Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 Qu'est-ce que l'amour ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Qu'est-ce que l'amour ?   Mer 26 Sep 2007 - 15:39

MiVé a écrit:
Il me semble aussi important de bien comprendre l'amour et ne pas le confondre avec l'attachement affectif... Pour comprendre ce qu'est vraiment l'amour, ne faut-il pas préalablement se débarrasser, se détacher, de tout ce que l'amour n'est pas ?

Comme je le disait dans un autre sujet, l'amour est un mot très ambigu, mélangeant l'affection, l'éros et "l'humanisme" (amour du prochain ou amour universel, agapê en grec ancien).

Alors, essayons ici ensemble de comprendre de quoi il s'agit...

Voici un point de départ : http://fr.wikipedia.org/wiki/Amour (faudra que je relise, mais je n'ai pas le temps maintenant).
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Sam 29 Sep 2007 - 9:28

Oui, c'est effectivement un mot très ambigu...
Et cela te dérange cette ambiguïté ? Wink
Et pour bien le comprendre, l'amour, faut-il le vivre ou en parler ?
Pourquoi prendre l'article de wikipédia comme point de départ ? Je suis aller le lire... J'ai rit en voyant
"Cet article ne cite pas suffisamment ses sources.
Tous les articles de Wikipédia doivent être fondés sur des sources fiables et indépendantes. Améliorez la qualité ce cet article à l'aide des conseils sur les sources !"

"L’amour, à l'opposé du sentiment dit amoureux, est un don total d'une personne à une autre personne."

Aïe... je n'aime guère cette entrée en matière qui commence par opposer l'amour et le sentiment amoureux... Je vois plus l'amour comme une union (et non pas une fusion) que comme une opposition...

Nous pourrions relire cet article ensemble, si tu le souhaite, je le vois comme une possibilité et non comme une obligation, nous pourrions aussi y réfléchir et en parler sans s'encombrer de sources, de références... Et nous pourrions aussi en citer de nombreuses...

J'ai envie de réagir librement au titre de ce sujet et aller plus loin dans ma réflexion au sujet de l'amour...
En espérant que tu trouveras le temps de me lire...

Ah l’amour, quel vaste sujet qui a fait tellement parler de lui et couler tellement d’encre.
Si certains s’en lassent, d’autres ne font que d’en parler et d’en débattre et d’autres aiment, le vivent…
Battu, débattu, rebattu à toutes les sauces et dont on ne cessera jamais de débattre… Mais pourquoi donc ? La réponse me paraît tellement évidente quand je pense que quand l’amour est là, on ne se pose plus la question de ce qu’est l’amour et que c’est son absence qui suscite l’interrogation…
Nous avons sans doute tous notre conception de l’amour… Et ce mot n’est pas la chose et sous ce mot, dans notre culture, se cache tellement de choses différentes… L’amour serait-il une de ces choses à l’exclusion d’autres ou un juste mélange, une juste proportion de différentes choses ?
La conception religieuse ou philosophique que nous avons de la vie ne vas t’elle pas influencer notre conception, notre manière de considérer, penser et parler de l’amour ?

Il est courant de dire que les grec utilisait au moins quatre mots différent pour désigner ce que l’on désigne communément avec le mot amour… Mais peut-on vraiment séparer ces choses ? Peut-on parler d’amour en séparant l’amour de soi de l’amour des autres ? L’amour du prochain de l’amour universel, l’amour humain d’un amour qualifier de divin, l’amour des amis de l’amour des membres de sa famille ? Peut envisager toutes ces chose isolément ou il y a un dénominateur commun et pour le trouver il conviendrait de se débarrasser de tout ce que l’amour n’est pas…
L’amour est-ce une obligation ? Quelque chose que l’on doit faire ?
La célèbre phrase « Tu aimerais ton prochain comme toi-même » (source, la Bible ! Il faut être plus précis ?) doit-elle être entendue comme un ordre ? Peut-on se forcer à aimer ? Ou doit-elle être comprise comme un indication sur la manière d’aimer (comme soi-même) ou encore peut-elle être comprise comme une prédiction : « Comme tu t’aime, tu aimeras ton prochain » Et donc, si on ne s’aime pas bien soi-même, on ne pourra pas bien aimer son prochain… Ne faudrait-il donc pas commencer par s’aimer soi-même avant de pouvoir aimer son prochain ? Et peut-on aimer si on n’a pas soi-même déjà été aimé ?
Et quid de la réciprocité ?
Quand ce sentiment, cette émotion, cette chose que l’on appelle amour est porté par un individus vers une autre personne sans réciprocité, est-ce encore de l’amour ?
Ou, pour prendre le problème autrement, on ne peut parler d’amour que quand il s’agit d’un don gratuit et total qui n’exige aucune réciprocité ?
Et la possessivité ? Est-ce de l’amour ?
Et la jalousie ?
Et si l’amour c’est vouloir le bonheur de l’autre, ne faut-il pas comprendre comment se bonheur peut être rendu possible ? Et est-ce une condition indispensable pour pouvoir affirmer que l’on aime vraiment ? Où l’intention est suffisante ?

Et on pourrait continuer ainsi…
On pourrait aussi s’amuser à décoder tout ce que peut signifier l’expression « Je t’aime » pour différentes personnes… Mais cela as déjà été fait… Ma source pour dire que cela as déjà été fait ? Un livre de Jacques Salomé « Parle-moi, j’ai des choses à te dire »
Et j’aurais aussi envie de parler des propos de Khalil Gibran et ceux de Rajneesh Chandra Mohan Jain, plus connu sous d’autres noms…

Mais j'ai déjà été fort bavard ici aujourd'hui....

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Dim 30 Sep 2007 - 15:35

Oups, j'ai pas le temps de te lire. Wink Enfin, c'est un hasard, je croyais avoir le temps puis je dois y aller, mais je te répondrais plus tard (sauf au début :

Pour l'article de wikipedia, je me souvenais qu'il mettait bien en lumière l'ambiguïté de ce mot, c'est pour ça que je l'ai proposé comme point de départ, mais ce n'est qu'une proposition, sens-toi libre de dire ce que tu veux quelque soit les sources et les sources ne sont pas obligatoire Wink (d'ailleurs, wikipedia ennuie tout le monde avec ce manque de source qui pour beaucoup de cas sont impossible à fournir et en plus la qualité de l'article n'est pas à remettre en cause, mais je m'égare là, bon, j'y vais, à bientôt).
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Lun 1 Oct 2007 - 18:39

Ok, merci pour les précisions...
Je me sens libre, mais j'aime bien aussi un peu tenir compte de vous, de toi aussi... Wink
Et c'est quand tu veux si un jour tu souhaite en rediscuter ici ou ailleurs...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Ven 7 Aoû 2009 - 8:19

J'ai envie de revenir à ce sujet pour dire que pour moi l'amour, c'est surtout ce souhait, cette envie, ce désir de voir ou de rendre heureux la ou les personne que l'on aime...

Cela peut-être plus ou moins fort et durable et parfois cela à un goût d'éternité... Je veux dire, qu'il y a des personne que j'aime tellement fort, que je puisse parvenir à penser que cela pourrait finir...

Et puis il y a les personnes qui nous plaisent, que l'on aimeraient connaître, que l'on désire, que l'on aimerait carresser, embrasser, enlasser... et aimer !

Mais l'on est parfois, trop souvent, déçu...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Sam 8 Aoû 2009 - 13:24

Tu fais bien d'y revenir, j'avais oublié d'y revenir moi-même.

Je viens de lire l'article de wikipedia et il confirme ce que j'en disais ainsi que ce que tu as toi-même affirmé et que je reformulerais ainsi : il y a autant de vision de l'amour que d'individu, de même que de religions et d'adeptes pour interpréter ces religions, ...

Il en est de même pour toutes les questions que tu poses, chacun peut y répondre différament, il n'est pas forcément possible d'y répondre à toutes, ça montre aussi le fait que chacun à sa propre vision de l'"amour" ainsi que la complexité derrière ce terme.

Tu demandais si l'ambiguïté de ce mot me dérange et effectivement, j'afectionne les mots clair et/ou précis, à voir la diversité de sens du mot amour, je ne peut m'empècher de penser que ce qui veut presque tout dire ne veut presque rien dire.

Ce que j'aime bien dans le fait qu'il existe plusieurs mots pour désigné l'amour en grec antique, c'est la précision justement.

Une des définition de l'article de wikipedia était la définition par ce que l'amour n'est pas et, comme l'amour serait un sentiment, on y oppose les sentiment de haine de peur, voir de l'indifférence tout en précisant concernant la haine que l'on peut facilement basculé de l'amour à la haine à cause de ce qui fait qu'on "aime" une personne. Bref, ça reste confut... Wink

Le danger des mots qui veulent presque tout dire, c'est qu'on peut en faire n'importe quoi, il n'est d'ailleurs pas anodin que l'"amour" soit au centre des religions actuelles, on utilise ce concepte vague à consonance positive pour ralier des individuts derrière un (des) dieu(x), dèrrière une morale, ce qui entraine le fait d'induire certains comportements pas nécessairement positif.

Par ailleurs, j'ai remarqué que pour définir l'amour on utilise pratiquement toujours un terme dériver du mot "amour", cela montre bien à quel point ce terme est vague, il n'est pratiquement définit que par lui-même, c'est un concepte, une abstraction qu'on impose au individut dès leurs plus jeune âge alors même qu'ils sont trop jeune pour comprendre quelqu'abstraction que ce soit.

J'en reviens à la religion dont il me semble que c'est un problème important, le fait d'utiliser un nombre incalculable de symboles, de métaphores, on ne dit pas les choses tel quel sont pour éloigner le recentit de la réalité, on passe par la sublimation pour imposer des conceptes moraux. Au moyen âge, le baptème était un acte conscient fait à l'âge adulte, de nos jours, on l'impose avant même que l'enfant ne sache parlé, ainsi, on impose des symboles et des métaphores, avant même que le language (le logos) ne soit structuré, et quelque part, ça déstructure la compréhention de notre monde. De plus en plus, le language fait référance à des concepte creux pour faire adhérer à tout et n'importe quoi, c'est le but même du language d'entreprise. L'amour n'est qu'une manifestation de cette détructuration du language, mais c'est la plus emblématique, on ne sais plus dire les choses tel qu'elle sont. Mais en a-t-on jamais été capable ? Je pense que si sans pouvoir l'affirmer.
Revenir en haut Aller en bas
Taki
Vitesse de croisière
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Liège
Loisirs : Taquiner
Souhaits : Echanger des opinions, dialoguer.
Date d'inscription : 13/04/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Dim 9 Aoû 2009 - 17:47

Et si plutôt que de parler des définitions, des conceptions, tu nous parlais de ce qu’est l’amour pour toi ? On a l’impression que tu parles d’un animal étrange ou d’un continent inconnu, ou encore d’un passé lointain que l’on ne peut connaître qu’à travers des témoignages !
N’as-tu pas déjà aimé ?
Et ne peux-tu parler de ça sans faire référence à Wikipédia ou aux religions ?

Pour moi l’amour c’est assez simple c’est quand je suis bien avec une personne et que j’ai envie de rester avec elle et que fort de ce vécu nous voulons faire face à la réalité ensemble, complice, solidaire, parce qu’on est mieux à deux que seul.

Pourquoi autant se compliquer la vie et se prendre la tête au sujet de l'amour ?

_________________
Taquineuse par moments, ne me prenez pas trop au sérieux quand même... mdrrrr
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.dial.be
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Dim 9 Aoû 2009 - 18:19

Oui, mais les visions de l'amour ne sont pas l'amour lui-même.

Et en passant une petite citation du Cratyle

Citation :
"De quelle manière faut-il apprendre ou découvrir la nature des choses ? ...

Qu'il nous suffise d'avoir reconnu que ce n'est pas des noms (mots) qu'il faut partir, mais que c'est dans les choses mêmes qu'il faut les apprendre et le chercher... Et il n'est guère sage de s'en remettre aux mots du soin de soi-même et de son âme".

Ces propos sont attribués à Socrate

Il me semble un peu trop facile de dire que chacun peut répondre différemment aux questions que je pose comme s'il était impossible de se mettre d'accord sur la question et/ou que l'on préférerait y renoncer...

L'amour n'est pas responsable de la manière dont on le voit et si tout le monde ne le connais pas, n'en demeure t'il pas pour autant le même pour ceux qui l'on connu ?
Encore faut-il savoir le distinguer de l'attirance et du désir de posséder. Ce n'est pas parce que certaines personnes ne savent pas le distinguer de ce qu'il n'est pas, qu'il cesse d'être ce qu'il est.
Non, il ne veut pas tout dire.
Quand à sa récupération par les religions, c'est un autre problème...
C'est évidement plus facile d'aimer un Dieu absent et invisible que d'aimer des êtres présents qui peuvent exprimer des besoins, des envies, etc.

Comment peut-on passer de l'amour à la haine ?
Cela me semble bien étrange... Je pense que l'on passe alors d'une frustration que l'amour n'est pas ce que l'on souhaiterais qu'il soit à une agressivité que l'on porte contre autrui que l'on rend responsable de cette frustration. Et j'ai vraiment l'impression que quand cette chose arrivé, il n'y a pas eu d'amour avant... Juste un désir de posséder l'autre, juste un souhait, une attirance, ou quelque chose comme ça...

Il me semble que quand on aime, c'est très clair et pas du tout confus... C'est quand l'amour est absent que c'est assez confus... En tout cas, c'est ainsi que moi je le ressens...

Plus que de le définir, j'ai donc envie d'exprimer ce que je ressens et de vous entendre ou de vous lire faisant de même...

Je pense qu'effectivement la religion nous a aussi éloigné de la réalité de l'amour véritable et que beaucoup d'avoir réapprendre ce qu'aimer veux dire... en le pratiquant, pas seulement avec des affirmations ! Et je préfère ne pas parler de l'abnégation et du dévouement dont font preuve certaines personnes religieuses et qui appellent cela de l'amour. Là aussi, je pense pas que cela mérite d'être qualifié d'amour...


Citation :
Un nouveau message vient d'être ajouté pendant que vous écriviez le votre.
Vous pouvez consulter les derniers messages postés ci-dessous et ainsi décider si vous voulez le modifier ou l'enregistrer.

Oups ! D'accord, mais je le lirais après ! Merci de me prévenir ! Wink

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Mar 11 Aoû 2009 - 14:23

Taki a écrit:
Et si plutôt que de parler des définitions, des conceptions, tu nous parlais de ce qu’est l’amour pour toi ? On a l’impression que tu parles d’un animal étrange ou d’un continent inconnu, ou encore d’un passé lointain que l’on ne peut connaître qu’à travers des témoignages !
N’as-tu pas déjà aimé ?
Et ne peux-tu parler de ça sans faire référence à Wikipédia ou aux religions ?

Pourquoi autant se compliquer la vie et se prendre la tête au sujet de l'amour ?

Nous sommes ici dans "Propos et échanges philosophiques", il est donc question d'aborder la question sous un angle philosophique, si j'avais envie d'exprimer ce que je ressens, j'aurais ouvert un autre sujet ailleurs.

Oui, j'ai déjà aimer, merci de t'en soucier quoi que j'ai plus l'impression que la question est "Es-tu normal pour poser ce genre de question ?", comme si la question était tabou, 'surtout ne pas remètre en question "l'amour", c'est le fondement de notre civilisation' et comme si tout était nécessairement clair de façon omnisciente parce qu'on à vécu des relations amoureuses. Je sais ce qui m'est arrivé et je n'ai pas nécessairement besoin de le partager, par contre, j'ai envie de me prendre la tête parce que ce que l'on regroupe sous le terme "amour" me semble un amalgame de choses qui peuvent avoir des effet pervers, j'ai d'ailleurs peut-être pas aborder la question ici (c'est le problème quand on parle à peu près d'un même sujet dans plusieurs forum, on fini par ne plus trop savoir où on a dit quoi).

J'irais même plus loin, s'agissant de ressentit, est-ce que parce que je l'ai vécu, il s'agit de quelque chose qui existe vraiment ? On peut très bien vivre une illusion et croire qu'il s'agit de quelque chose de vrai alors que ce n'est qu'une construction de l'esprit, où, un mélange d'autre chose (attirance via les hormones, ...) avec un concept abstrait (l'amour) auquel on croit parce qu'on nous impose son existence comme réel. Bref, l'amour n'est-il pas une illusion, une simple vue de l'esprit. Je vais peut-être un peu trop loin, mais tout peut-être remis en question et là, j'ai envie de le faire.

Bref, si j'ai envie de me prendre la tête, je le fais, si tu n'a pas envie, libre à toi de ne pas le faire et libre à qui le veut de le faire ou pas.

Taki a écrit:
Pour moi l’amour c’est assez simple c’est quand je suis bien avec une personne et que j’ai envie de rester avec elle et que fort de ce vécu nous voulons faire face à la réalité ensemble, complice, solidaire, parce qu’on est mieux à deux que seul.

Ce que tu décris n'est peut-être pas aussi simple que ce que tu le dit.

MiVé a écrit:
Oui, mais les visions de l'amour ne sont pas l'amour lui-même.

J'ai peut-être plus envie de parler des visions de l'amour que de l'amour lui-même, et le titre n'est alors pas des mieux choisi, mais je ne vais pas le changer pour autant.

Car pour moi, ce sont les visions de l'amour qui s'entre-choque et complique le tout.

MiVé a écrit:
Il me semble un peu trop facile de dire que chacun peut répondre différemment aux questions que je pose comme s'il était impossible de se mettre d'accord sur la question et/ou que l'on préférerait y renoncer...

Et moi, il me semble utopique de croire qu'il existe une vision de l'amour qui soit la bonne.

MiVé a écrit:
L'amour n'est pas responsable de la manière dont on le voit et si tout le monde ne le connais pas, n'en demeure t'il pas pour autant le même pour ceux qui l'on connu ?

Peut-être, encore que, ne vivons-nous pas chacune différemment un même évènement en fonction de ce que nous sommes ?

MiVé a écrit:
Non, il ne veut pas tout dire.

Pas tout, un peu tout, pourquoi est-il si difficile à définir si alors ?

MiVé a écrit:
Quand à sa récupération par les religions, c'est un autre problème...

Si j'aborde la question, c'est parce qu'il me semble ce que nous appelons l'amour à été façonné au fil du temps et que la religion à participé par son utilisation abusive du terme à l'élaboration du concept que nous rassemblons autour du terme amour. Et aussi pour montrer les dérives issue de ce terme.

MiVé a écrit:
Comment peut-on passer de l'amour à la haine ?
Cela me semble bien étrange... Je pense que l'on passe alors d'une frustration que l'amour n'est pas ce que l'on souhaiterais qu'il soit à une agressivité que l'on porte contre autrui que l'on rend responsable de cette frustration. Et j'ai vraiment l'impression que quand cette chose arrivé, il n'y a pas eu d'amour avant... Juste un désir de posséder l'autre, juste un souhait, une attirance, ou quelque chose comme ça...

Oui, il s'agit de frustration, mais de là à dire qu'on à pas aimer pour en arriver à la haine, j'en doute et ça montre bien que pour toi, l'amour ne peut qu'être quelque chose d'idilique, de pure que rien ne peut pervertir, je crois à peu près l'opposé, si l'amour en soi est bénéfique, rien ne l'empêche d'avoir des conséquence néfaste.

MiVé a écrit:
Il me semble que quand on aime, c'est très clair et pas du tout confus... C'est quand l'amour est absent que c'est assez confus... En tout cas, c'est ainsi que moi je le ressens...

Peut-être et alors ? Je me pose la question parce que je ne suis actuellement pas amoureux, que je suis frustrer de ce manque d'amour, peut-être, certainement même, encore une fois et alors ? Est-ce que ça ôte une once d'intérêt à la question ? L'amour altère notre perception particulièrement de l'être aimé, dès lors, c'est le bon moment pour ce poser des question sur l'amour quand on est pas amoureux.

MiVé a écrit:
Plus que de le définir, j'ai donc envie d'exprimer ce que je ressens et de vous entendre ou de vous lire faisant de même...

Encore une fois, ce n'est pas le sujet que j'ai voulu abordé.

MiVé a écrit:
Je pense qu'effectivement la religion nous a aussi éloigné de la réalité de l'amour véritable et que beaucoup d'avoir réapprendre ce qu'aimer veux dire... en le pratiquant, pas seulement avec des affirmations ! Et je préfère ne pas parler de l'abnégation et du dévouement dont font preuve certaines personnes religieuses et qui appellent cela de l'amour. Là aussi, je pense pas que cela mérite d'être qualifié d'amour...

Y a-t-il un "amour véritable" ? J'en doute et il me semble que c'est là que nous sommes fondamentalement en désaccord.
Revenir en haut Aller en bas
bellisa
Plane en haute atmosphère
Plane en haute atmosphère


Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 47
Loisirs : lecture, net, ciné, balades,sorties entre ami(e)s ...
Souhaits : Echanger sur divers sujets avec des personnes bienveillantes et sensibles.
Apprendre le plaisir ...
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Mar 11 Aoû 2009 - 18:50

Je crois qu'il est difficile de définir l'amour parce que ce terme recouvre des sens assez proches mais néanmoins différents. On parle d'amour dans un couple (sentiment amoureux) mais aussi d'amour filial, d'amour maternel, voire d'amitié...
Et si l'on s'en tient à l'amour entre deux êtres, est-ce que chacun en a la même définition ? A-t-on les mêmes attentes, les mêmes envies dans cet amour ?
Pour moi aimer quelqu'un c'est sentir le manque lorsqu'il n'est pas là, c'est avoir le coeur qui bat plus vite lorsque je le vois. C'est avoir envie de le caresser, de l'embrasser mais aussi qu'il me caresse et m'embrasse. C'est avoir envie de l'un l'autre et pas seulement l'envie physique. Mais d'autres ont sans doute une autre vision de l'amour. Pour taki il s'agit plus d'entraide, de solidarité, de tendresse ...
Je crois que dépassé l'émoi qu'il procure, l'amour se réinvente chaque jour et avec chaque nouveau partenaire. On va aimer d'une façon quelqu'un et d'une autre façon quelqu'un d'autre. De même qu'on sera aimé différemment. Et c'est parfois là que ça pèche. Parce que parfois on reste sur sa faim, on est frustré, alors qu'il s'agit souvent d'un malentendu même sur ce que chacun pense de l'amour ...
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Mer 12 Aoû 2009 - 10:52

Φιλо a écrit:
J'ai peut-être plus envie de parler des visions de l'amour que de l'amour lui-même, et le titre n'est alors pas des mieux choisi, mais je ne vais pas le changer pour autant.

Car pour moi, ce sont les visions de l'amour qui s'entre-choque et complique le tout.

Je pense que je le comprends bien, mais alors nous restons dans la complexité... Car si plutôt que de parler de nos visions de l'amour, qui ne sont pas l'amour mais nos perceptions ou nos souhaits de ce que l'amour devrait être et non ce qu'il est, nous examinions l'amour lui même, sans a priori, sans jugement, sans confondre ce qui est et ce que nous estimons devrait être, nous en aurions une autre connaissance, une autre perception, car nous verrions alors l'amour lui-même et non pas nos préjugés sur l'amour ou les perception philosophiques ou religieuse qui existent sur l'amour. Mais c'est j'admets que l'on peu en discuter et que ce n'est peut-être pas inutile. Je voulais surtout rappeler que le mot n'est la chose, que la carte n'est pas le territoire.


MiVé a écrit:
Il me semble un peu trop facile de dire que chacun peut répondre différemment aux questions que je pose comme s'il était impossible de se mettre d'accord sur la question et/ou que l'on préférerait y renoncer...

Φιλо a écrit:
Et moi, il me semble utopique de croire qu'il existe une vision de l'amour qui soit la bonne.

Plus que de le voir, il s'agit de le percevoir, de le ressentir, et non de le penser et de l'imaginer. Et l'important n'est pas d'établir un jugement moral, il ne s'agit pas de voir ce qui est bien et ce qui est mal mais de percevoir, de ressentir ce qui est bon pour soi et pour les autres. Ne confondons pas le bien et le bon.


MiVé a écrit:
L'amour n'est pas responsable de la manière dont on le voit et si tout le monde ne le connais pas, n'en demeure t'il pas pour autant le même pour ceux qui l'on connu ?

Φιλо a écrit:
Peut-être, encore que, ne vivons-nous pas chacune différemment un même évènement en fonction de ce que nous sommes ?

Oui, évidement, si nous avons vécu une même expérience, un même événement, nous pouvons l'apprécier d'une manière différente et dire comment nous l'avons vécu, mais au moins nous parlons tous les deux d'une même chose que nous avons connue et de notre perception de cette chose et non pas d'une chose que nous n'avons pas connu et que nous imaginons, que nous idéalisons.

Φιλо a écrit:
(...)pourquoi est-il si difficile à définir si alors ?

Je pense que c'est parce que nous le confondons avec d'autres choses qui ne sont pas l'amour : l'attirance, le désir de posséder, ... et encore parce que sous le terme amour, nous englobons différentes choses : la pulsion érotique, les liens familiaux, amicaux ... Nous avons déjà vu que chez les grec on n'utilise pas les mêmes mots pour c'est différentes choses...

MiVé a écrit:
Quand à sa récupération par les religions, c'est un autre problème...

Φιλо a écrit:
Si j'aborde la question, c'est parce qu'il me semble ce que nous appelons l'amour à été façonné au fil du temps et que la religion à participé par son utilisation abusive du terme à l'élaboration du concept que nous rassemblons autour du terme amour. Et aussi pour montrer les dérives issue de ce terme.

Oui, ce qui ne voulait pas dire que nous ne pouvons pas en parler mais alors nous ne voyions plus ce qu'est l'amour mais la vision de l'amour par les religion et les conséquences de cette vision idéale qu'elles ont souvent voulu imposé comme étant la seule juste et bonne.

MiVé a écrit:
Comment peut-on passer de l'amour à la haine ?
Cela me semble bien étrange... Je pense que l'on passe alors d'une frustration que l'amour n'est pas ce que l'on souhaiterais qu'il soit à une agressivité que l'on porte contre autrui que l'on rend responsable de cette frustration. Et j'ai vraiment l'impression que quand cette chose est arrivée, il n'y a pas eu d'amour avant... Juste un désir de posséder l'autre, juste un souhait, une attirance, ou quelque chose comme ça...

Φιλо a écrit:
Oui, il s'agit de frustration, mais de là à dire qu'on à pas aimer pour en arriver à la haine, j'en doute et ça montre bien que pour toi, l'amour ne peut qu'être quelque chose d'idilique, de pure que rien ne peut pervertir, je crois à peu près l'opposé, si l'amour en soi est bénéfique, rien ne l'empêche d'avoir des conséquence néfaste.

Peut-être que j'idéalise l'amour ? Je n'en ai pas l'impression, pour percevoir ce qu'est l'amour, j'ai entrepris de me débarrasser de ce que l'amour n'est pas (attirance, possessivité, jalousie, etc.) et de voir ce qu'il reste. Ce qui ne veut pas dire que je ne ressens plus d'attirance, de désir de posséder ou de jalousie mais que je souhaite ne plus confondre ces chose avec l'amour, de bien les en distinguer. Ce n'est pas pareil. J'ai examiné ce qui se passe en moi, ce que je ressens, et au-delà des autres choses déjà nommées, je ressens quelque chose de plus fort, quelque chose que je pense être l'amour et qui fera qui je n'imposerais pas mon attirance, que je limiterais mon désir de posséder, que je ferais taire ma jalousie, que je ne laisserais pas mes frustrations devenir de la haine...

Et peut-être qu'il peut y avoir des conséquences néfastes, pouvons nous examiner si elles sont bien du à l'amour ou si elle n'ont pas une autre cause ? Aurais-tu un ou des exemples de conséquence à proposer ?


MiVé a écrit:
Il me semble que quand on aime, c'est très clair et pas du tout confus... C'est quand l'amour est absent que c'est assez confus... En tout cas, c'est ainsi que moi je le ressens...

Φιλо a écrit:
Peut-être et alors ? Je me pose la question parce que je ne suis actuellement pas amoureux, que je suis frustrer de ce manque d'amour, peut-être, certainement même, encore une fois et alors ? Est-ce que ça ôte une once d'intérêt à la question ? L'amour altère notre perception particulièrement de l'être aimé, dès lors, c'est le bon moment pour ce poser des questions sur l'amour quand on est pas amoureux.

Si actuellement je me sens assez fort amoureux, je n'en suis pas moins frustré de ne pas pouvoir concrétiser cet amour, d'un manque de réciprocité ou d'accomplissement pour d'autres raisons. Non, cela n'ôte pas l'intérêt de la question et cela situe bien ou chacun se situe, d'où il s'exprime, à partir de quel vécu.

Tu dis que l'amour altère notre perception particulièrement de l'être aimé, mais est-ce bien l'amour qui en est responsable ? J'en doute... N'est-ce pas plutôt nos désirs, nos frustrations etc. notre souhait de trouver une personnes qui viendra combler nos manques ?

Et nous pouvons percevoir une chose de l'intérieur et de l'extérieur... La confrontation de ces perceptions me semble intéressante.

MiVé a écrit:
Plus que de le définir, j'ai donc envie d'exprimer ce que je ressens et de vous entendre ou de vous lire faisant de même...

Φιλо a écrit:
Encore une fois, ce n'est pas le sujet que j'ai voulu abordé.

Ah ! Oups, désolé... dans ce cas qu'est-ce que l'on fait ?
Je peux te laisser modérer ce sujet et au besoin en créer un autre si je devais en ressentir le besoin... Ce qui n'est pas encore la cas...

MiVé a écrit:
Je pense qu'effectivement la religion nous a aussi éloigné de la réalité de l'amour véritable et que beaucoup d'avoir réapprendre ce qu'aimer veux dire... en le pratiquant, pas seulement avec des affirmations ! Et je préfère ne pas parler de l'abnégation et du dévouement dont font preuve certaines personnes religieuses et qui appellent cela de l'amour. Là aussi, je pense pas que cela mérite d'être qualifié d'amour...

Φιλо a écrit:
Y a-t-il un "amour véritable" ? J'en doute et il me semble que c'est là que nous sommes fondamentalement en désaccord.

Peut-être que le mot "véritable" n'est pas adéquat ? Je voulais dire l'amour lui même et non pas les autres choses qui se cachent souvent derrière ce mot (l'attirance, la possessivité, ...).

Fondamentalement en désaccord ? Je ne le pense pas non plus, je pense que je parle de l'intérieur et toi de l'extérieur, est-ce que cela fait que nous ne pouvons pas être d'accord ? Ne pouvons nous pas nous dire réciproquement comme nous percevons cette chose de là ou nous sommes ?

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Mer 12 Aoû 2009 - 11:13

bellisa a écrit:
Je crois qu'il est difficile de définir l'amour parce que ce terme recouvre des sens assez proches mais néanmoins différents. On parle d'amour dans un couple (sentiment amoureux) mais aussi d'amour filial, d'amour maternel, voire d'amitié...

C'est vrai que quand je pense ou que je m'exprime sur l'amour, ce n'est généralement pas l'amour filial, paternel, maternel ou même amical... Et ce n'est pas l'attirance érotique non plus même si elle y est souvent associée...

bellisa a écrit:
Et si l'on s'en tient à l'amour entre deux êtres, est-ce que chacun en a la même définition ? A-t-on les mêmes attentes, les mêmes envies dans cet amour ?

Peut-être pas... Si chacun exprime ses attentes et envies ou pourra le constater...

bellisa a écrit:
Pour moi aimer quelqu'un c'est sentir le manque lorsqu'il n'est pas là, c'est avoir le coeur qui bat plus vite lorsque je le vois. C'est avoir envie de le caresser, de l'embrasser mais aussi qu'il me caresse et m'embrasse. C'est avoir envie de l'un l'autre et pas seulement l'envie physique. Mais d'autres ont sans doute une autre vision de l'amour.

Je ressens le manque quand la séparation à été trop longue, sinon je sens un grand bien être en pensant à celle que j'aime. J'ai le cœur qui bat plus vite que nous nous préparons à nous unir physiquement, sinon sa présence à plutôt un effet calmant et je sens mon cœur plus calme, plus lent... Encore que ce n'est qu'un ressenti que je n'ai pas vérifié. Je ressens aussi très fort et très souvent les envies que tu viens de décrire (caresser, embrasser, être caressée et embrassée) et même quelque chose en plus. Oui, il n'y a pas que l'envie physique, il y a aussi une envie d'échanges intellectuels et... ou... comment dire ? Spirituels ? Et puis affectifs aussi ! J'aime exprimé ce que je ressens et l'entendre l'exprimer aussi, avec des mots mais pas qu'avec des mots...

bellisa a écrit:
Je crois que dépassé l'émoi qu'il procure, l'amour se réinvente chaque jour et avec chaque nouveau partenaire. On va aimer d'une façon quelqu'un et d'une autre façon quelqu'un d'autre. De même qu'on sera aimé différemment. Et c'est parfois là que ça pèche. Parce que parfois on reste sur sa faim, on est frustré, alors qu'il s'agit souvent d'un malentendu même sur ce que chacun pense de l'amour ...

Oui, c'est possible...
Et je pense que c'est pour ça qu'il est utile que nous en parlions...

Je pense cependant qu'il est souvent préférable de vivre quelque chose avant de trop imaginer ce que cela pourrait être. Ensuite, il sera utile de voir comment on a vécu l'évènement et comment on souhaiterait que cela se poursuive...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   Mer 12 Aoû 2009 - 12:03

MiVé a écrit:
Et peut-être qu'il peut y avoir des conséquences néfastes, pouvons nous examiner si elles sont bien du à l'amour ou si elle n'ont pas une autre cause ? Aurais-tu un ou des exemples de conséquence à proposer ?

On peut reparler du passage de l'amour à la haine, tu disais :

MiVé a écrit:
Comment peut-on passer de l'amour à la haine ? Cela me semble bien étrange... Je pense que l'on passe alors d'une frustration que l'amour n'est pas ce que l'on souhaiterais qu'il soit à une agressivité que l'on porte contre autrui que l'on rend responsable de cette frustration. Et j'ai vraiment l'impression que quand cette chose est arrivée, il n'y a pas eu d'amour avant... Juste un désir de posséder l'autre, juste un souhait, une attirance, ou quelque chose comme ça...

Alors qu'il me semble tout à fait possible que l'on ai ressenti de l'amour pour en suite, certainement à cause de frustrations en arriver à la haine. Dans ce cas, l'amour à indirectement des conséquences néfastes.

On peut parler des situations dramatique, comme les problèmes familiaux lié à un amour, si on prend l'exemple de la tragédie "Roméo et Juliette", ce sont des incompréhension, mais également un gros problème familial qui entraîne le suicide des deux protagoniste. Le suicide est une conséquence récurant et bien réel de l'amour, bien sûr l'amour n'en est pas directement la cause, mais le fait de croire que l'on ne peut pas vivre sans l'être aimé (ce en quoi, je m'inscrit totalement en faux) vient bien indirectement du fait que l'on aime une personne, même si des causes extérieur (l'éducation, la morale, ...) en sont plus directement la cause.

MiVé a écrit:
Tu dis que l'amour altère notre perception particulièrement de l'être aimé, mais est-ce bien l'amour qui en est responsable ? J'en doute... N'est-ce pas plutôt nos désirs, nos frustrations etc. notre souhait de trouver une personnes qui viendra combler nos manques ?

D'après les scientifique qui s'intéresse à la question, ce serait bien la partie neurologique de l'amour qui serait en cause, bien sûr, le psychologique avec les cause que tu donnais peuvent aussi jouer un rôle, mais pas nécessairement. Un adolescent qui découvre pour la première fois l'amour n'est pas nécessairement frustré et s'il écoutait son désire, il aurait peut-être au contraire une vision plus objective de l'être aimé.

MiVé a écrit:
Je peux te laisser modérer ce sujet et au besoin en créer un autre si je devais en ressentir le besoin... Ce qui n'est pas encore la cas...

Modérer ? Je ne sais pas trop ce que sa veut dire pour un sujet en particulier, s'il s'agit de la traduction RDVziène qui conciste à censurer, jamais de la vie.

MiVé a écrit:
Fondamentalement en désaccord ? Je ne le pense pas non plus, je pense que je parle de l'intérieur et toi de l'extérieur, est-ce que cela fait que nous ne pouvons pas être d'accord ? Ne pouvons nous pas nous dire réciproquement comme nous percevons cette chose de là ou nous sommes ?

J'ai peut-être exagéré en parlant de "fondamentalement", je voulais dire que c'est à ce niveau que nos visions ne s'accordent pas (semble-t-il).

Comme tu l'aura compris, je n'ai pas envie de parler de l'intérieur ici.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qu'est-ce que l'amour ?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Qu'est-ce que l'amour ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parole d'Amour
» Courte prière à Dieu miséricordieux pour obtenir la grâce de vivre l'amour au quotidien
» Amour, Compassion et prières bouddhistes
» VIENS ESPRIT SAINT "Dieu d'Amour,viens tel un vent puissant"...
» Seul l'amour guérit...Dieu rétabli, restaure, notre être intérieur par l'action du Saint-Esprit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Salles de réunions & forums sérieux :: Propos et échanges philosophiques-
Sauter vers: