Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 La mort thermique de notre univers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: La mort thermique de notre univers   Ven 24 Juil 2009 - 19:02

Léon a écrit:
MiVé a écrit:
La mort thermique de notre univers change t'elle quelque chose au sens au sens de notre vie ?
En ce qui me concerne, non.
En plus, je n'y crois pas.
La science à des dogmes et le scepticisme scientifique est une attitude nécessaire et justifié.

Lorsque de l'animal humain conçoit une vision erronée de la nature, il édifie un système de pensée objectivement inexact mais intrinsèquement cohérent en vue d'expliquer les phénomènes incompris. L'erreur est de croire que ce que nous voyons, ce que nous observons aujourd'hui, que les phénomènes que nous constatons ont toujours été les mêmes, par exemple l'expansion de l'univers ou la dégradation de l'énergie d'un système. Nous avons une vue trop courte et trop intérieure à cet univers que pour bien le comprendre. Il y a encore beaucoup trop de chose que nous ignorons où que nous croyons connaitre alors que ce ne sont que des hypothèses séduisantes.

Je suis donc bien d'accord avec Bellisa : ce n'est qu'une théorie. Et et elle
sera considérée comme vraie jusqu'à ce qu'une autre vienne la
contrer.

Je ne prends pas les dogmes scientifique pour argent contant (sans pour autant tout réfuterer à tord et à travers, loin de là), mais la mort thermique de l'univers, ça me parait on ne peut plus logique, sensé et évidant. Une théorie que l'on peut opposer à celle-ci -et qui à priori rentre dans le cadre d'une vision plus large que ce que nous connaissons, mais à priori seulement- est celle de l'univers qui s'étends puis se contracte indéfiniment, ça, ça ne me parait pas évidant du tout et plus tenir de la croyance (peur de la mort d'où croyance en l'au-delà, donc, peur de la mort thermique, d'où croyance d'un éternel recommencement qui est un bien vieux mythe) et d'une vision justement auto-centrée (sur les cycles naturels que nous connaissons bien) que de quelque chose de fondé. Mais je m'éloigne du sujet là.

Je crée donc un autre sujet pour poursuivre ce débats avec ceux qui le souhaitent...

Ce qui nous parait sensé, logique et évident n'est pas toujours vrai, surtout quand on a la vue trop courte...

Nous voyons jusqu'où aujourd'hui ? Et nous croyons que c'est là qu'à commencer notre univers ? Notre vision est sans doute encore trop courte, il y a t'il quelque chose plus loin ?

Comme je l'ai lu sur Wikipédia, "la mort thermique de l'Univers est le modèle cosmologique considéré depuis la fin du XXe siècle comme le plus probable des scénarios d'évolution future de l'Univers."
Et ce n'est que ça, une scénarion que nous considérons comme probable aujourd'hui avec la vision que nous avons...

La pulsation est à la base de tout ce qui vit, et plus c'est petit, plus la pulsation est rapide... Ecoute battre le cœur d'une souris (200 battement par minute), d'un homme ou d'un éléphant (25 à 30 par minute) et dis-moi qu'elle devrait être le battement de l'univers s'il est vivant ?  

Je n'ai pas peur de la mort (je ne suis d'ailleurs pas certains de ce que c'est et l'idée que j'en ai ne m'effraye pas) et encore moins peur de la mort de l'univers.

Je peux plus facilement comprendre ou admettre qu'il y a tout plutôt que rien depuis un temps infini, que comprendre que tout serait né de rien et aurait commencé à s'expanser...


"La mort thermique de l'Univers correspond à une expansion ininterrompue... "

C'est le mot "ininterrompue" qui me semble être un dogme, l'expansion, nous l'avons constatée...

Mais avec quel recul ? Aucun, nous sommes dedans !

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
bellisa
Plane en haute atmosphère
Plane en haute atmosphère


Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 47
Loisirs : lecture, net, ciné, balades,sorties entre ami(e)s ...
Souhaits : Echanger sur divers sujets avec des personnes bienveillantes et sensibles.
Apprendre le plaisir ...
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: La mort thermique de notre univers   Ven 24 Juil 2009 - 19:51

Je crois que comme la croyance en un éternel recommencement, qui peut-être "autocentrée", celle de la mort de l'univers l'est aussi. On se réfère une fois encore à quelque chose qui nait et qui meurt ... comme nous !
On a déjà beaucoup de mal à imaginer l'infini de l'univers, alors son éternité ... Mais cette vision ne veut pas dire que c'est ainsi.

Tu parles de la peur de la mort Mivé, encore un sujet à développer non ? La mienne me terrifie, et celle de l'univers aussi car j'ai toujours l'espoir que quelque chose subsiste de nous après... Même si en y réfléchissant je sais bien que c'est peu probable ! Alors il faut savoir faire vec cette idée ! Mais je m'écarte du sujet !
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La mort thermique de notre univers   Ven 24 Juil 2009 - 20:52

Oui, nous ne savons pas comment sont les choses au-delà de notre regard... Oui, c'est difficile d'imaginer l'infini, l'éternité (l'infini dans le temps), ce ne sont que des mots et je pense qu'il permettent de désigner une réalité qui me semble probable. Cela ne me dérange pas que l'on puisse imaginer un début, un big bang ou une fin, mais cela ne me préoccupe guère plus que ma mort, même moins encore.

Curieux, j'aime me tenir au courants des différentes théories et de ce qui les justifient. C'est pourtant un intérêt assez limité...

Quand à la peur de la mort, j'ouvre un sujet sur la question...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La mort thermique de notre univers   Dim 26 Juil 2009 - 18:00

Me concernant, la théorie du Big Bang qui donne un début à l'univers me laisse perplexe (même si je pense qu'il soit possible que "notre" univers ai un commencement "géographiquement" localisée à un endroit et qu'il s'est en suite étendu, d'ailleurs, d'après la théorie de l'extension de l'univers, celui-ci est fini et s'étends vers l'infini, les particules les plus lointaine étant les plus rapide, soit les particules sub-atomique du rayonnement lumineux dont j'ai oublié le nom), bref, je suis perplexe quand à un début temporelle identifiable sans pour autant être perplexe à propos de la mort thermique de l'univers et pourtant, c'est vrai que l'un est dans la suite logique de l'autre.

En effet, difficile d'imaginer l'entropie (qui entrainera la mort thermique de l'univers) sans un début, d'où des théorie liée à ce qui me semble être une facilité : l'éternel recommencement.

Ce genre de théorie souffre d'un manque de preuve observable, certes nous n'avons pas de recule et c'est justement parce que nous n'en avons pas qu'il me semble plus réaliste de se cantonner aux théorie venant de ce que nous somme capable d'observer et de vérifier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mort thermique de notre univers   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mort thermique de notre univers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'avenir de notre univers
» Notre petite planète dans l'univers, on est si peu de chose ! ca fait presque peur !
» (Sirius) Qu'est ce que c'est?
» Sutra de Lotus en Dessins animés !
» BAPTÊME DES PETITS ENFANTS (saint Augustin)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Salles de réunions & forums sérieux :: Propos et échanges philosophiques-
Sauter vers: