Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 La religion et ses conséquences

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taki
Vitesse de croisière
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Liège
Loisirs : Taquiner
Souhaits : Echanger des opinions, dialoguer.
Date d'inscription : 13/04/2005

MessageSujet: La religion et ses conséquences   Mar 19 Aoû 2008 - 13:22

Et bien voilà un nouvel espace de discussion qui tombe à pic pour une interrogation qui me trotte en tête depuis un moment.

Que penser de la religion et de ses conséquences d’une manière générale ?
J’aimerais avoir votre opinion sur le sujet.

_________________
Taquineuse par moments, ne me prenez pas trop au sérieux quand même... mdrrrr
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.dial.be
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Mar 19 Aoû 2008 - 14:00

Pour ma part, je pense, comme Jean-Paul Marat assassiné par Charlotte Corday, que « Toutes les religions prêtent la main au despotisme ; je n’en connais aucune toute fois qui le favorise autant que la chrétienne. » C’est mon opinion et non un dogme que je souhaite imposer et on peut donc en discuter ici paisiblement si vous avez des arguments à me proposer.
Je pense que l’on peut dire que j’ai eu une ‘bonne éducation chrétienne’ et que l’on pourrait ajouter ‘petite bourgeoise’ pour la qualifier. Je n’en ai pas honte, pas plus que je n’en suis fier car je ne l’ai pas choisie. J’y ai trouvé beaucoup trop d’hypocrisie, de soumission, de culpabilité et un manque d’esprit critique.

Les religions devraient unir et encourager l’amour mais au lieu de ça, elles encouragent généralement l’abstinence et ce ne sont plus, la plus part du temps, que des superstitions dangereuses. Elles sont responsables de nombreux maux de l’humanité et elles conduisent au refoulement, à la discorde ou à la résignation. Les religions sont le résultat de l’imagination de certains hommes et de la crédulité de beaucoup d’autres… Les uns et les autres ne sont pas arrivés au plein développement et à la pleine possession de leur intelligence et de leurs facultés intellectuelles. L’homme a inventé les dieux et toutes les divinités, y compris le Dieu jaloux, cruel et revanchard injustement qualifié de miséricordieux.

Voilà résumé ce que j’en pense.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Taki
Vitesse de croisière
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Liège
Loisirs : Taquiner
Souhaits : Echanger des opinions, dialoguer.
Date d'inscription : 13/04/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Mer 20 Aoû 2008 - 10:56

Merci. Je vais me faire l’avocat du diable… Oups, pardon, de Dieu :

Pourquoi tu le penses jaloux, cruel et revanchard alors qu’on le qualifie de parfait, d’infiniment bon et miséricordieux et que ce serait l’homme seul, qui par le mauvais usage de sa liberté serait responsable des maux qui l’accablent ?

_________________
Taquineuse par moments, ne me prenez pas trop au sérieux quand même... mdrrrr
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.dial.be
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Jeu 21 Aoû 2008 - 0:56

Bonne question !
C’est plus une constatation qu’une pensée : en lisant les textes religieux. Je regarde les actes qu’on lui prête et ses exigences plutôt que les intentions et les qualités qu’on lui donne. Et puis c’est aussi un peu une provocation pour faire réagir. Et si vous lisez l’ancien testament, vous devriez voir pourquoi je dis ça !
Mais si nous allions un peu plus loin pour s’interroger sur ce qu’est Dieu et quels sont ses attributs ?
J’aurais envie de commencer par poser une question (à toi et à n’importe qui) :
Tu crois ce que l’on dit où ce que tu vois ?
Mais peut-on voir ou entendre Dieu ?
Faut-il se référer à la Bible ? Et si oui, mais à la Genèse ou aux évangiles ?
Si on le fait, il y aura des contradictions de taille à résoudre. Certains versets affirment sans équivoque, que nul n'a jamais, en tous temps, vu Dieu et nous pourrions ajouter : "entendu" pour certains. En lisant la Genèse attentivement nous pourrions remarqué qu’il semble exprimé que bien qu'il n'était pas possible de voir (ni entendre) Dieu et vivre, il y a eu des exceptions : Jacob, Moïse, Esaïe, Job28, et d'autres. Il y a manifestement un paradoxe entre l'affirmation "nul n'a jamais vu Dieu" et "il y a des cas exceptionnels". Est-ce un problème de traduction, d’interprétation ? Le problème est loin d’être simple, même pour des croyants.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Mariabasta
Prends de la vitesse


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Jeu 21 Aoû 2008 - 10:41

bonjour vous deux, et d'autres si le coeur vous en dit! je suis contente de vous lire dans cette discussion.
ce que l'on appelle communément "dieu" est pour moi un sujet aussi vaste que passionnant. tout en sachant que chacun y va de sa petite interprétation, de son savoir intellectuel et de son ressenti.
pour ma part, je peux témoigner qu'il y a des éléments "divins" que je peux voir ou entendre ou ressentir se manifester, oui.
Maintenant, il faut faire la part des choses entre les dogmes qui sont plus des lois humaines ayant "dieu" pour support, voire prétexte.
l'universalité du concept de "dieu" est pour moi source d'unité pour l'humanité: elle nous rassemble dans ce que nous avons de meilleur. ..du moins tente de définir le meilleur porté en chaque être humain...la vie peut-être?
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Jeu 21 Aoû 2008 - 23:22

Bonjour ou bonsoir les filles… Pardon, mesdames…

Oui, il existe une énergie que l’on peut percevoir et qui a de nombreuses qualités naguère attribuées à « Dieu ». Peu importe le nom qu’on lui donne. Il importe cependant d’éviter de personnifier cette énergie et de projeter sur elle des volontés personnelles.

Nous avons effectivement un besoin de nous rattacher à des concepts universels et de nous sentir unis, de trouver suffisamment d’harmonie pour nous épanouir. De là le succès des religions, des sectes, des partis, des clans de toutes sortes. Et que cela nous rassemble dans ce que nous avons de meilleur est, bien sûr, ce que je souhaite également.

« L’observation nous montre que les systèmes de pensée s’accompagnent d’un esprit de tolérance tant qu’il restent en contact avec la réalité. Plus le processus mental s’éloigne de la réalité, plus l’intolérance et la cruauté sont nécessaires pour assurer sa permanence. »

Wilhelm Reich dans « L’éther, Dieu et le diable » p. 28.

Et voilà 2 simples phrases qui disqualifient toutes les dictatures et toutes les inquisitions, tous les systèmes dogmatiques et autoritaires.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Jeu 28 Aoû 2008 - 14:03

Il me semble qu'il vaudrait mieux de parler de "Les religions et leurs conséquences" que de "La religion et ces conséquences" : il y a une multitude de religions différentes. Certes, on peut parler de "religion du livre", mais il y a une multitudes d'autres religions, comme les religions asiatique et les religions antiques et même l'animisme.

MiVé a écrit:
Tu crois ce que l’on dit où ce que tu vois ?

J'ai envie de dire que je crois en ce que je crois, peu importe que je l'ai entendu ou vu, mais à vrai dire, étant quelqu'un de plutôt auditif, j'ai plutôt tendance à croire ce que l'on me dit pour autant que ça soit crédible (croire en ce qui est crédible, autrement dire, croire en ce que l'on croit Wink).

MiVé a écrit:
Mais peut-on voir ou entendre Dieu ?

Il y a une théorie très intéressantes (que je résume ici un peu trop) selon laquelle il y a quelques milliers d'années, les humains était tous psychotique (comme nous somme actuellement tous névrosé), le mode de fonctionnement n'était pas "j'ai appris qu'il faut faire ça, alors je le fais", mais bien "la voix me dit de faire ça, alors je le fais", ce qui reviens à peu près au même mais qui est un mode de fonctionnement totalement différant. Les religions ne serait que le résultat de ce mode de pensé psychotique.

Quand au contradiction, sans avoir lu la bible, je suis à peu près certain que ce livre n'a pas été rédigé pour être logique de A à Z.

MiVé a écrit:
Oui, il existe une énergie que l’on peut percevoir et qui a de nombreuses qualités naguère attribuées à « Dieu ». Peu importe le nom qu’on lui donne. Il importe cependant d’éviter de personnifier cette énergie et de projeter sur elle des volontés personnelles.

Peut-être, ou pas, peut-être que la physique comprend et explique toutes les énergies existantes ou pas. Avec le recul, je crois que parler d'énergie est un prétexte pour ne pas utiliser le mot "divin" ou un de ces dérivé.


Dernière édition par Φιλо le Ven 9 Jan 2015 - 23:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mariabasta
Prends de la vitesse


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Jeu 28 Aoû 2008 - 23:26

état modifié de conscience:
le divin m'entraine inévitablement dans une conscience modifiée, le quotidien ne s'y pretant guere.
énergie:
j'aime mieux ce mot que le mot "dieu".. et on le rencontre ds ts les domaines: le théâtre, la physique quantique (hihi je veux pas faire de ma pétasse spirituelle mais faut bien dire que la pointe de la science rejoint les croyances ancestrales en matière d'énergie), sans parler d'électrabel.
En tt cas, j'ai horreur du mot de religion, ça me fait penser à mes études secondaires, on navet un cours de religion!mais bon, j'avais tjrs d'excellentes notes, c'est pas ça!
passage de la psychose à la névrose: à mourir de rire et pourtant c'est tellement vrai !! quel optimisme pour l'avenir de l'humanité! car je trouve la psychose plus néfaste que la névrose.. au moins ds la névrose on a conscience (qu'on souffre)!
l'important, c'est d'être soi
et pour moi cette énergie dont je fais une réalité, nourrit et embellit mon quotidien, alors où est le problème, où est la polémique?
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Ven 29 Aoû 2008 - 15:53

Il n'y a pas de problème. Quand à la polémique, c'est pour moi un bon moyen de réfléchir et ça n'oblige pas à changer d'avis, il s'agit juste de confronter des points de vue, ce qui est enrichissant ou non, mais jamais destructeur (malgré l'origine étymologique guerrière du mot "polémique").

Il me semble que dans l'absolu et en tant que mode de fonctionnement, la névrose n'est pas mieux que la psychose, c'est juste différant. Je souligne que je parlais bien de mode de fonctionnement et non d'état psychotique ou névrotique clinique (autrement dis, je ne parle pas des maladies qui sont un état extrême de tel ou tel mode de fonctionnement psychique qui induit nécessairement de la souffrance, mais bien de ces modes de fonctionnement eux même à un état "neutre", qui n'induit pas nécessairement de la souffrance).

La théorie des cordes (je suppose que c'est de ça que tu parles), comme son nom l'indique n'est qu'une théorie, elle semble assez crédible et si elle est valide, elle ne fera que compléter les connaissances actuelles dans lesquels on à déjà une idée très précise de ce qu'est l'énergie. Donc, le lien avec les croyances, c'est que l'intuition à précéder la compréhension.

Les navets, je préfère les manger que les disséquer en cours de religion (cours que je n'ai jamais suivi, j'avais la biologie à la place et c'est les vers de terre qu'on y disséquait, là au moins, je n'avais pas envie de les manger Wink et pourtant, il parait que l'apport calorique en fait un met de choix en cas de famine, non, bien sûr, c'était le cours de morale laïque.

Si ça vous intéresse, voici la théorie dont je parles. L'article parle de Schizophrénie (qui est une forme de psychose, j'ai donc utilisé un terme plus général).


Dernière édition par Φιλо le Ven 9 Jan 2015 - 23:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mariabasta
Prends de la vitesse


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Sam 30 Aoû 2008 - 15:18

c'est un peu long à lire, tt ça,
et je ne connais pas la théorie des cordes.
( sauf un linguiste et phylosophe, witgenstein qui évoquait un truc comme ça, mais ça n'a rien avoir? je crois..?)

intéressant par contre la suite de la névrose serait la perversion...Wink développons hèhè
Revenir en haut Aller en bas
Mariabasta
Prends de la vitesse


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 15/06/2008

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Sam 30 Aoû 2008 - 15:19

à quoi croyons-nous?
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Dim 31 Aoû 2008 - 5:14

Mariabasta a écrit:
à quoi croyons-nous?

Pour ma part, à rien de particulier, d'absolu, de parfait, de définitif...
Croire ne m'intéresse pas, je souhaite comprendre le mieux possible...
Mais surtout vivre...

Cela ne signifie pas que je doute de tout...
Jusqu'à preuve du contraire, j'admet ce qui me semble juste et vrai...

Encore une fois, il faudrait bien s'entendre sur les mots et le sens qu'on leur donne dans le contexte où ils sont utilisés...

Là où je sens l'amour, j'ai une grande confiance...
J'aime pourtant constater les choses par moi-même, comme Thomas, dydime, le jumeau, le disciple préféré de Ieschoua...

Et ça, c'est une bonne nouvelle non ?

Je me suis intéressé à de nombreux courant religieux, étudié de nombreux textes, fréquenté quelques mouvements et sectes, je ne suis lié à aucun d'eux...

J'ai reçu une éducation catholique qui n'avait rien d'universelle et j'y ai rencontré de nombreux crétins !
J'ai rencontré des musulmans très tolérants avec qui je m'entends plutôt bien... Et il y en a d'autres dont je me méfie très fort !
J'ai fréquenté des témoins de Jéhovah, et j'avais l'imprerssion d'être retourné à l'école primaire...
J'ai été chez les raéliens et j'avais l'impression d'être sur une autre planète merveilleuse...
Je savoure régulièrement la nourriture végétarienne de ceux que l'on nomme communément les 'Krishna' tout en restant assez hermétique à leurs croyances et leurs mantras...
J'ai lu Osho et j'ai fréquenté des centres de ces adeptes
J'ai pratiqué et étudié le tantrisme, le taoïsme et la gnose...

Je me suis aussi intéressé à la Kabbale, m'étonnant des nombreuses similitudes avec les concepts taoïstes...

Je me suis aussi, évidement, intéressé au bouddhisme (et à ces différents courant, me sentant plus proche du théravada) au lamaïsme que l'on confond souvent avec le bouddhisme et le tantrisme...

Je ne suis pourtant pas un spécialiste, mais j'ai une vue globale assez étendue de ces différents courants...

Et je constate des erreurs courantes, des confusions fréquentes...

Je veux bien en parler, mais il restera à bien distinguer ce que je sais de ces mouvements, ce que vous en penser et ce que j'en pense moi-même...

Je suis à votre disposition si vous voulez en savoir plus...
Ou que vous souhaitez en discuter plus profondément...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Dim 31 Aoû 2008 - 5:40

Léon a écrit:
Il y a une théorie très intéressantes (que je résume ici un peu trop) selon laquelle il y a quelques milliers d'années, les humains était tous psychotique (comme nous somme actuellement tous névrosé), (…)

Intéressant tout ce que tu raconte Léon de même que l'ébauche dans Wikipédia...

Je ne crois évidemment pas à toutes les théories globalisantes, si une majorité d'humains étaient psychotiques ou schizo, ils ne l'étaient pas tous !
Et nous ne sommes pas tous névrosés, même si on trouve quelques comportements, réactions ou symptômes qui peuvent paraître névrotiques...

Dans la psychose, la conscience est modifiée et pas d'esprit critique...
Le comportement est déterminé…  

Dans la névrose, il y a que souffrance et la conscience de cette souffrance... Mais peu d'esprit critique et de capacité à se libérer de ses entraves et jouir librement de la vie...

Je ne me sens ni psychotique, ni schizo (mais je ne manque pas d'imagination), ni parano (mais vigilant), ni névrosé (même si parfois je souffre de ne pas pouvoir faire tout ce que je souhaite) ni quoi que ce soit de ce genre n'en déplaise aux colleurs d'étiquettes qui veulent que nous soyons tous des malades mentaux...

Je ne suis pas parfait, je ne crois pas à la perfection...

Nous avons surtout besoin de nous libérer, de nous épanouir et de créer des lieux de vie, de convivialité et nous pourrions mieux nous épanouir et nous rencontrer...

Souvent je me sens assez seul... Et j'ai souvent cette impression d'être un extra-terrestre ou d'être le dernier des mohicans, mais ce n'est qu'une impression, je suis bien conscient que ce n'est pas la réalité, c'est juste une analogie pour tenter de faire comprendre comment je ressens les autres...

Il y a-t-il une évolution de la conscience humaine ?
Ou au contraire, comme le pensent d'autres, une dégénérescence, un appauvrissement de la conscience humaine ?

Les deux thèses ne manquent pas d'arguments qu'il serait long à exposer ici de manière suffisante pour les bien comprendre toutes les deux...

Je serais tanté d'ouvrir de nombreux sujets dans cette rubrique...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Lun 1 Sep 2008 - 12:41

Bien sûr qu'il ne faut pas globaliser, mais il ne faut pas non plus faire comme s'il n'y avait pas des traits commun à une majorité d'individus.

Je pense que la façon dont on nous apprend les codes moraux participe au développement de comportement névrotique et les réactions et symptômes viennent pour moi du fait que l'on est dans un certain mode de fonctionnement auquel le mot névrotique convient sans pour autant qu'il ne s'agisse de la névrose pathologique (j'aurais d'ailleurs dû parler de "pathologique" au lieux de "clinique").

MiVé a écrit:
Il y a-t-il une évolution de la conscience humaine ?
Ou au contraire, comme le pensent d'autres, une dégénérescence, un appauvrissement de la conscience humaine ?

Les deux thèses ne manquent pas d'arguments qu'il serait long à exposer ici de manière suffisante pour les bien comprendre toutes les deux...

Les deux doivent être vrai, j'ai tendance à croire que le fossé se creuse entre ceux qui pense et participe à l'évolution de la conscience humaine et ceux qui passent leur temps libre à s'abrutir pour se vider l'esprit de leurs tracas quotidiens. Par ailleurs, l'un n'empêche pas l'autre, je pense tenter de faire évoluer les conscience à mon échelle tout en m'abrutissant de séries policières qui ne cessent de répéter les même schéma, de débat politique trop souvent creux, de musique extrême (très cathartique), de discutions absurde pour être absurde (ce qui est très amusant), etc.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Mar 2 Sep 2008 - 11:03

Il y a un temps pour tout disait l'ecclésiaste...

C'est sûr que si s'abrutir reste stupide en tout temps…
Il y a un temps pour œuvrer, survenir à ses besoins, et un temps pour s'amuser, se reposer…
Il y a un temps pour communiquer, s'informer et un temps pour se retrouver seul et jouir de la solitude…
Il y a un temps pour faire des expériences nouvelles, et un temps pour mettre en pratique l'expérience acquise et construire quelque chose de plus durable…
Il y a un temps pour observer, et un temps pour analyser et puis un autre pour interagir…

Quand on est victime de trop d'interdits et de trop de conditionnements que l'on n'a pas remis en cause, que la vie n'est pas joyeuse ni épanouissante, que l'on est pas capable de trouver des plaisirs sains et que la vie n'est qu'ennui et souffrance, comment s'étonner que dans de telles conditions, on cherche à se distraire et on tente de fuir, d'oublier son mal de vivre ?

La religion a détourné les gens de la conscience de ce qui est bon et agréable et même si aujourd'hui on se détourne de plus en plus de certaines religions, le mal est fait et beaucoup de gens ne savent plus jouir d'eux mêmes, de leurs corps et de celui de ceux qu'ils aiment et qui les aiment. Ils portent des masques, ils refoulent leurs envies et ils culpabilisent ceux qui osent ne pas rester prisonniers des mêmes limitations, des mêmes tabous et interdits.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
marianne
Invité



MessageSujet: aurevoir   Mer 3 Sep 2008 - 10:31

je vous souhaite des débats libres et heureux.
des moments de partage et de rire.
des moments de joie qui nous font dire que la vie est belle.
je vous dis au revoir Mivé, Léon et Taki, les seules personnes avec qui j'ai discuté sur ce site.
je n'ai pas apprécié avoir été bloquée dans ma liberté d'expression, alors que celle-ci était respectueuse.
Anyway, ciao, bye, d'autres occupations m'attendent
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Mer 3 Sep 2008 - 18:30

A mon avis, tu as été victime d'un dysfonctionnement technique (peut-être as-tu été déconnecté alors que tu écrivais un message, ça m'es arrivé plusieurs fois et c'est très énervant, mais on ne sais rien y faire, à part faire attention à ne pas écrire trop longtemps, quitte à écrire plusieurs message l'un à la suite de l'autre ou éditer quand c'est possible*, cette déconnexion automatique au bout d'un certain laps de temps est une des limitations imposée par forumactif.com, on ne sais malheureusement rien à faire à part recréer un nouveau forum).

Je t'invite à en dire plus dans une rubrique appropriée (Et si vous partez, dites-nous 'au-revoir'..., voir sur Dites-nous ce que vous aimez ou n'aimez pas ici... ou Coup de gueule et lettres ouvertes.

* : Il y a d'autres possibilité, mais c'est plus compliquer et je ne sais pas si c'est utile de l'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Jeu 4 Sep 2008 - 10:24

J'ai aussi constaté un dysfonctionnement et j'ai perdu un message que j''avais voulu poster... Juste après j'ai constaté que d'autres forums actifs étaient indisponibles...

Mais je n'ai jamais rien connu de parfait et cela reste un de mes endroits d'expression favoris, et je m'y sens bien plus libre qu'ailleurs...

Je n'ai bloqué la liberté d'expression que de ceux qui ne respectaient pas les autres, et sûrement pas celle de Marianne que j'ai souvent apprécié lire ici et ailleurs...

J'ai par ailleurs quelques soucis informatiques et un peu moins de temps, j'ai donc pas pris le temps de réécrire mon message...

Mais sans doute que j'en pondrais des meilleurs plus tard... Wink

Au plaisir de vous lire... Bis1

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   Ven 24 Déc 2010 - 18:52

Mariabasta a écrit:
c'est un peu long à lire, tt ça,
et je ne connais pas la théorie des cordes.
( sauf un linguiste et phylosophe, witgenstein qui évoquait un truc comme ça, mais ça n'a rien avoir? je crois..?)

Il semble que j'ai oublié de répondre.

La théorie des cordes, pour ce que j'en sais, est une théorie qui relève de la physique quantique et qui en gros place l'énergie comme base de la matière. J'ai donc parlé de cette théorie suite à ton commentaire où tu disais:
Mariabasta a écrit:

j'aime mieux ce mot que le mot "dieu".. et on le rencontre ds ts les domaines: le théâtre, la physique quantique (hihi je veux pas faire de ma pétasse spirituelle mais faut bien dire que la pointe de la science rejoint les croyances ancestrales en matière d'énergie), sans parler d'électrabel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La religion et ses conséquences   

Revenir en haut Aller en bas
 
La religion et ses conséquences
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le culte des images dans la religion chrétienne
» Une religion est-elle une secte qui a réussi ?
» LA SUPERSITION ennemie de la Religion: SPINOZA
» "comment vous pouvez prouver que votre religion est la vrai religion ?"
» B-L'Animal et la religion : Diable et Démon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Grenier & forums sur les religions, les croyances, l'ésotérisme, le paranormal et les vérités cachées :: Les religions et les croyances-
Sauter vers: