 - 21:50

Φιλонцовъ, je comprends ta révolte.
Mais tu dis que tu as parlé à ton copain il y a un mois !!! Tu te rends compte de ce que toi tu as vécu, toi, en un mois ?
Imagine ce que ton copain a pu vivre et penser, lui aussi ? 24 h sur 24, 30 fois seul avec lui même ?
Comme je le disais ailleurs à propos d'autre chose, avoir une idée assez arrêtée sur le geste commis, serait juger ce qu'il a fait ! Or , nous ne sommes ni Dieu, ni une quelconque Puissance Supérieure pour avoir ce droit !
Tout ce que nous pouvons faire, c'est penser, dire notre peine profonde, actuelle
Qui sait si ce copain actuellement dans une autre vie, ne nous entendra pas, et si cela n'ajoutera pas aux supplices qu'il doit déjà avoir actuellement pour cet acte insensé ?

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Quand la mort frappe violament   Jeu 12 Oct 2006 - 13:45

Ce matin, en partant à l'école, je me suis rendu compte que je ne lui en voulais plus d'avoir laissé ces enfant derrière lui, "la nuit porte conceil" dit-on, cette nuit, ce sont tes mot LN qui m'ont permi d'accepter ce qui c'est passé et de ne plus lui en vouloir.

Il n'y avait que deux mot qui me dérangait dans ce que tu as dit, tu avait entièrement raison et ces deux mots ne sont pas important, ce qui est important, c'est que des personnes comme toi mon aider dans le deuil que je vit actuellement.

Concerntant la cituation que j'ai décrite, tout ces suicides, ces tentatives de suicide, je ne sais plus quoi penser. J'aimerais qu'il y ai un moyen simple d'assainir cette atmosphère morbide, mais rien n'est simple et il est important de respecter le libre arbitre. Tout ce que je peux faire en dehors de ce que je fais déjà (simplement donner de l'affection autour de moi), c'est espérer que ce cercle vicieux s'enrayera.

Sinon, oui, il peut se passer des tas de choses en un mois, mais deux jour avant sa mort, j'ai parler de lui à un très bon copain commun avec qui il avait des projets, et ce copain qui l'a donc vu tout réssament n'a rien vu venir non plus. Ce qui l'a poussé au suicide est donc présent depuis bien longtemps, ce qui c'est passé réssament ne peut-être qu'un déclancheur.
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Quand la mort frappe violament   Ven 13 Oct 2006 - 13:50

Quelquefois, on s'arrête sur le cas d'une telle personne qui s'est suicidée. On cherche à s'interroger sur son cas, sur les motivations de son acte.
On continue de converser sans prêter une plus grande attention aux autres personnes qui meublent notre vie. On juge parfois (souvent !) des gens qu'on connait à peine, on les méprise en totalité pour tel ou tel acte qu'ils ont commis, telle parole qu'ils ont dites.
On ne sait pas que parfois, derrière cet acte, cette parole (peut-être) méprisables, il y avait une autre souffrance, totalement différente, que nous n'avons pas vue et qui cachait un désir de se détruire aussi certainement que celui dont nous avons appris le suicide.
Mais cet personne-ci ne s'est pas suicidée, elle a pu surmonter ce désir d'anéantissement.
Et pourtant, celle-ci, nous l'avons méprisée ! Alors qu'au vu des sentiments de rancune que nous manifestons contre ceux qui n'ont pas eu ce courage, cette force, nous devrions les admirer.

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la mort frappe violament   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la mort frappe violament
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand est mort Ben Laden ?
» Quand la mort nous ouvre à la vie
» PRONOSTIC VITAL
» Quand tous vos 3° sont pour la peine de mort... Désarroi et questions!
» La mort, surtout quand on est jeune, nous vient rarement à l'esprit…

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Salons & forums d'échanges amicaux... :: Expression de sentiments personnels-
Sauter vers: