Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 La peur de la mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: La peur de la mort   Ven 24 Juil 2009 - 21:08

 
bellisa a écrit:
(...)

Tu parles de la peur de la mort Mivé, encore un sujet à développer non ? La mienne me terrifie, et celle de l'univers aussi car j'ai toujours l'espoir que quelque chose subsiste de nous après... Même si en y réfléchissant je sais bien que c'est peu probable ! Alors il faut savoir faire avec cette idée !

Oui, il m'arrive de parler de choses que j'ignore Sif Je ne sais pas ce qu'est la mort.
Pourquoi donc en aurais-je peur ?

Vous connaissez la lettre à Ménécée de Epicure ? En voici un court extrait :

Accoutume-toi à penser que pour nous la mort n’est rien, puisque tout bien et tout mal résident dans la sensation, et que la mort est l’éradication de nos sensations. Dès lors, la juste prise de conscience que la mort ne nous est rien autorise à jouir du caractère mortel de la vie : non pas en lui conférant une durée infinie, mais en l’amputant du désir d’immortalité.

Et je pense qu'on peut la trouver en intégralité sur le net...

Quant à ce qui subsiste de nous après, c'est assez variable, c'est relatif... On parle enore aujourd'hui de certains personnages anciens comme Lao Tseu, Bouddha, Socrate, Platon, Aristote et bien d'autres, même de certains que l'on aurait préféré enterrer dans l'oubli comme Aristippe de Cyrène ou Ieschoua le nazaréen, mais quelques disciples n'ont pas voulu qu'il en soit ainsi et bien que mort physiquement, ils sont encore vivant, en quelque sorte...

Je m'ouvre au plaisir et je cherche à éviter le déplaisir, les souffrances même si parfois je ne résiste pas à certains plaisirs alimentaires par frustration affective et sexuelle et que je sais que cela peut nuire à ma santé... J'en suis conscient et j'essaye de me limiter, de rester dans des proportions raisonnables...

Je ne laisserais donc probablement pas un souvenir impérisable et cela ne me préoccupe pas.

J'aimerais comprendre pourquoi la peur de la mort peut terrifier et si il est possible de surmonter cette peur... J'ai l'impression que ce ne doit pas être agréable de vivre avec cette peur... J'aimerais donc la comprendre...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 26 Juil 2009 - 17:40

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/philosophie/textes/epicuremenecee.htm

Pour ce qui est de l'espoir que quelque chose subsiste de nous après, je suppose que tu parle de laisser une trace de l'humanité Bellisa, dans ce cas, je ne partage pas cette espoir, laisser une trace pour qui et pourquoi ? Je ne vois pas de raison, ça ne me parais pas plus mal que toute traces disparaissent un moment donné.

Je suppose que ce qui fait peur dans la mort, c'est le fait de disparaître en tant que personne, nous passons notre vie à accumuler des expériences, des souvenirs, ... et tout ça disparaît d'un coups, les seuls traces qui restes, sont ce que nous avons transmit durant notre vie. Durant la fin de sa vie, ma Grand-mère passait son temps à écrire des mémoires, je pense qu'elle avait peur que tout ça disparaisse avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
bellisa
Plane en haute atmosphère
Plane en haute atmosphère


Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 47
Loisirs : lecture, net, ciné, balades,sorties entre ami(e)s ...
Souhaits : Echanger sur divers sujets avec des personnes bienveillantes et sensibles.
Apprendre le plaisir ...
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Jeu 6 Aoû 2009 - 19:26

La mort me terrifie, je n'y peux rien c'est comme ça.
N'être plus rien, ne plus penser, ne plus aimer, ne plus resssentir, ne plus avoir de plaisir, ne plus jouir, ne plus compter pour quelqu'un puis être peu à peu oubliée ...
Elle est sans pitié, inexorable, injuste ...
Et pourtant en même temps elle me fascine et si je n'avais pas si peur d'elle je serais déjà passée de l'autre coté pour ne plus souffrir ici...
Bon j'arrête là ...
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Ven 7 Aoû 2009 - 7:53

Ah, je suis content de te relire, même si le sujet n'est pas gai... Même si je ne ressens pas cette peur de la mort, j'aime la vie, même si je n'en profite plus autant, qu'il m'arrive de râler et de parfois souffiri un peu... Mais cela dure que peu de temps... 

Parfois je pense à ce "plus rien" et je trouve cela un peu étrange, un peu dommage, et même si je n'y attache pas une grande importance, l'idée de laisser une trace, de laisser un bon souvenir, ne m'est pas complètement indifférente... Mais bon, j'ai surtout envie de profiter de la vie de mon vivant... Je pense que je n'adopterais plus d'amimaux domestiques, pour ne pas les laisser si je venais à mourrir... Car que deviendraient-ils ? Je préfère ne pas y penser... 

La peur de la vie me semble bien pire que la peur de la mort... la peur de souffrir, d'être cloué sur un lit et ne plus pouvoir bouger, voilà ce qui m'effraye le plus... Et ne pas pouvoir choisir de mourir pour mettre fin à cette souffrance... Là aussi, je préfère ne pas y penser et je pense que je préférerais mourir à survivre ainsi... 

J'aimerais parvenir à rassurer ceux et celles qui ont peur, soulager les personnes qui souffrent, faire plaisir et faire jouir le plus de personnes possible et surtout celle que j'aime et renvoyer la mort dans l'oubli, oui, je veux savourer la vie éternelle et oublier la mort. 

Et si maintenant nous parlions de choses plus gaies, plus intéressantes comme nos plaisirs, nos jouissances, nos amours et sentiments ?  

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Sam 8 Aoû 2009 - 13:34

Personnellement, je me réjouis que nous soyons mortel, ça me donne une raison de profiter au mieux de la vie car elle a une fin. Qu'est-ce qu'on ennuierait pour finir si on était immortel...

Tiens, à propos d'animaux domestique, sur le chemin du retour, la dernière fois que je suis venu chez toi, j'ai réalisé que ta chatte n'était pas là chez toi. Il lui est arrivé quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 9 Aoû 2009 - 15:21

Si nous pouvions rester jeune, libre et en bonne santé, je doute très profondément que je pourrais m'ennuyer !

Je ne suis jamais parvenus à comprendre que l'on puisse s'ennuyer, je trouve toujours une multitude de choses à faire et je me retrouve relativement souvent avec juste un léger embarras du choix...

Ma chatte est aujourd'hui bien vieille et je la laisse circuler librement... Voilà que quelques jours que je ne l'ai plus vue, mais c'est déjà arrivé souvent par le passé... J'essaye donc de ne plus m'inquiéter pour elle...

Et si il y a une mort qui me fait peur, c'est celle des être que j'aime... Et j'ai une profonde répulsion pour les cadavre et aucun culte pour les morts et leurs dépouilles. J'aimais beaucoup mon père, nous étions devenus encore plus que simplement père et fils, nous étions devenus amis et confidents. J'ai eu beaucoup de peine quand il as été malade et puis quand il est mort, mais je ne vais jamais au cimetière. Les seuls fois où j'ai été c'était pour faire plaisir à ma famille, ma mère surtout.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
bellisa
Plane en haute atmosphère
Plane en haute atmosphère


Féminin
Nombre de messages : 52
Age : 47
Loisirs : lecture, net, ciné, balades,sorties entre ami(e)s ...
Souhaits : Echanger sur divers sujets avec des personnes bienveillantes et sensibles.
Apprendre le plaisir ...
Date d'inscription : 27/06/2009

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 9 Aoû 2009 - 17:03

Léon a écrit:
Personnellement, je me réjouis que nous soyons mortel, ça me donne une raison de profiter au mieux de la vie car elle a une fin. Qu'est-ce qu'on ennuierait pour finir si on était immortel...

Moi bizarrement je me réjouis aussi qu'on soit mortels, mais pas pour les mêmes raisons. Surtout parce que quand on est (devient) malade la mort peut être une délivrance. On est pas condamné à vivre une vie de souffrance. C'est aussi le choix ultime qu'il nous reste, celui de vivre ou de mourir.
Si j'étais éternelle je ne m'ennuierai sans doute pas, et j'aurais tout le temps pour faire plein de choses, je n'aurais pas cette impression d'urgence et d'avoir raté quelque chose.

mivé a écrit:
Et si il y a une mort qui me fait peur, c'est celle des être que j'aime... Et j'ai une profonde répulsion pour les cadavres et aucun culte pour les morts et leurs dépouilles. J'aimais beaucoup mon père, nous étions devenus encore plus que simplement père et fils, nous étions devenus amis et confidents. J'ai eu beaucoup de peine quand il as été malade et puis quand il est mort, mais je ne vais jamais au cimetière. Les seuls fois où j'ai été c'était pour faire plaisir à ma famille, ma mère surtout.
C'est pareil pour moi. Mes disparus sont dans mon cœur. Et pourtant …
J'ai longtemps refusé d'aller sur la tombe de mes parents morts lorsque j'avais 2 ans et demi. J'y allais petite avec ma grand-mère, mais plus depuis que j'étais devenue ado et adulte. Puis dernièrement, ayant fait ce travail psychothérapique sur moi même, j'ai ressenti le besoin d'y aller … et j'ai pleuré. Sans doute une sorte de réconciliation avec eux.

Mon rapport à la mort est donc plutôt ambigu, fait de fascination et de répulsion …


Dernière édition par bellisa le Dim 9 Aoû 2009 - 20:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Dim 9 Aoû 2009 - 19:01

La mort pour la chenille est une naissance pour le Papillon

Wink

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 41
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Mar 11 Aoû 2009 - 13:13

Certainement que les premiers siècles, on serait loin de s'ennuyer, d'autant plus qu'il n'y aurait effectivement plus de sentiment d'urgence, mais je pense qu'au bout d'un temps, on arrêterait pas de se lasser de ces passions pour passer à une autre et finir par se rendre compte que tout est pareil, tout à le même intérêt qui diminue avec le temps. Impossible de savoir quand on en aurait mare, ça serait variable d'un à l'autre, mais une éternité, c'est plus de temps que ce que l'on ne peut imaginé et on se lasserait de tout forcément, à mon avis, moi plus vite que d'autre car je me lasse vite et c'est probablement ça qui fait que j'en ai conscience.

J'ai été à l'enterrement de mon père à contre-coeur mais sans vrai révultion, pour moi, c'était du cinéma, il est bon d'y participer pour aider au deuil des autres membre de la famille, mais après y avoir été, j'ai immédiatement voulu ne jamais retourner au cimetière où il est enterré et très vite, je me suis jurer de ne jamais plus aller à un enterrement ou à un cimetière où est enterré un de mes proches, d'ailleurs, j'ai un copain qui est décédé par la suite et je ne suis pas aller à son enterrement alors que j'y était indirectement invité, ce qui a été très dure mais important pour moi, c'est de voir le corps de mon père (c'est moi qui l'ai trouvé).

D'ailleurs, j'aimerais qu'on ne m'enterre pas, sans vouloir donner mon corps à la science et encore moins l'incinérer, mais dans ce qui est légalement prévu (le reste étant interdit), l'enterrement est le moins pire (imaginer participer à l'évolution des archarneur thérapeutique, jamais et polluer l'atmosphère, jamais non plus). Je crois que si je sais que je vais mourir, j'irais dans une forêt vierge où l'on ne retrouvera pas mon corps et où il participera ainsi naturellement à l'écosystème et une fois là, je vivrais du mieux que je peux jusqu'à ce que je meurs (petite précision, je ne m'y rendrait pas en avions, hors de question d'employer ce transport ultra-polluant, jamais de la vie).
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 60
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La peur de la mort   Jeu 20 Aoû 2009 - 0:59

Moi, j'aurais aimé qu'on le donne à manger à des animaux...
Recyclage plus rapide et plus écologique, je trouve cons de l'enfermer dans une boite coûteuse et encore plus de dépenser de l'énergie pour l'incinérer...

Et j'avais oublié de dire que ma chatte est revenue et à passé beaucoup de temps à la maison ces derniers temps...

Même si elle se fait assez discrète ces derniers temps...

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La peur de la mort   

Revenir en haut Aller en bas
 
La peur de la mort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peur ou pas peur de la mort ?
» Pourquoi avoir peur de la mort???
» j ai peur de la mort
» la peur de la mort
» Atteinte de spasmophilie (peur de la mort), y a t-il des personnes dans la meme situation ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Salles de réunions & forums sérieux :: Propos et échanges philosophiques-
Sauter vers: