Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 Comité pour une Autre Politique (CAP)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 29 Mai 2007 - 14:05

Je viens de lire cette page de programme du site du CAP (parti dont j'ai découvert l'existence il y a quelques jours à peine) : et je dois dire que tant qu'a présent, c'est le programme qui m'a le plus convaincu (faut encore que je lise leur programme en version PDF pour confirmer cette impression).

Je vous invite à lire la page sus-liée et en voici une bonne partie (j'ai mis en gras ce qui me touche plus particulièrement) :
Programme du Comité pour une Autre Politique (CAP) a écrit:
Et quand aurons- nous notre mot à dire… ?
Pour une vraie démocratie

* Abolition du seuil antidémocratique des 5% aux élections.

* Des services publics accessibles et de qualité.

* Un salaire moyen de travailleur pour les mandataires politiques, pas de cumul de postes rémunérés.

* Halte à la vente du patrimoine publique.

Pour plus d’emplois et de meilleure qualité
Une diminution du temps de travail contre le chômage

* Une répartition de l’emploi disponible, la première mesure devant être la mise en avant de la semaine de 32 heures et de 4 jours, avec maintien du salaire et embauche compensatoire.

* Retour au véritable index avec une nouvelle composition de la courbe de l'index, adapté aux vrais besoins de consommation de la majorité de la population.

* Abolition de la norme salariale et établissement d’un salaire minimum interprofessionnel en fonction des vrais besoins.

* L’aide publique aux entreprises uniquement en échange d’engagements contraignants.

* De l’emploi dans sa propre région par le développement économique de chaque région, de l’emploi aussi dans lequel les gens ne sont par réduits à être un numéro.

* Suppression des agences privées d’intérim. Tous les services d’emploi aux mains du public.

* Résistance contre chaque licenciement parce qu’un emploi perdu n’est jamais remplacé par un emploi aux mêmes conditions de travail et de salaire.

* Pas d’allongement du temps de travail et maintien de la pré pension. Un régime complet de pension et de fin de carrière pour tous. Abolition du Pacte des Générations.

* Reconnaissance totale du droit de grève. Abolition des requêtes unilatérales et des astreintes.

* La transformation des statuts précaires en contrats fixes.

Trop chers, les loyers!
Un logement payable pour tous

* Des prix de loyer plafonnés, déterminés légalement et sous contrôle des groupes d’habitants et d’associations de locataires qui sont impliqués dans la politique de logement.

* Un programme ambitieux de construction de logements sociaux, de rénovation et d’économie d’énergie (gaz, électricité, eau, …). Le marché des logements à louer et à vendre doit être déterminé par les besoins.

* Des sociétés de logement publiques et transparentes, contre la coopération publique-privé.

* Une lutte active contre l’inoccupation volontaire de logements et contre les marchands de sommeil par l’expropriation.

* Un planning et un réseau d’accueil équilibré pour les sans-abri. Des solutions en concertation avec les pauvres eux-mêmes, en fonction de leurs besoins.

Tout le monde a droit à un revenu décent!
Pour une sécurité sociale forte

* Une augmentation des allocations, il faut d’urgence rattraper le retard. Couplage des allocations à l’augmentation des prix et des salaires.

* La pension est un droit individuel, augmentation importante de la pension minimum garantie. Bas les pattes du système de pension des fonctionnaires.

* Pas de chasse aux chômeurs! Pas de limitation de la durée des allocations de chômage.

* Le droit des chômeurs de suivre des études ou une formation à temps plein dans le régime d’enseignement de jour. Pour cela il faut prévoir des primes d’étude.

* Un service de santé gratuit et de qualité pour tous au moyen d’un service de soins de santé national.

* Les allocations sociales (sécurité sociale et CPAS) doivent être un droit individuel et ne peuvent pas dépendre d’une situation familiale. Les cohabitants, aussi, doivent recevoir une allocation complete.

* Les allocations familiales doivent couvrir les frais réels.

* Plafonnement des salaires des managers et de leurs indemnités de licenciement.

Laissez-nous une fleur et un coin de pelouse encore vert...
Pour une politique environnementale énergique et efficace

* Une loi instaurant le principe de précaution.

* En Belgique, 30% en moins de gaz à effet de serre d’ici 2020, 80% d’ici 2050.

* Coopérations pour les énergies renouvelables.

* Des audits énergétiques gratuits, un plan public pour rendre les maisons moins nuisibles à l’environnement.

* Des transports publics gratuits, efficaces et non polluants.

* Le retrait du nucléaire.

* Les sciences et la technique reviennent à la communauté. Elargissement des investissements publics dans la recherche scientifique, indépendant des intérêts privés.

* Les brevets doivent être interdit.

* Normes d’emballage pour imposer aux entreprises de produire moins de déchets.

* 1.000 Km de pistes cyclables supplémentaire et 1.000 Km de trottoirs supplémentaires.

* Des végétaux purs. Nous sommes contre la pollution des produits de l’agriculture par les OGM’S (Organismes génétiquement modifiés).

Le monde est à tout le monde...
Contre toute forme de discrimination

* Des crèches gratuites et de qualité pour tous les enfants, y compris pour les enfants handicapés.

* Une série de mesures visant à lutter contre toutes les discriminations et les exclusions envers les gens à scolarité basse, les gens handicapés,… sur le marché du travail avec, entre autre, un investissement dans l’enseignement, la formation et l’emploi - promouvoir les chances - mais avec également des peines sévères pour les patrons qui pratiquent la discrimination.

* Pas de centres fermés ni d’expulsions des demandeurs d’asile.

* Pour une campagne générale de régularisation, avec participations des gens impliqués.

Les femmes ne sont pas une minorité
Une société ouverte aux femmes est une société sociale.

* 6 mois de congé parental, pour les deux parents, avec maintien du salaire.

* A travail égal, salaire égal ! – pour une augmentation des salaires significative dans les secteurs sous-payés (non-marchand, services à domicile, catering...).

* Pour une approche intégrale de la violence contre les femmes et les enfants, avec un investissement sérieux dans la prévention, l’accueil de crise, l’accompagnement, la thérapie des coupables...

Le monde n’est pas un marché
Le temps de la solidarité internationale

* Le droit des pays à l’auto-détermination économique, pour protéger leurs richesses contres les multinationales et pour reprendre en leurs propres mains l’exploitation des matières premières.

* Une taxe internationale contre la spéculation monétaire.

* Démocratisation des structures décisionnelles financière international.

* L’annulation inconditionnelle de la dette du tiers monde.

* Les produits du tiers monde doivent être payés correctement. Des prix honnêtes du producteur au consommateur.

* Le retrait immédiat des troupes d’Irak et d’Afghanistan.

* Le retrait de la Belgique de l’OTAN et le retrait de l’OTAN de la Belgique.

Une politique sociale, pas de répression inutile
S’attaquer à la racine des problèmes !

* Plus d’investissements sociaux dans la prévention de la criminalité.

* Plus de prisons n’est pas une solution à la surpopulation carcérale – davantage d’investissement dans les peines alternatives et plus de personnel tant à l’intérieur qu’en dehors des prisons, pour l’accompagnement et la thérapie des coupables. Les patients psychiatriques et les toxicomanes, eux, n’y sont pas à leur place.

* Des amendes proportionnelles aux revenus.

* Priorité absolue à la lutte contre la fraude fiscale et financière.

* Une révision globale du Code pénal, rédigé dans une autre époque historique.

* Une formation plus orientée sur la société pour les magistrats et les agents de police.

Combattre la pauvreté en redistribuant mieux la richesse
Pour une fiscalité honnête et équitable

* L’introduction d’un impôt sur la fortune pour les portefeuilles de plus de 300.000 euros (= 1,6% des belges). L’abolition du secret bancaire.

* Un impôt progressif sur l’ensemble des revenus.

* Une forte diminution des impôts sur les bas revenus.

* Suppression des centres de coordination pour les multinationales.

* Suppression de la TVA sur les produits de première nécessité, comme le chauffage, l’alimentation,…

L’enseignement et la formation sont importants
Plus de moyens publics pour l’enseignement.

* Le droit individuel à un enseignement adapté et de qualité pour chaque jeune, à tous les niveaux.

* Un financement complètement public, à tous niveaux, qui tient compte de tous les coûts de l’enseignement et qui doit rendre l’enseignement gratuit de la crèche à l’université.

Une autre Europe
Ce n’est pas les profits, mais le bien-être de la population qui doit primer

* Généralisation de l’indexation des salaires et des allocations en Europe.

* Halte à la concurrence fiscale et sociale entre les états-membres.

* La Banque Centrale européenne devient un instrument pour la politique socioéconomique.

* La santé publique et le secteur pharmaceutique et biotechnologique orienté en fonction de l’intérêt générale.

* Une sécurité sociale européenne et des services publiques européens.

* Une Union Européenne démocratique avec trois pouvoirs indépendants: un parlement législatif, un gouvernement et une cour de justice.

Culture pour tout le monde
Pourquoi la culture est-elle si chère?

* Chaque jeune doit avoir plus de possibilités pour faire la connaissance, gratuitement, des différentes formes d’art et de culture. Une accessibilité plus large aux évènement culturels pour tout le monde.

* Des lieux de rencontre non commerciaux, sociaux, abordables et accessible à tous.

* Le gouvernement a la responsabilité de stimuler l’art, les artistes doivent se voir offrir plus de sécurité, les règlements bureaucratiques de subventions doivent disparaître.

* Les chaînes publiques ont besoin de plus de moyens et doivent être entièrement indépendantes de la publicité.

* Pas de politique qui soumet les médias publics aux normes commerciales.

* Soutien financier aux médias alternatifs et non-commercial, pour que toutes les opinions puissent être réellement mises en avant.

Des meilleurs soins de santé et de bien-être
Des soins accessibles et adéquats pour tout le monde

* La priorité pour la médicine généraliste et les soins de santé de première ligne au moyen de centres de santé de quartier qui fonctionnent sur base de financement forfaitaire (pas de coûts directs pour les patients, un revenu stable et un schéma de travail vivable pour le personnel).

* Revalorisation du personnel para-médical et non-médical.

* Plus de moyens pour les soins à domicile et un soutien pour cela au travers de comités de quartier.

* Humanisation élaborée des maisons de repos pour les gens agés, des institutions pour les personnes handicappés,...

* Attention spécifique pour le bien-être des enfants – des services pour soutien aux parents.

* Interdiction explicite de traitement forcé.

* Pas d’euthanasie sur la seule base d’une évaluation par des “experts”.

* Un plan spécial pour repousser le haut nombre de suicides.
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 29 Mai 2007 - 14:56

Au sujet de la semaine de 32 heure, pour moi, c'est un début, bien sûr on pourrait attendre moins d'heure/semaine encore, mais je doute que je trouve un parti politique qui propose moins que ça et il faut bien (re)commencer la réduction du temps de travail quelque part, de plus une diminution trop brutale risquerait de désorganiser le monde du travail, il est donc important d'y aller par pallier. Ceci-dis, il faut aussi supprimer autant que possible les travaux inutile (et ça ils n'en parlent pas, du moins, pour ce que j'en ai lu actuellement).

J'aurais bien des choses à dire sur les points qui me touchent et pourquoi ils me touchent, mais j'aimerais surtout parler du dernier point, j'ai connu plusieurs personnes (dont un ami et un copain que j'aurais aimé mieux connaître) qui se sont suicidé ces dernières années, c'est pourquoi ça me touche particulièrement qu'un parti politique ai l'intention de s'attaquer à ce problème, d'ordinaire, si il peut arriver qu'un politicien en parle et dise qu'il fera quelque chose, je n'ai jamais vu ce point dans un programme politique et donc, je ne crois pas qu'il s'agisse de parole vaine pour ce faire élire, d'autant plus que ce n'est pas sur ce point là qu'ils pourront se faire élire.
Revenir en haut Aller en bas
Mouchette
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 29 Mai 2007 - 17:49

C'est génial ! Mais je serai curieuse qu'on m'explique comment le CAP compte financer tout cela...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 29 Mai 2007 - 18:27

On peut dire ça de beaucoup de programmes. D'ailleurs, je ne trouve pas que ce programme ai l'air très coûteux.

La question, c'est "quel société voulons-nous ?", même si tout n'est pas finançable, dans l'ensemble, il y a beaucoup de dérapage libéraux qui seront rattrapé avec l'orientation politique vraiment à gauche de ce parti.

Je pense même que l'argent économisé en ne donnant une aide publique aux entreprises uniquement en échange d’engagements contraignants permettra de financer ce qui peut coûter dans ce programme.

Si tu regarde le programme de Vivant sans savoir qu'une étude à démontré que c'est viable, on pourrait aussi demander comment on pourrait financer ce programme. Je crois que toute politique peut se donner les moyens de ces ambitions, encore une fois, c'est une question de choix de société.
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 29 Mai 2007 - 18:51

programme du CAP a écrit:
Notre objectif reste le plein emploi et un emploi stable et réellement utile pour chacun.
Revenir en haut Aller en bas
Mouchette
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 29 Mai 2007 - 20:04

Il faut essayer de garder les pieds sur terre. Le programme de CAP est alléchant, personne n'oserait dire le contraire, mais il est trop ambitieux pour être réalisable, trop utopiste que pour qu'il voit le jour.

C'est bien beau de vouloir tout restructurer en deux coups de cuiller à pot mais il est évident que c'est impossible.

As-tu une adresse de contact vers un membre de ce parti, nous pourrions demander comment ils envisagent le financement de ce programme.
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 29 Mai 2007 - 22:48

Contacter CAP

Tu peux les contacter, en ce qui me concerne, je vais verrais déjà si je ne trouve pas des réponses sur leur site, en suite, je les contacterais en fonction de ce que je trouverais, mais je ne vais pas faire ça tout de suite...

Pour moi, ça n'est pas évidant que c'est utopiste et le mot "évident" ne prouve rien, tu peux me prouver que c'est irréaliste ?


Dernière édition par le Mar 29 Mai 2007 - 23:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 29 Mai 2007 - 23:25

Programme du CAP a écrit:
Le transport aérien doit être taxé beaucoup plus lourdement, et les vols à courte distances doivent être purement et simplement interdits. Un réseau de chemins de fer de qualité offre une alternative efficace a cela.

Nous voulons aussi une interdiction totale et européenne sur les vols de nuit (pour éviter les délocalisations également) et nous voulons imposer l’utilisation d’avions à basse émission de bruit. Dans l’agriculture, les cultures biologiques et durables doivent être stimulées et promues.

Concernant les écotaxes, nous pensons que les industries doivent être soumises à des normes d’emballages, au lieu de laisser « le consommateur » payer pour des emballages non écologique
et pour leur recyclage.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mer 30 Mai 2007 - 6:18

Il me semble avoir suffisamment bien les pieds sur terre et ce programme me semble plus réalisable que bien d'autres (PRL, Cdh, PS). Moins ambitieux que d'autres aussi, ou plutôt, avec manifestement une autre ambition...
Je vois pas trop ce qui est 'utopiste' dans ce programme. Ce qui serait irréaliste c'est de croire encore aux promesses des libéraux et il est bien difficile de faire encore confiance aux socialistes et ne parlons pas des prétendus humanistes...

Je pense que c'est possible même si je sais que ce possible est très peu probable... Tout comme le programme de vivant...
Le problème n'est pas que c'est impossible mais que ceux qui nous dirige n'en veulent pas et que la plupart des gens se contenterons de voter sans trop de conscience et seul une petite minorité va voter pour des partis comme Vivant, le CAP, le PTB ou autres petits partis peu connu. Le vrai problème n'est donc pas le financement de ce programme mais de briser les résistances à comprendre quel est leur intérêt chez les électeurs...

Je pense que bien des points petits parti sont complémentaires. Bien des revendications du CAP aboutissent à une allocation inconditionnelle dans les faits et un revenu de base me semble une grande simplification administrative et c'est un des points qui me séduit très fort dans le programme Vivant... Je pense donc qu'il faut plus voir ce qui nous unis et ce qui est complémentaire et non pas s'opposer les uns aux autres... Si les petits partis qui défendent véritablement les intérêts des gens et non pas les profits des entreprises et d'une petite minorité, ils pourraient constituer une force plus puissante qui pourrait mieux se faire entendre...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mer 30 Mai 2007 - 13:07

C'est vrai que CAP est fort proche du programme du PTB, mais j'ai l'impression que le PTB est loin de vouloir briser les chaîne du travail :

Partie 6 du programme du PTB a écrit:
Maintien de la réglementation nationale en matière d’indemnités de chômage, de prépension et de crédit-temps (en ce qui concerne la durée, les montants et les sanctions).

Cf : Partie 6 du programme du PTB

Quand à Vivant, je vois beaucoup de différences et surtout le fait qu'ils sont pour la privatisation à tous va et à ce point de vue, c'est l'opposé du CAP qui est pour la déprivatisation.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mer 30 Mai 2007 - 15:47

Oui, effectivement, tu as bien synthétisé les différences...

Et mon problème c'est que je suis très partagé, je suis pour une privatisation raisonnable : que tout lke monde soit propriétaire de ce qu'il a besoi npour bien vivre : maison, jardin et d'autres choses... Par contre, je suis pour la déprivatisation des grandes sociétés et certains services, certains bien devraient rester public et être en quelque sorte la propriété de tous et être gérée collectivement pour le bien de tous...

Pour mettre fin à l'esclavage sous la forme de travail salarié, le revenus de base inconditionnel me semble réaliste, indispensable et raisonnable. Reste à voir ce qui est nécessaire et possible pour le bien de tous sans priviliéger d'une manière excessive certains personnes aux détriments d'autres...
Mais je suis pour une grande souplesse dans ce domaine une fois qu'un base est assurée équitablement...

Il est possible que certains personnes de ces parties reste bornées sur certains points mais je continuer de penser que l'on devrait discuter et se mettre d'accord sur l'essentiel et mieux se comprendre... C'est là que je suis cependant fort pessimiste, non pas en ce qi concerne ce qui est possible techniquement mais ce qui sera faisable humainement en tenans compte de l'aliénation humaine actuelle !

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Mouchette
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 57
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mer 30 Mai 2007 - 21:43

Il n'est pas question que je m'oppose à qui que ce soit, je cherchais juste à me renseigner...

Un programme comme celui de Unie (recalé pour la province de Liège pour un problème administratif) est de ceux où je retrouve mes attentes.

Si le CAP est capable d'expliquer comment ils financent leurs ambitieux projets, c'est tant mieux, dans le cas contraire, je souhaite les inviter à une réflexion commune.

Cet aprèm, lors de la conférence de presse à laquelle j'ai participé pour Vivant, Roland Duchatelet (fondateur de Vivant) a encore exposer aux journalistes que nous n'avions aucune ambition politique, que si Vivant est devenu un parti alors qu'il se voulait un mouvement citoyen, c'est uniquement dû au constat que les idées avancent mieux par l'intérieur...

Si les petits partis pouvaient se rejoindre et faire front commun contre les dinosaures, ce serait peut-être pas plus mal !

Et quand les idées de Vivant auront fait leur chemin, je serai heureuse de retourner à ma famille et à mes activités de simple citoyenne !
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Jeu 31 Mai 2007 - 1:38

Chouette, il me semble que nous sommes donc bien en accord sur les objetifs...

Nous voulons nous renseigner et agir pour un monde meilleur et plus juste, plus agréable à vivre, c'est bien ça ?

Je ne connais pas du tout le programme de Unie. Je ne sais pas comment le CAP est capable d'expliquer comment ils financent leurs prjets, mais il me semble simplement moins ambitieux que ceux des partis traditionnel et être moins en faveur des ambitieux projets des sociétés pour faire plus de profits et leur intentions me semble bien d'aller vers plus de démocratie et de limiter le pouvoir de entreprise en acceptant de les aider mais uniquement en échange d’engagements contraignants. Beaucoup d'aide ont été détournées, beaucoup de profits ont été réalisé sur le dos des travailleurs et avec la complicité des pouvoirs publics qui ont laissé faire comme des braves pantins manipulés et impuissants qui essayent de nous faire croire qu'une autre politique n'est pas possible. Désolé, moi, je n'y crois pas !

Reprenons certains points :

"Abolition du seuil antidémocratique des 5% aux élections."

Coüt ? Je pense que c'est pas plus cher !

"Des services publics accessibles et de qualité."

Je pense que c'est surtout un problème d'organisation et de volonté...

"Un salaire moyen de travailleur pour les mandataires politiques, pas de cumul de postes rémunérés."

Ben là, c'est plutôt des économies qui sont possible non ?

"Halte à la vente du patrimoine publique."

Je trouve qu'ils ont raison, c'est là une politique à court terme. Vendre sa maison pour ensuite devoir payer un loyer permet d'avoir de l'argent à court terme mais cela provoque ensuite un apauvrisement et une dépendance, un loyer à payer, etc. Cela permet de proposer un budget en équilibre mais de refiler au suivant un patrimoine moisn riche et de nouveau frais... car de propriétaire (et mauvois gestionnaire des bien, l'état devient locataire et à la merci des banques ou des nouveaux propriétaires !

"Pour plus d’emplois et de meilleure qualité
Une diminution du temps de travail contre le chômage"

Je le dirais pas ainsi ! Je suis pour un minimum de trvail obligatoire et plus de liberté dans ce domaine, le travail doit cesser d'être un devoir pour devenir un droit et je pense que c'est tout à fait possible... Et ce que propose Vivant dans ce domaine me semble fort intéressant...

"Une répartition de l’emploi disponible, la première mesure devant être la mise en avant de la semaine de 32 heures et de 4 jours, avec maintien du salaire et embauche compensatoire."

Je trouve que c'est un progrès mais que c'est trop rigide !
J'ai déjà dit ailleurs ce que je souhaite et ce que je pense parfaitement réalisable si on en a la volonté : 10/semaine de travail lié devrait suffire si on permet à tous de travailler complémentairement mais là aussi il faudrait le vouloir et l'organiser et nons pas dire que c'est impossible sans avoir sérieusement étudié la question (c'est ce que l'on fait actuellement alors que bien des études ont montré que c'est possible et comment mais on préfère les ignorer !

"L’aide publique aux entreprises uniquement en échange d’engagements contraignants."

Là aussi cela devrait plus permettre d'éviter des dépenses inutiles et de faire des cadeau à des entreprises... On (l'état) à aider des entreprise qui ont fait des profit, payé grassement des cadres, enrichi des actionnaire mais ensuite ont licencié, délocalisé ou fait faillite... de l'argent perdu pour l'état et le peuple mais pas pour toute le monde !

"De l’emploi dans sa propre région par le développement économique de chaque région, de l’emploi aussi dans lequel les gens ne sont par réduits à être un numéro."

C'est surtout une autre manière d'envisager les choses ce qui ne ne devrait pas être nécessairement plus coûteux, un travailleur motivé et satisfait peut faire un meilleur travail qu'un travailleur démotivé qui se sent exploité... Les greves et conflits sociaux sont aussi coûteux et ont également des répercutions sociales et économique que l'on ouble bien souvent de chiffer et d'en tenir compte !

"Suppression des agences privées d’intérim. Tous les services d’emploi aux mains du public."

Et une meilleur gestion, une meilleur répartitions des emplois. Avec une bonne gestion informatique, il devrait être plus facile de faire correspondre les formations avec les besoin et les offres avec les demandes et cesser de rendre les gens responsable de mauvaises politique en matière d'emploi.

"Pas d’allongement du temps de travail et maintien de la pré pension. Un régime complet de pension et de fin de carrière pour tous. Abolition du Pacte des Générations."

Evidement, l'augmentation de la production devait et doit conduire à une diminution du temps de travail et/ou des revenus et non pas à une augmentation des profit que pour une minorité. Ce n'est pas ambitieux, c'est seulement plus juste !

"Reconnaissance totale du droit de grève. Abolition des requêtes unilatérales et des astreintes."

Ben oui, mais c'est bizarre le droit de grâve ! Tout comme l'esclavage moderne ! Et parfois permettre aux esclaves de s'arrêter pour exprimer des revendication légitime me semble important mais cela ne devrait pas exister si les conditions de travail et la rénumération de celui-ci, le temps de travail était juste et adapté ! Les astreintes cela profite à qui et au détriment de qui ?

"La transformation des statuts précaires en contrats fixes."

N'est ce pas légitime ? Cela coûterais combien ? La précarité n'est-elle pas la cause de différents coûts sociaux ?

"Trop chers, les loyers!
Un logement payable pour tous"

Cela me semble être un droit élémentaire ! Une autre politque en manière de logement me semble nécessaire, chaqun devrait être propriétaire d'un logement personnel il ne devrait plus y avoir de "locataire" pour des logements privés !

"Des prix de loyer plafonnés, déterminés légalement et sous contrôle des groupes d’habitants et d’associations de locataires qui sont impliqués dans la politique de logement."

Voir remarque précédente !
Quitte à paraître communiste, je suis pour une expropriation des logments en en rendre les habitants propriétaires ! Chaque humain doit être proriétaire de ce qu'il besoin pour vivre !


"Un programme ambitieux de construction de logements sociaux, de rénovation et d’économie d’énergie (gaz, électricité, eau, …). Le marché des logements à louer et à vendre doit être déterminé par les besoins."

Tout a fait d'accord ! Et au final, cela devrait permettre de faire des économie, surtout si on commence par les logement qui sont les plus gaspilleur d'énergie... Une politqie intelligente en cette matière devraient avoir lieu et cela sans considération des possibilités financières des habitants. On construit bien des autoroutes et de nombreux travaux inutile, il me semble moins ambiteux et plus utile de construire prioritairement des logements décent pour tous avant de faire des palais, des centre de loisirs, des cinémas, des cités des médias, grands centre commerciaux et autres... etc.

"Des sociétés de logement publiques et transparentes, contre la coopération publique-privé."

Là je pense que l'on devrait pouvoir faire des économies ! Le manque de transparence à permis bien des détournements !


"Une lutte active contre l’inoccupation volontaire de logements et contre les marchands de sommeil par l’expropriation."

Là aussi, je vois plus d'économie que de dépense en vue !

"Un planning et un réseau d’accueil équilibré pour les sans-abri. Des solutions en concertation avec les pauvres eux-mêmes, en fonction de leurs besoins."

Pas nécessairement fort coûteux et sans doute moins que les conséquences d'une mauvaises gestion de ce problème et des conséquences...

"Tout le monde a droit à un revenu décent ! Pour une sécurité sociale forte"

Je vais être un peu cynique et ironique :
Et si les gens à un meilleur revenus, ils vons aussi consommer ce qui devrait relancer aussi l'économie et profiter aux entreprises ! La production trouve des consommateurs et non pas gaspillé et détruite pour manitenir les prix !
C'est juste une autre logique : donner de l'argent aux entreprises en leur offrant des citoyens consomateurs chez nous n'est-ce pas préférable que leur octroyer des aides directes afin d'engager des esclaves pour enricher de nouveaux seigneurs ?

"Une augmentation des allocations, il faut d’urgence rattraper le retard. Couplage des allocations à l’augmentation des prix et des salaires."

C'est effectivement un problème de rééquilibrage !

"La pension est un droit individuel, augmentation importante de la pension minimum garantie."

Même logique, donner de l'argent aux gens plutôt que directement aux entreprises. Cet argent va ainsi plus circuler que si on le donne aux entreprises. Si il y a des consommateurs, des entreprises ne vont ils pas se créer pour les satisfaire ?

"Pas de chasse aux chômeurs! Pas de limitation de la durée des allocations de chômage."

Je serais plutôt pour une abolition de la notion de chômage et l'adoption d'une allocation universelle ce qui serait une forte simplification administrative et serait bien plus humain et moins méprisante que le chômage et les allocations du CPAS. Est-ce plus ou moins ambitieux ? Et qu'est-ce qui est le plus réaliste et plus "possible" ?

"Un service de santé gratuit et de qualité pour tous au moyen d’un service de soins de santé national."

Le système des maisons médicales me semble très bon... On pourrait en parler par ailleurs ! Et une médecines plus préventive et plus natiurelle, je suis convaincu qu'elle permettrait de faire plus d'économie !

"Les allocations sociales (sécurité sociale et CPAS) doivent être un droit individuel et ne peuvent pas dépendre d’une situation familiale. Les cohabitants, aussi, doivent recevoir une allocation complete."

On en revient à l'allocation universelle inconditionnelle !

"Les allocations familiales doivent couvrir les frais réels."

idem !

"Plafonnement des salaires des managers et de leurs indemnités de licenciement."

Là encore, c'est plutôt des économie qui sont en vue non ?

"Laissez-nous une fleur et un coin de pelouse encore vert...
Pour une politique environnementale énergique et efficace"

Cela coûte cher un coin vert ?
Et une politique environnementale énergique et efficace ne serait-elle pas aussi plus économique, surtout à long terme ?

"Une loi instaurant le principe de précaution."

idem !

"Des audits énergétiques gratuits, un plan public pour rendre les maisons moins nuisibles à l’environnement."

Ce que l'on perd d'un côté serait regagné d'un autre !

"Des transports publics gratuits, efficaces et non polluants."

Et pourquoi pas comme à la mer dans les ville plates ? Plus de véhicule à explosion dans les villes mais des... comment cela s'appelle déjà ses voitures à pédales qui existent à la côte belge ? Et créer des petits véhiciules électriques léger pour les villes à l'usage des personnes vieilles ou handicapées, favoriser et mieux organiser le co-voiturage seraient aussi de bonnes idées à développer !

Et vive les vélos !

"Normes d’emballage pour imposer aux entreprises de produire moins de déchets."

Encore une bonné idées qui ne devrait rien coûter, que du contraire !

"1.000 Km de pistes cyclables supplémentaire et 1.000 Km de trottoirs supplémentaires."

Pas besoin si on rend la ville aux piétons, vélo et autres véhicule écologique, pas dangereux et peu polluants !

Je vais arrêter là... Je reprendrais peut-être plus tard...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   Mar 5 Juin 2007 - 13:12

MiVé a écrit:
"Reconnaissance totale du droit de grève. Abolition des requêtes unilatérales et des astreintes."

Ben oui, mais c'est bizarre le droit de grâve ! Tout comme l'esclavage moderne ! Et parfois permettre aux esclaves de s'arrêter pour exprimer des revendication légitime me semble important mais cela ne devrait pas exister si les conditions de travail et la rénumération de celui-ci, le temps de travail était juste et adapté ! Les astreintes cela profite à qui et au détriment de qui ?

Je ne suis très loin d'être un spécialiste de la question, mais pour ce que je comprends : Les astreintes, ça profite à l'état une fois qu'on les payes et aussi au patron car sa oblige les travailleur à reprendre le travail pour ne pas payer ces astreintes. Les travailleurs y perde le droit de grève qui est de plus en plus contesté par des tribunaux qui déclare peut-être un peu vite que certaines grèves ne sont pas légitimes et que si il ne reprennent pas le travail immédiatement, à chaque jour les travailleurs devront payer une astreinte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comité pour une Autre Politique (CAP)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comité pour une Autre Politique (CAP)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite métaphore pour comprendre la politique mondiale...
» On évite pas un mal pour un autre
» Pour mon autre fils!
» Prière d'intercession pour Claire Frank et tous les autres
» Comité Noé né des lobbies anti-droits des animaux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Salles de réunions & forums sérieux :: A propos de la politique et des problèmes sociaux-
Sauter vers: