Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 Le harcèlement moral - des coups sans hématome

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Sam 13 Jan 2007 - 14:54

Parler du harcèlement moral, c’est toucher à l’intime, la mise à jour de nos faiblesses.
Qu’il soit privé ou professionnel, c’est une chose dont on parle peu ; ou parce que l’on n’ose pas en parler, ou parce que personne n’est disposé à admettre l’existence du problème. Et ne pas en parler, c’est nier l’existence même de ce problème.
Le problème existe, j’ai choisi d’en parler.
Je laisserai entre parenthèse la partie professionnelle pour le moment et ne garderai en mémoire ce que nous pouvons vivre au quotidien, que ce soit dans la vie réelle ou sur le net.
Mais qu’est ce que le harcèlement moral ?
C’est une conduite abusive se manifestant par des comportements, des paroles, des actes, des gestes, des écrits unilatéraux, de nature à porter atteinte à la personnalité, à la dignité ou à l’intégrité psychique d’une personne, à mettre en péril sa santé mentale et son bien être physique et psychique.
Il peut prendre différentes formes.
Le mobbing : (foule) C’est la pression exercée par un groupe de personne, composée d’un leader, sur une autre personne (si vous faites un peu attention, un harceleur agit rarement seul. Il y a un leader et autour de lui gravite un certain nombre de personnes. Ces dernières suivent ce leader car elles-mêmes généralement en ont peur et préfèrent suivre et harceler plutôt que de rester intègre et devoir subir à leur tour le harcèlement.
Le bullying : (rudoiement) C’est une pratique qui consiste à placer une personne sous pression constante, par le rudoiement par exemple
La gestion par le stress : C’est une pratique qui consiste à placer une ou plusieurs personnes sous pression constante. Attention, s’il est « raisonné », il peut être positif. J’entends par là qu’un stress raisonné peut être bénéfique au développement d’une entreprise par exemple. Dans le cas contraire, la personne est considérée comme faible et fainéante parce qu’elle est – soi-disant – incapable de résister au stress.
La gestion par la peur : C’est une pratique qui consiste à augmenter la pression sur une personne ou un groupe en utilisant les menaces verbales. On dégrade une personne en l’empêchant de se défendre. Exemple : « Attention, si tu continues à discuter autant, on te vire »
Ces menaces visent la personne a lui ôter son droit de réponse et le droit de se défendre, l’effet à long terme est la « paralysie » de la personne.
Le stalking : (traquer) C’est une pratique qui consiste à surveiller constamment une personne et la traquer afin d’être prêt à répliquer si celle ci tente de se défendre.
Il se manifeste de manières différentes
Empêcher la personne de s’exprimer : hurler, interrompre, détruire un travail réalisé, menacer, etc.
Isoler la personne : ne plus lui parler ni en privé ni en public, nier sa présence, l’éloigner, la priver de ses moyens de communication, empêcher d’autres personnes de lui adresser la parole et/ou de l’aider.
Déconsidérer la personne : Répandre des rumeurs, ridiculiser, imiter, humilier, mettre en cause ses convictions ou sa vie privée, injurier ou harceler sexuellement.
Discréditer la personne : Ne plus lui donner des tâches à réaliser ou lui retirer un travail commencé, l’obliger à réaliser des actions dévalorisantes, absurdes ou inférieures à ses compétences, mettre la personne en échec, simuler des fautes. Le dénigrer devant les autres.
Compromettre la santé de la personne : Obliger la personne à réaliser des travaux qui peuvent être dangereux, agresser la personne verbalement ou physiquement, être sans répit avec elle, ne lui laisser aucune chance de reprendre son souffle.
Déstabiliser la personne : Se moquer de ses convictions, de ses goûts, de ses choix politiques. La priver de toute possibilité de s’exprimer, se moquer de ses points faibles, faire des allusions désobligeantes sans jamais les expliciter, mettre en doute ses capacités de jugement et de décision.
La liste n’est bien sûr et malheureusement non exhaustive.
Vous vivez cela ? Mais comment est ce arrivé ?
La logique d’un harcèlement moral est souvent identique
Au départ, la victime ne s’aperçoit pas qu’elle est manipulée. Les relations entre la victime et le harceleur débutent souvent sous forme de rapports de séduction.
Le harceleur (souvent à l’aide de ses sbires) attaque ensuite de façon indirecte de manière à déstabiliser la personne. Celle-ci se désiste ou se soumet de manière à éviter le conflit ouvert. A ce moment, un sentiment de confusion apparaît chez la victime. Il engendre du stress. D’autant que pour la victime, elle s’interroge sur ses compétences et ses capacités. Le doute s’installe. Souvent, la victime imagine qu’elle est à l’origine du comportement du harceleur. La victime cherche des causes logiques au comportement du harceleur. Exemple : « Est-ce qu’il n’a pas raison ? Est-ce que le problème ne vient pas de moi ? »
Finalement, les rapports se dégradent petit à petit et mènent le harceleur à des comportements violents vis-à-vis de la victime. La victime prend peur. Soit elle est terrorisée et elle se soumet. Dans ce cas, le harceleur et parfois l’entourage privé et/ou professionnel diront qu’elles sont des victimes nées et ont un perpétuel sentiment de persécution. Soit elle réagit violement et elle sera accusée d’être responsable de l’échec de la relation ou d’être violente.
La victime de cette violence ne perçoit pas directement cette violence. Elle le perçoit généralement quand il est trop tard. Ce n’est qu’en recourant à des amis, des spécialistes extérieurs (médecins, psychologues, syndicalistes, travailleurs sociaux) qu’elle est à même de comprendre la manipulation qui est exercée sur elle.
Aujourd’hui, la phase ultime du harcèlement se traduit souvent par le départ de la victime ou parfois, mais plus rarement, par le départ du harceleur.
Vous doutez encore ? Si vous vivez cela, considérez qu’il y a harcèlement moral dès le moment ou ces comportements se manifestent pendant une période d’au moins 6 mois avec une répétition hebdomadaire (chaque semaine) et qu’aucune réaction collective n’est envisageable.
Comment lutter ? La volonté d’agir pour le bien être – Action, Réaction !
Pour réagir, il vous faut avant tout le reconnaître et pour lutter il faut les moyens de le faire. La lutte doit s’organiser en plusieurs phases.
1. Reconnaître le harcèlement moral : Pour agir contre, il faut pouvoir en détecter les symptômes. Il se traduit par des comportements hostiles et répétés, par des paroles, des gestes et des écrits. Toute forme de provocation ou d’agression doit être repérée. La difficulté consiste souvent à disposer de preuves flagrantes. Conseil : Accumulez toute trace, tout indice, noter les injures (intitulé, date et heure), faites des photocopies de tout ce qui pourrait à un moment ou à un autre constituer une preuve pour sa défense. Souvent en cas d’agression, les « amis » peuvent se désolidariser. Ils craignent de s’engager par peur des représailles. Or, le témoignage, même un seul, crédibilise les allégations d’une victime de harcèlement. Rechercher des témoins du harcèlement, parler avec d’autres victimes.
2. Résister psychologiquement : La victime d’un harcèlement doit prendre conscience que la lutte contre le harceleur est très difficile dans la mesure ou le harceleur cherche dès le départ à déstabiliser sa victime. Trouver de l’aide auprès d’amis, d’autres victimes, de psychologue, de son médecin de famille est souvent la meilleure chose à faire avant de commencer quoi que ce soit comme action étant donné qu’il faut se préparer à une lutte de tous les instants. Le but dans ce cas est de diminuer le stress engendré par ce harcèlement, il permet de faire le point, de récupérer psychologiquement et de retrouver son équilibre. N’oublions pas que le harceleur va chercher à provoquer la victime et à la conduire à faire des fautes. La victime sera tentée de se soumettre ou d’entrer dans le jeu du harceleur et de devenir agressive.
3. Agir pour anticiper le harcèlement : La victime doit garder son sang froid et ne pas réagir aux agressions du harceleur. Conseils : Jouez l’indifférence, gardez le sourire (si, si !) Utilisez l’humour sans ironie. Soyez irréprochable, soyez méfiant et respecter les instructions au pied de la lettre, car le harceleur va chercher lui aussi à prouver que les fautes viennent de vous.
4. Trouver de l’aide : Dès que vous rencontrez compréhension et écoute, il vous est possible de casser le processus du harcèlement. Avec de l’aide diverses, amis, médecins, conseiller en prévention, police, avocat, une structure sociale, etc. N’hésitez pas à en parler, n’hésitez pas à vous faire accompagner. Prenez toujours bien vos renseignements avant d’agir et n’agissez pas seul. Il vous faut une personne ayant plus que des simples connaissances en gestion de conflits, une personne avec qui vous pourrez exprimer avec vos mots ce que vous ressentez, une personne qui va vous aidez à prendre conscience de la situation dans laquelle vous vous trouvez et qui va vous aidez à récupérer et résister psychologiquement. Le but étant de casser le processus et de reprendre confiance en soi. Il vous faut une personne de confiance et indépendante d’esprit et n’oubliez pas : « Toute vérité n’est pas bonne à dire » ....même si pour ma part, je rajouterais que se taire indéfiniment, ce n’est pas forcément la bonne solution non plus !
5. Utiliser les moyens légaux existants : Je ne m’étalerai pas sur cette partie. Vous pouvez trouver tout cela sur le net, à la police, chez un avocat, etc.
Mais il faut savoir que c’est lent, long, et que même si les lois existent à présent, dénoncer est une chose, prouver est quelque peu différent. Lisez, perlez avec des victimes, chercher des informations, visitez les sites spécialisés, les sites des syndicats sont aussi très bien si vous avez besoin d’aide, ou sur un forum bien sûr.
Il ne vous est pas, dans ce cas, nécessaire de nommer explicitement les noms des harceleurs, je vous conseille même vivement de NE PAS le faire, cela pourrait se retourner contre vous, ce qui n’est vraiment pas le but si on veut se sortir de ce processus.



Pourquoi ce billet et toutes ces explications ? Parce que je l’ai vécu dans le domaine professionnel, pendant 7 ans, sans m’en rendre compte, sans prendre conscience que je ne pouvais plus m’exprimer sans être dénigrée, sans subir de menaces. Je subissais critiques incessantes et cela portait atteinte à ma vie professionnelle, ma vie privé, ma réputation, ma santé physique et psychique.
La seule chose qui m’a permis d’en sortir en avant tout d’en parler et, grand bien me fasse, de tomber sur une merveille de livre : « Le harcèlement moral – La violence perverse au quotidien » de Marie-France Hirigoyen. La lecture de ce livre fût un électrochoc et une prise de conscience, un réveil de mon état létal.
J’ai depuis changé d’affectation, mais je suis restée dans la même boîte pour travailler. D’autres personnes ont subit le harcèlement du même harceleur (dans ce cas ci, une dame) et un jour, ce qui devait arrivé est arrivé, une personne qui est présente et qui écoute alors que ce n’était pas le cas avant, une personne qui prend ses responsabilités. Plaintes ont été déposées et diverses choses ont été faites afin de régler le problème. La harceleuse est toujours là, nous n’avons pas réussi à la faire quitter le lieu de travail pour cause de certains appuis, MAIS, elle a du impérativement se calmer et possède à présent un dossier sur le dos !
Il est évident que nous pourrions aller plus loin et continuer la lutte. Mais, pour ma part, il m’a parut plus intéressant, non pas de faire une croix sur ce que j’avais subit (c’est impossible d’oublier !) mais de le placer dans un coin de ma mémoire, comme si je plaçais le dossier dans une pièce en fermant la porte sans la fermer à clé. Nous avons dénoncé, nous en avons parlé, nous avons secoué ceux qu’ils fallaient secouer. En cela, c’est une grande victoire.
Il m’a parut plus important de ne pas avoir d’esprit de vengeance, car se venger, c’est avant tout creuser deux tombes. Celle de la personne qui nous traque et que l’on voudrait enterrer, mais aussi la sienne. Car se venger et vouloir lutter obstinément, c’est aussi bloquer sa vie à tout autres choses, à tout autres formes de bien être. Et cela, je ne le voulais pas. J’évolue dans ma vie, dans ma peinture et c’est le chemin de toute une vie que de la faire évoluer. Le harceleur lui fait du sur place et reste dans son état létal de harceleur. Rien ne peut évoluer chez lui à part sa propre destruction. Car tôt ou tard, un jour, il fera lui aussi l’objet de harcèlement et sera à son tour victime. Se croyant loin devant moi, il tombera de son échelle, et de très haut !
La meilleure façon de lutter est encore d’en parler, de réagir et d’agir, car laisser faire, c’est encourager la chose.
Qu’en pensez-vous ?


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 14 Jan 2007 - 7:47

Ce que j'en pense ?
C'est un très bon résumé très complet.
Je suis globalement fort d'accord avec ce que tu as exprimé.
J'ai beaucoup apprécié ta description 'historique' de la manière donc est vécu le harcèlement.

A ta définition, je pense qu'il faudrait ajouter (même si tu l'explique plus bas) que pour parler de harcèlement, il est nécessaire que cela s'inscrivent dans la durée et insisté sur le caractère répétitifs des agressions.
On pourrait aussi continuer à s'interroger sur certains points.
Par exemple, pourquoi si peu de personnes sont disposée à en parler et à admettre le problème ?
Dans le cas où la personne est isolée, c'est facile à comprendre. Quand ce n'est pas le cas, je pense que c'est parce ce plaindre n'est pas souvent bien accepté, surtout quand la cause de la plainte est complexe et qu'il est difficile de lutter contre elle. Un autre élément n'est-il pas souvent que l'on est également peu ouvert aux longues explications (ce qui est le cas puisque c'est complexe) et aux justifications (qui sont souvent une conséquence, voir un besoin, quand on est victime d'un harcèlement) ?

Voilà en tout cas un sujet que je trouve fort intéressant. Merci beaucoup IrOise.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 14 Jan 2007 - 10:14

pourquoi si peu de personnes sont disposée à en parler et à admettre le problème ?
Le problème de base est que lorsque tu te rends compte que tu es victime et que tu commences à comprendre comment tu en es arrivé là, il est souvent trop tard. Le processus, le jeu de séduction du début a déjà prit une trop grande ampleur. Le harceleur s'est arrangé pour te discréditer aux yeux de tous et tu te retrouves avec une réputation entachée. Rien que ça, ça te met mal à l'aise pour en parler. La peur joue aussi, en entreprise bien sur avec la menace du chômage, au quotidien s'est parfois plus sournois.
Précison qu'avant tout c'est un abus de pouvoir. Une ou plusieurs personnes s'arrangent pour priver une autre personne de ses moyens de communication parce que cette personne risque de les déranger dans ce qu'elles ont déjà établi depuis un moment, c'est à dire leur supprématie d'hommes sur les autres.
C'est ce qu'on appelle de la perversion narcissique.
Le pervers narcissique (ou harceleur) a un sens grandiose de sa propre existence, est absorbé par des fantaisies de succès illimité , de pouvoir, il pense être spécial et unique, a besoin d'être admiré, pense que tout lui est du, exploite les autres dans les relations "interpersonnelles", manque d'empathie, envie souvent les autres et fait preuve d'attitude et de comportements arrogants.
Quand la victime est tout le contraire de cela, c'est souvent l'envie qui prend le dessus et le harcèlement commence de cette manière. Quand à en parler, le problème est tellement complexe (pas à la base ou quand on sait le repérer) qu'en parler devient pour certain une évéritable épreuve de force. En parler dérange, tout simplement. En parler remet en cause "l'ordre établi". Comme les vicitmes sont déstabilisées, elles sont à la base incapable d'en parler, la peur les cloues sur place et elles sont paralysées. Quand elles décident d'en parler, le harceleur a tellement bien fait son travail de harceleur qu'on ne les croit pas, tout simplement. Et c'est d'ailleurs pour cela qu'avant d'en parler, il faut accumuler un maximum de preuves et d'écrits afin de pouvoir appuyer ce que l'on dit. Il ne suffit pas d'aller se plaindre et de dire je suis victime de harcèlement. Il faut le démontrer de manière flagrante. La suite dépend alors de l'interlocuteur chez qui tu vas te plaindre. Venir en parler, c'est le déranger, remettre en cause sa propre organisation, son manque d'objectivité et ses compétences. Soit, sa propre capacité et compétence en ce qui concerne les gestions de conflits.
Et remettre en cause les compétences de gens qui sont "bien installés", ça dérange.
Bref, nier le problème, c'est refuser d'admettre qu'on s'est fait avoir. Il y a un sentiment de honte la derrière, c'est très confus. C'est pour ça que les gens ne sont pas prêt d'en parler. Et pourtant, le phénomène est vraiment très répendu !



...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 14 Jan 2007 - 12:07

Je suis entièremetn d'accord avec ce que tu dis, irOise, et avec la façon très claire dont tu l'exposes.
Ce qui me sembles aussi très important est qu'il arrive que la personne harcelée, se voyant soutenue par quelques personnes, se conforte dans son bon droit bafoué, et ne cherche pas à atteindre le harceleur par le biais d'une personne plus haut placée qui agirait.
Comme tu l'as très bien dit, il faut montrer des preuves accumulées, certes, mais il ne suffit plus de demander humblement d'être compris et soutenu.

Comme je l'ai déjà dit, ailleurs, il faut que la personne harcelée change son comportement , et se décide à déclarer ouvertement à ses supérieurs, qu'elle a dépassé les bornes de la bienséances, et qu'elle est en droit d'aller plus haut dans ses revendications, preuves à l'appui.
C'est dans ce cas, que les aides morales agiront aussi et la soutiendront dans ses démarches administratives ou à la limite, judiciaires.

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 14 Jan 2007 - 16:14

Ce qui me semble aussi très important est qu'il arrive que la personne harcelée, se voyant soutenue par quelques personnes, se conforte dans son bon droit bafoué, et ne cherche pas à atteindre le harceleur par le biais d'une personne plus haut placée qui agirait.
Et c'est bien là le problème ! Parce que quand la personne placée juste au dessus est elle même manipulée ou fait partie du groupe du harceleur, il faut aller encore plus haut. Et c'est à ce moment là que le parcours du combattant commence. Il y a de quoi en décourager plus d'un et c'est en partie à cause de cela que les gens cèdent. Il faut résister psychologiquement, c'est loin d'être facile. Je comprends donc que bcp hésitent avant de s'engager dans la défense. Il faut quand même aussi voir si cela vaut la peine. Pour ma part, je pense que l'argent joue aussi son rôle, payer un avocat est loin d'être une chose que tout le monde peut se permettre.
La loi existe, mais ce n'est pas encore assez. Les sanctions sont loin d'être à la hauteur de ce que les victimes attendent.
il faut que la personne harcelée change son comportement
Elle ne peut le faire qu'avec son courage et avec l'aide qu'elle rencontre. Les associations se font encore trop discrètes, les gens manquent d'informations. La plupart du temps, ils ne savent même pas qu'une loi existe.
L'accompagnement de la victime est primordiale

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 14 Jan 2007 - 23:33

Un harcèlement sur un lieu de travail existe, c'est un fait.
Mais il en est d'autres dont on parle moins encore, celui qui est exercé sur un enfant ou un ado dans sa classe (qui peut aller jusq'à racket) mais aussi celui exercé sur Internet même.
Là, le danger est plus grand encore pour plusieurs raisons : Les protagonistes se connaissent souvent peu ou pas du tout. Les noms données aux uns et aux autres étant des pseudos, et souvent farfelus, la personne harcelée se voit mal aller déposer plainte contre "Napoléon", ou "Belle de Jour".....
De plus, c'est souvent difficile de faire comprendre à d'autres personnes qui ne voient pas la victime, combien celle-ci peut accuser le harcèlement et en souffrir.

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Lun 15 Jan 2007 - 0:05

Là, le danger est plus grand encore pour plusieurs raisons : Les protagonistes se connaissent souvent peu ou pas du tout. Les noms données aux uns et aux autres étant des pseudos, et souvent farfelus, la personne harcelée se voit mal aller déposer plainte contre "Napoléon", ou "Belle de Jour".....
De plus, c'est souvent difficile de faire comprendre à d'autres personnes qui ne voient pas la victime, combien celle-ci peut accuser le harcèlement et en souffrir.
Premièrement, un pseudo est lié à une adresse IP, donc sur injonction d'un juge d'instruction il est tout à fait possible de lever l'identité d'une personne qui en harcèle une autre.
Deuxièmement, les lois s'appliquent aussi bien sur le net qu'ailleurs. La plupart du temps la police conseille de porter plainte, même si peu de gens le font.
Troisièmement, les gens qui harcèlent se fichent complètement du mal qu'ils peuvent faire aux autres. Ils se sentent en toute impunité et continuent .... tant qu'on ne leur a pas fait comprendre l'inverse....
La victime doit se décider, il n'y a pas 36 solutions. Ou elle se défend et ne doit plus lacher, ou elle quitte son emploi, l'école s'il s'agit d'un enfant ou un site si cela se passe sur le net. Cela ne sert strictement à rien de souffrir pour rien. Si la victime ne sent pas assez forte pour commencer la lutte, il me semble évident qu'elle ferait mieux de partir. C'est son bien être et son équilibre qui doit passer avant toute chose.
Pour ma part je pense que si la personne ne sent pas assez forte pour tenir le coup, ou si elle n'a pas envie de s'embarquer dans la voie de la défense, qu'elle s'en aille, c'est ce qu'il y a de mieux à faire.


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Lun 15 Jan 2007 - 9:24

Je ne peux qu'être d'accord avec la plupart des choses que vous dites ici...
Même s'il y a de nombreuses caractéristiques du harceèlement classique, le harcèlement sur le net est pourtant différent et sera très probablement moins pris au sérieux. Je suis déjà allé à la police quand j'avais été victime d'un piratage. J'ai été pris au sérieux et bien reçu mais quand j'ai parlé de l'utilisation de forum, le message à bien été comme celui de beaucoup d'autres personnes "il suffit de ne plus aller sur ces forums" à quoi j'ai répondu : n'est-ce pas alors une limitation aux droits à la liberté d'expression ? On n'aurait le droit de s'exprimer que dans des espaces privés et à l'abri du grand public ? Pas de réponse de l'agent assez étonné de ma réflexion. Et quand j'ai parlé de l'exposition d'une photo portant atteinte à la pudeur, l'agent a été plus interpellé, mais quand j'ai dis que cette photo avait relativement vite été retiré des forums par l'administrateur et après une discussion sur la difficulté des procédures à entamer pour retrouver l'identité du coupable, le policier semblait déjà beaucoup plus sceptique quand aux suite éventuelles de cette plainte (ce n'est pas lui qui décide, il ne fait que prendre acte). Et il est possible pour un pirate habile de rendre très difficile sont identification. Je pense pas que l'on tentera celle ci pour des délits comme un harcèlement. En tout cas, pas tant qu'il n'y aura pas des traumatismes évident chez les victimes. Je pense pas que la justice se préoccupe beaucoup de la liberté d'expression des citoyens sur le net.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Lun 15 Jan 2007 - 10:35

Un agent de police est une personne qui prend acte d'une plainte. Un être humain comme toi et moi, avec ses connaissances générales.
Si il avait plus de pouvoirs, il serait plus haut gradé. Ce n'est pas à lui de décider ce qu'il adviendra de la plainte, de son bien fondé , des suiites éventuelles qui lui seront données.
Il est là pour acter, et ses supérieurs jugeront de ce qui est bon de faire par la suite.
C'est peut-être une sorte de filtre, mais quand on est décidé à agir, on passe outre.

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Lun 15 Jan 2007 - 11:00

D'accord, si ce n'est que ce n'est pas ses supérieurs qui jugeront de ce qui bien fondé, cela vas passer à un autre niveau de pouvoir... (de "l'exécutif" ou pouvoir "judiciaire" si j'ai bien compris).

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Lun 15 Jan 2007 - 16:50

irOise a écrit:
Attention, s’il est « raisonné », il peut être positif. J’entends par là qu’un stress raisonné peut être bénéfique au développement d’une entreprise par exemple.

Bénéfique à l'entreprise oui, mais bénéfique pour les employé, non, jamais ! Un stress n'est bénéfique que si ça cause est naturelle, à partir du moment où le stress est provoqué dans un but, c'est néfaste (à la longue) et là, il s'agit bien de stress provoqué dans un but.

irOise a écrit:
Dans le cas contraire, la personne est considérée comme faible et fainéante parce qu’elle est – soi-disant – incapable de résister au stress.

C'est bien sûr bien pire et ça touche au sujet initial, le harcelement, mais ça n'excuse pas cette pratique de nos jours courrante et nécessairement néfaste à long terme qui consiste à stresser les gens pour avoir un meilleur randement.

irOise a écrit:
Qu’en pensez-vous ?

Je n'ai rien de particulier à dire (il faut dire qu'ayant un rendez-vous, j'ai lu en diagonale) si ce n'est parler de ce que j'ai vécu :

J'ai donc vécu un légé harcelement morale quand je travaillais que j'ai su géré à ça n'a pas porté à concéquance. Je crois que je suis assez réceptif et que je me pose suffisament souvant des questions sur ce qui m'entoure que pour repérer quand on me harcelle et je crois que naturellement, je réagis presque aussi bien que ce que tu conceil si ça m'arrive et que globalement, ça marche bien. Il faut dire que pour ce que j'ai vécu, le harceleur était seul, il se prennait pour un grand manitout, mais, il n'avait aucune importance à mes yeux (bien sûr, il était plus important hiérarchiquement, ce qui n'était pas difficile, j'étais tout en bas, mais de toute façon, je m'en suis toujours un peu foutu de la hiérarchie), pour moi, ce qui était important, c'est que j'étais bien plus compétant que lui et ces attaques ne m'ont pas vraiment touchée. De plus, il reconnaissait la qualité de mon travail, donc, il ne voulait pas non plus m'enfoncer, je crois que c'était pour lui plutôt une occasion de jouer au petit chef (avec ce que ça comporte d'harcelement) qu'une réel volonté de harcelement. En fait, quand j'ai fais ce travail, c'est surtout les interminable aller-retour de chez moi au boulo qui était difficile à vivre, ça, ce léger harcelement, c'était annectodique à côté de ça. Ah oui, je précise qu'il n'y a pas dutout eu ce que tu appel un jeu de séduction, c'était juste des reproches constant sur un point précis (ma ponctualité, mais c'est pas lui qui faisait de tel trajets...) dont la constance n'était pas justifier (qu'on me le reproche quand ça arrive, ok, mais il n'arrettait pas de remettre ça sur le tapis).

irOise a écrit:
Et remettre en cause les compétences de gens qui sont "bien installés", ça dérange.

C'était peut-être ça le problème en ce qui le concernait, ma présence suffisait à remettre en cause ces compétences, déjà qu'il était moins compétant que son collègue, quand je suis arrivé, il a dû se sentir complettement incompétant. Mais j'y pouvais rien s'il avait vraiment besoin de moi, que j'étais formé pour ça (et même avant la formation, j'étais déjà plus compétant que le niveau que l'on avait en sortant de la formation) alors qu'eux (et particulièrement lui) ont (mal) apris sur le tas.

irOise a écrit:
Premièrement, un pseudo est lié à une adresse IP, donc sur injonction d'un juge d'instruction il est tout à fait possible de lever l'identité d'une personne qui en harcèle une autre.

Endéant les 6 mois (le fournisseur d'accès n'est pas tenu de garder ces informations plus de 6 mois et il ne les gardent pas au delà évidament vu la quantité de données que cela représente).

Pour ce qui est du fait de cacher son adresse IP (c'est de ça dont Michel parle, même si il ne le sais pas), c'est effectivement très possible (pas besoin d'être un "pirate" pour ça d'ailleurs, sinon, je peux être concidéré comme un pirate puisque je sais vaguement comment faire, or, je peux vous assurez que je suis très loin d'avoir les compétance de base pour être ce qu'on appelle un Hacker, pourtant, il y en a des millions, ça n'a rien d'exceptionnel), mais, on peut tracer des données et avec l'injonction d'un juge, il est possible de remonter à la source, mais pas dans tout les cas, par exemple, quelqu'un qui utilise un protable sur un réseau wifi, on aura sa mac adresse et ça ne suffit pas pour le trouvé (sauf si on connait déjà l'identité de la personne), donc, pour une plainte contre X, ça n'aboutira pas (dans ce cas précis).

Je rejoins Michel sur le fait que la police est trop souvant septique lorsqu'il s'agit du net, ils ont d'ailleurs beaucoup d'idée reçue (pour ceux qui prennent les pleinte) et par ailleurs peu de moyens (pour ceux qui enquête sur le réseau) en plus, je doute que les juges accorde facilement une injonction pour ce type d'affaires. Bref, d'un point de vue pratique, le septicisme reigne à ce niveau là dans ce genre de cas et c'est bien domage.
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Lun 15 Jan 2007 - 19:41

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Mer 17 Jan 2007 - 23:00

Je vais presque journellement sur le site de RDV.... uniquement pour lire les programmes TV. Cela me fait économiser un euro (si pas plus !!!!) par semaine. de toute façon, y a pas grand chose à la TV.

Cette fois, puisque c'est permis aux "étrangers" qui ne paient pas leur écot à ce site, j'ai poussé la porte des forums !
J'en suis rapidement sortie, effarée !!!!!
Je ne comprends pas, sincèrement, je ne comprends pas, qu'on puisse s'accrocher après autant d'années à ces échanges minables, comment on peut se laisser insulter, ridiculiser, et revenir encore !
Faut être maso ! Je ne vois pas d'autre solution.
Comment peut-on répondre à ces propos déments, repétitifs de conneries, à ces gens qui n'ont certainement pas assez d'intelligence pour trouver de la distraction sur des sites plus intéressants, pas assez de neurones pour se rendre compte eux-même combien ils sont puérils, ridicules, associables, pas assez de culture pour affirmer des invraisemblances (j'ai lu des exemples !).
Comment peut-on dépenser autant d'argent pour faire vivre un site pareil ?
Comment l'admin ne se rend-il pas compte que la vitrine que ces forums offrent au public est lamentable ?

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Mer 17 Jan 2007 - 23:20

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Jeu 18 Jan 2007 - 11:25

J'admets que RDV (un des premiers site de rencontre créé, je pense) est bien fait, bien tenu. Pour ce qui est de la diversité de la formule, pour ce qui est de la possibilité de rencontres, d'échanges.
Mais au cours des années, le niveau a fortement évolué. Compte tenu de la démocratisation à outrance d'Internet, tout le monde veut avoir accès à ce genre de site, et veut s'exprimer.
Je pense que ce n'est plus par des interventions persos qu'un seul individu peut faire changer des mentalités ou des habitudes solidement assises.
J'ai encore pu le constater lors de ma brève incursion dans ces forums. Il est parfois nécessaire d'évoluer soi-même quand on se trouve pris dans un tel engrenage pour comprendre ce que j'ai dit, dit, dit et répété, et que je sais fondamental :
On ne peut changer les autres. On peut les faire réfléchir, on peut chercher à les modeler, mais ils ne changeront qu'eux mêmes, par leur propre volonté. La seule personne qu'on est en droit et en pouvoir de changer, c'est soi-même.

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Jeu 18 Jan 2007 - 18:30

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Ven 19 Jan 2007 - 14:17

Je pense que j'ai vu pire que rendez-vous.be, il me semble que le site s'appelait "toi & moi"...
Là-bas, non seulement j'ai été insulté mais en plus viré parce que j'avais répondu !

Et là en plus, tu dois payé pour te désinscrire (par le biais de SMS payants... Et en plus, il parait que ce n'était pas toujours efficace...)

Je pourrais aussi en redire mais bon, ce n'est pas très important...
Plus tard peut-être...
;-)

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Ven 19 Jan 2007 - 18:34

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Ven 19 Jan 2007 - 20:10

irOise a écrit:
Pour les connections wi-fi, faut voir, il est vrai qu'en piratant une ligne on prend l'adresse IP de celui qu'on pirate. Il suffit de placer un mot de passe et plus de piratage possible soit-dit en passant, c'est aussi simple que ça.

Quelqu'un qui espionne suffisament longtemps une connexion wifi pourra, à l'aide d'un programme prévu à cette effet, reconstituer le code et prirater la connexion. Par contre, il ne pourra jamais empêcher sa mac-adresse d'être enregistré dans les logs du routeur wifi ou de n'importe quel logiciel gérant le réseau wifi.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Sam 20 Jan 2007 - 9:42

Je le comprends bien IrOise et il me semble que ça aussi il était, si pas essentiel, au moins important de le préciser...

Merci Léon (je me corrige car j'avais dit Gl...) pour cette précision technique (quoi que vu le sujet elle n'était pas absolument indispensable).

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Sam 20 Jan 2007 - 12:59

irOise a écrit:
.........décidément c'est un mauvais jour aujourd'hui....
Je me demande parfois si l'horoscope planétaire n'est pas négatif pour tous !!!!

Gros calin

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 21 Jan 2007 - 11:37

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 21 Jan 2007 - 12:26

"La meilleure façon de lutter est encore d’en parler, de réagir et d’agir, car laisser faire, c’est encourager la chose."

Et si l'on developpait un peu le "agir" ?

Agir comment ?

Je ne pense tout de même pas que les plaintes au près de la police fédérale seront susceptible d'améliorer la situation dans les harcèlements que j'ai connu...

Quelles autres alternative alors pour ne pas laisser faire et encourager la chose ?

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 21 Jan 2007 - 21:11

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 21 Jan 2007 - 21:52

Le premier prob est tout simplement le refus de la part de la victime d'admettre son état !

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 21 Jan 2007 - 22:19

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
moniquelunique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Lun 22 Jan 2007 - 19:48

Bonne description du problème irOise, tu en connais un bon bout.
Je connais très bien la situation car j' ai fait partie d'une association à bxl "mose" (Mobbing Secours)
Les harceleurs s'arrangent pour dans un premier temps isoler la victime, bien souvent c'est une personne très compétante ....
On commence par de petits reproches quotidiens , des moqueries , parfois du sabotage dans le boulot....
La personne commence à douter d'elle , de ses capacités , perd confiance en elle...
Les chefs sont sont au courant mais ne veulent pas s'en occuper, c'est plus facile et plus simple, de ce fait ils se retrouvent du coté des harceleurs...
Si une plainte est déposée la victime se retrouvera face à un bloc, harceleurs et Patrons.
Les personnes qui soutiennent tant bien que mal la victime sont souvent impuissantes pour aller en justice contre les harceleurs et les patrons.
Un soutien moral fait du bien , mais c'est pas assez..
il faudrait des jugements , elle est bien belle la loi , contre le harcelement pour défendre les travailleurs, mais.....
Je me rappelle du proces des postiers qui avaient poussé le jeune David au suicide...Il y a eu des manifestations mais rien n' a changé...

_________________
envie de gros calins ....
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Mar 23 Jan 2007 - 6:38

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Mar 23 Jan 2007 - 17:50

irOise a écrit:
Focaliser son attention sur un harceleur ne fera que l'encourager dans ses attitudes perverses.

Est-ce que ignorer le harceleur pourrait être une solution ? Et est-ce seulement possible d'y arriver ?
Revenir en haut Aller en bas
moniquelunique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Mar 23 Jan 2007 - 18:13

hello,
En effet, irOise , tu cernes très bien le sujet....
L' association "mose" dont je t'ai parlé plus haut a été ignaugurée officiellement avec le sénateur Philippe Mahoux .
Nous avions droit à des subsides.....
La respopnsable de l' association, à loué un bureau près de son domicile , et engagé un juriste...
L' association prenait de l'extention , mais l' argent promis ne venait pas , donc conclusion , nous avons dû abandonner le projet...
triste Belgique....
c'est incroyable et inpensable , tout ce qui peut se passer, au vu et au su de beaucoup , qui se taisent , n'osent pas intervenir , ont peur pour leur emploi, peur même de représailles vis à vis de leur famille.
Et quand par hasard , une personne veut bien témoigner ce qu'elle a vu , ont ne prend même pas la peine de l' écouter.
Systématiquement , la victime, est isolée , seule face à ses problèmes, à part quelques personnes qui compatissent avec elle , et essaye de lui remonter le moral.
Moi , je travaille à la poste et automatiquement, cela se passe toujours presque dans les même bureaux avec les mêmes responsables, on a une cellulle qui s'occupe du problème.
Elle convoque la victoime avec les harceleurs pour mettre à jour tout ce qui ne va pas , chacun peut formuler ses griefs.
et à la suite de cette réunion , c'est la faute de la victime , qui ne sait pas s'adapter soit à un changement de travail ou à l' évolution de l'entreprise.
et la victime est automatiquement changée de bureau... et cela la poursuit...
Parfois le problème recommence dans le second bureau , et là , c'est bien la victime qui est en cause, puisque c'est répétitif.
Voilà comment, le Poste soutient les victimes et applique la loi contre le harcèlement...
c'est une triste réalité, malheureusement.
@+


_________________
envie de gros calins ....
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Mar 23 Jan 2007 - 18:16

...


Dernière édition par le Sam 27 Jan 2007 - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
moniquelunique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Mar 23 Jan 2007 - 20:06


Dommage , je te trouvais si sympa , irOise.
Toi , au moins tu savais discuter sur un sujet sans agressivité.
@+ j' espère , ailleurs

_________________
envie de gros calins ....
Revenir en haut Aller en bas
Ln_neva_unique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 795
Date d'inscription : 31/03/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Mar 23 Jan 2007 - 20:56

Le contraire venant de toi, m'aurait étonné !

_________________
Ln_neva_unique
Revenir en haut Aller en bas
moniquelunique
Vitesse de croisière


Féminin
Nombre de messages : 403
Date d'inscription : 06/04/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Jeu 25 Jan 2007 - 20:12

et ça recommence...
merci Neva pour toute ta gentillesse.
tu es super , ne change surtout pas.

_________________
envie de gros calins ....
Revenir en haut Aller en bas
Ghislaine
Vitesse de croisière
avatar

Féminin
Nombre de messages : 83
Age : 52
Date d'inscription : 10/01/2007

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 28 Jan 2007 - 20:01

Voici le texte original Michel, tu pourras le replacer là ou il doit être et effacer ensuite ce commentaire. Vu que la fonction "éditer" est pour l'instant bloquée.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   Dim 28 Jan 2007 - 20:07

Voilà, c'est fait, merci...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le harcèlement moral - des coups sans hématome   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le harcèlement moral - des coups sans hématome
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harcèlement moral
» plainte pour harcèlement moral
» harcèlement moral
» Harcèlement (Mobbing) - Téléfilm à 20.50 sur Arte le vendredi 25 janvier 2013
» DEMANDE DE PRIERE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Salles de réunions & forums sérieux :: A propos de la santé, du mieux-être physique et mental, des sciences humaines, de psychologie, etc.-
Sauter vers: