Les hédoniens ardents

Echanges pour promouvoir l'épanouissement, la bienveillance, l'expression des sentiments, le plaisir, le bien être dans le respect des autres et de la vie.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Essais d'annonces avec images...
Cliquez sur les images pour les voir en grand... - - - - - - - - - - -
-

Partagez | 
 

 La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: L'invention de la nature de métamatière et les illusions trompeuses   Lun 5 Avr 2010 - 9:58

Bonjour,

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. L'apothéose
d'une évolution humaine dominée par la Science, ses dérivés et ses
lobbies.

Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de
Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la
matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la
matérialité. Avec de la métamatérialité.

Pour avancer durablement et
sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un
gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Science est mécanique mais intrinsèquement myope.
La Croyance est clairvoyante mais intrinsèquement paralytique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle
marginalise le guide Croyance. Elle avance au hasard et finit dans une
impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle
marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est
mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin
vital d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a pour rôle de faire avancer le
véhicule évolution humaine. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'en
a pas les moyens et les outils matériels. Elle est soumise
aux preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels.

La Croyance est un gouvernail. Elle n'a
pas un rôle de motricité comme la Science. Elle
a un rôle de guide. Elle n'est pas
tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils
matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel :
l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de
sonder le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi en
sortir. De cette position stratégique, elle visionne l'univers de
métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa
relation avec les humains.

La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement
climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont
mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se
saborde. Impossible pour elle !!


Faire forcer le mur dérèglement climatique par
le moteur Science ne sert à rien. Plus la
Science force, plus le mur se renforce !!

Le dérèglement climatique est infranchissable !

La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de recul.
Un repli raisonnable.

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est
réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort. Le
moteur Science en petite vitesse et à ses
ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, la Croyance fera tourner
l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en marche avant dans un
chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à
plein régime .

Le Terrien savait que se servir seulement du guide
Croyance mène au summum de la métamatérialité : le marasme de
l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au
summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que
nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger une
telle manoeuvre.

L'issue passe par une évolution humaine
conduite par la Croyance et non pas par une évolution humaine guidée par
la Science. La Science ne peut pas guider. Elle peut
seulement faire avancer. L'échec de la conférence de Copenhague en est
la preuve !!
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Lun 5 Avr 2010 - 19:20

Bonjour,

J’ai lu attentivement ton texte et nous pourrions probablement nous rejoindre dans l’idée que nous avons besoin d’un nouvel équilibre harmonieux
pour résoudre les crises et dérèglements du monde moderne. Je vais donc à mon tour exprimer mon opinion en réagissant à ton texte.

Ou peut effectivement aisément penser que le dérèglement climatique est le résultat d’une science sans conscience, pourtant ce n’est pas la science qui est en cause mais l’utilisation industrielle de connaissance scientifique, ce qui n’est pas vraiment pareil. La Science n’est pas responsable de l’usage que l’on fait des connaissances qu’elle nous apporte.

Si vous voulez combattre le mal ou l’erreur, attention de ne pas se tromper de cible, d’ennemi ou d’adversaire et d’engendrer ainsi de nouvelles erreurs.
D’ailleurs, pourquoi toujours vouloir chercher des coupables et des adversaires ? Se dédouaner et ne pas se remettre soi-même en question ? Nous sommes dans un monde basé sur la concurrence, la lutte et l’exploitation de la nature et des autres hommes. Un autre mode de fonctionnement basé sur la collaboration, la solidarité, l’utilisation harmonieuse et rationnelle des choses est possible.

C’est en découvrant et en corrigeant nos erreurs que nous pouvons évoluer et non pas en désignant des coupables, des boucs émissaires, en croyant à des chimères, à des illusions.

L’évolution humaine n’est pas dominée par la science mais par le profit économique. Et la science est mise au service de ce profit économique.
Ce ne sont pas des scientifiques qui dirigent le monde mais ils sont au service de ceux qui ont le pouvoir.

Pendant longtemps le monde a été dirigé par des croyants, par des hommes prétendaient être les représentant de Dieu ou des dieux.
Et il n’y avaient pas moins de chaos, de confusions et encore aujourd’hui beaucoup de gens qui ont le pouvoir sont des croyants et n’ont pas du tout un esprit scientifique et rationnel.

Nous avons besoin de connaissances exactes, d’une conscience, d’une bonne compréhension intelligentes des choses et de motivations pour agir.

La science nous apporte la connaissance, notre conscience, notre intelligence doit nous servir de gouvernail et le plaisir est le moteur, la motivation qui nous fait agir.

La Croyance n’est nullement un gouvernail, c’est au contraire un filtre, un masque, un voile que l’on se met sur les yeux. Et la culpabilité qui est lié à de nombreuses croyances, voilà ce qui paralyse de nombreuses
personnes et engendre de nombreuses frustrations et recherches de compensations matérielles. Les croyances ne sont donc pas des solutions mais les causes de nombreux problèmes auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui.

La croyance est aveugle, elle fait confiance à ce qui lui a été dit, enseigné, inculqué et non pas à ce qu’elle à pu percevoir, constater, découvrir, expérimenter…

L’évolution humaine se sert de la science mais non pas pour le plaisir et l’épanouissement humain, mais pour obtenir du profit et du pouvoir en privilégiant outrageusement un groupe restreint d’individus

C’est la soif du profit et du pouvoir qui est myope et qui ne permet qu’une satisfaction passagère et incomplète, constamment à la merci d’un bouleversement, d’une révolte, d’une révolution qui viennent anéantir ses
acquis.

Le monde change et évolue constamment, nous devons veiller à rester conscient et à garder un équilibre harmonieux, durable. Je parle bien d’un équilibre durable et non pas d’un développement, car un développement ne peut être durable, il a inévitablement un début et une fin. Nous devons donc retrouver un équilibre entre les ressources qui sont à notre dispositions, l’usage que nous pouvons en faire et la capacité de notre milieux à régénérer ses ressources.

Nous devons donc évidement nous diriger vers une décroissance conviviale (un repli raisonnable Wink), gérer nos ressources, comprendre notre écosystème et savoir nous y adapter harmonieusement. Oui, c'est une manœuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est réduite du fait du manque de recul et de l’ignorance, du manque de conscience et de vigilance, de l’aliénation d’un grand nombre de nos contemporains.

Il y a bien sûr une part importante de sagesse dans les religions qui ont longtemps servit à guider les humains en leur imposant des lois, des règles, des limites et ne s’agit évidement pas de tout balancer et d’agir inconsidérément comme il nous plait, mais de se débarrasser des dogmes et des idées fausses qui peuvent conduire à des marasmes comme celui de l’inquisition. C’est là je pense que nous pouvons nous rejoindre même si nous n’exprimons pas notre compréhension du monde de la même manière.

Maintenant la science à donner à l’homme une compréhension plus grande, plus juste, plus précise du monde dans lequel nous vivons mais elle doit faire une synthèse, elle reste beaucoup trop morcelée en diverses
disciplines, elle n’a pas encore su donner une vision suffisamment simple et globale.

Maintenant l’homme sait qu’il vit sur un monde finit et que pour longtemps encore nous n’allons avoir que notre seule terre à notre disposition et que nous devons donc savoir en gérer les ressources qui ne sont
pas illimitées. Oui, maintenant il le sait et il doit réagir !

Je ne pense pas que la Croyance soit capable de diriger une telle manœuvre car les croyants sont divisés et de moins en moins nombreux. La conscience de ceux qui sont suffisamment conscient de la réalité associée à la foi, à la
confiance éclairée des autres, voilà où je vois la voie, l’issue pour sortir de notre crise, de nos dérèglements, de notre croissance aveugle.

La Science ne peut pas guider, elle n’apporte que des connaissances, nous devons avoir conscience d’où nous voulons aller pour savoir comment nous en servir. L'échec de la conférence de Copenhague est lié à la volonté de continuer à privilégier le profit et à cultiver l’illusion d’un développement durable.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...


Dernière édition par MiVé le Mer 7 Avr 2010 - 9:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: L'invention de la nature de métamatière et les illusions trompeuses   Mar 6 Avr 2010 - 10:43

MiVé a écrit:
Bonjour,

Ou peut effectivement aisément penser que le dérèglement
climatique est le résultat d’une science sans conscience, pourtant ce n’est pas la science qui est en cause mais l’utilisation industrielle de connaissance
scientifique, ce qui n’est pas vraiment pareil. La Science n’est pas
responsable de l’usage que l’on fait des connaissances qu’elle nous apporte
La Science, ses dérivés et ses lobbies ont mené l'évolution humaine dans une impasse nommée dérèglement climatique.

L'évolution humaine motorisée à l'aveugle par la Science, ses dérivés et
ses lobbies a fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en
quelques décennies. Elle s'est engagée sans s'en rendre
compte dans une impasse nommée dérèglement climatique.

Le mur qui bouche l'impasse dérèglement climatique est
infranchissable. L'évolution humaine fait pourtant forcer son moteur
Science pour espérer le franchir. Rien à faire !! Plus la Science force,
plus le dérèglement climatique se renforce.

La seule solution est un repli raisonnable. Un recul pour sortir de
cette impasse funeste. Elle est funeste parce quelle bouche l'avenir du
Terrien.

La délicate manoeuvre de recul doit se faire avec un guide Croyance
fiable et évolué. Elle doit aussi se faire avec un moteur Science réglé
au minimum afin éviter un emballement qui mettrait le
lourd véhicule évolution humaine en travers de l'impasse. Il
agoniserait là ne pouvant ni avancer ni reculer.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, le guide Croyance fera tourner
l'évolution humaine dans une nouvelle direction puis elle la remettra
en marche avant dans un chemin durable et serein. Le
moteur Science sera remis à plein régime.

Citation :
C’est en découvrant et en corrigeant nos erreurs que nous
pouvons évoluer et non pas en désignant des coupables, des boucs émissaires, en croyant à des chimères, à des illusions.
Actuellement, l'évolution humaine est dominée par
la Science et sa déontologie : la matérialité. Il n'en a pas toujours
été ainsi. Avant, au temps de l'Inquisition, elle
était dominée par la Croyance. Les croyants de l'époque ont
marginalisé le génie en Science qu'était Gallilé.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin
d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science elle
marginalise le guide Croyance et sa hiérarchie. Elle avance certes mais
au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement
climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle
marginalise le moteur Science et sa hiérarchie ; Galilée en a fait les
frais. L'évolution humaine n'avance pas. C'est dangereux
pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer.
C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a vocation a faire avancer. Elle n'a
pas vocation à voir loin. Elle n'a pas les moyens et les outils
matériels pour voir loin, éternellement loin. Elle est soumise au
preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels. Elle
voit à peine plus loin que le bout de son nez : le téléscope hubble !!

La Croyance elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la
performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son
outil est métamatériel : l'intelligence. La performance
de l'intelligence permet de sonder sans problème le fin fond de notre
univers de matière. Elle peut aussi sortir de notre univers de matière
et c'est de cette position quelle a visionner l'univers
de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation
avec les humains.

Citation :
L’évolution humaine n’est pas dominée par la science mais
par le profit économique. Et la science est mise au service de ce profit
économique. Ce ne sont pas des scientifiques qui dirigent le monde mais ils
sont au service de ceux qui ont le pouvoir.
Quand le véhicule évolution humaine demande au moteur Science d'avancer, il avance sans poser de question.

Citation :
Pendant longtemps le monde a été dirigé par des croyants,
par des hommes prétendaient être les représentant de Dieu ou des dieux, et il n’y avaient pas moins de chaos, de confusions et encore aujourd’hui beaucoup de gens qui ont le pouvoir sont des croyants et n’ont pas du tout un esprit scientifique et rationnel.
Le fond de la Croyance ne change pas. C'est la
forme qui évolue et qui s'adapte à l'évolution humaine.

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle évolue
par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance.

La Croyance n'est pas un lieu fermé. C'est un "marché" ouvert à toutes
les croyances. Tout le monde peut proposer ses croyances dans le marché
ouvert de la Croyance. Après, seules les preuves
intelligentes qui se dégagent des croyances feront la différence entre
le vrai du faux en Croyance. Entre le génie et le charlatan en
Croyance.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin
d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Croyance regroupe toutes les croyances ; religions, sectes et
autres spiritualités.

C'est une suite de découverte logique entre elles.

La découverte de la notion d'éternité exprimée dans les pyramides est
la suite logique de la découverte de la gestation du Terrien exprimé
dans les peintures rupestres.

La découverte de la croyance en des dieux est la suite logique de la
découverte de la notion d'éternité.

La découverte de la croyance en Dieu est la suite logique de la
découverte de la croyance en des dieux.

La découverte de la métamatière est la suite logique de la découverte
de Dieu.


Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet, sont des génies de la
Croyance. Leur découverte en fait évoluer la Croyance.

La Science a ses génies, la Croyance aussi a ses génies.

Citation :
La science nous apporte la connaissance, notre conscience,
notre intelligence doit nous servir de gouvernail et le plaisir est le moteur,
la motivation qui nous fait agir.
La Science étudie la matière et l'univers de matière.
La Croyance étudie la métamatière, l'univers de métamatière, sa relation avec l'univers de matière et sa relation avec les humains
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mer 7 Avr 2010 - 9:46

Claude De Bortoli a écrit:

MiVé a écrit:
Ou peut effectivement aisément penser que le dérèglement climatique est le résultat d’une science sans conscience, pourtant ce n’est pas la science qui est en cause mais l’utilisation industrielle de connaissances
scientifiques, ce qui n’est pas vraiment pareil. La Science n’est pas responsable de l’usage que l’on fait des connaissances qu’elle nous apporte
La Science, ses dérivés et ses lobbies ont mené l'évolution humaine dans une impasse nommée dérèglement climatique.
Ce n’est pas la science, elle n’est qu’un outil dans les mains de l’homme.
C’est la mauvaise utilisation de l’outil qui est responsable et non pas l’outil lui-même.
La science pourrait aider à lutter contre le dérèglement climatique et elle permet de mieux le comprendre, d’en connaître les causes, les conséquences possibles et différentes manières d’agir pour en limiter les effets et inverser le processus. Evidement, il ne s’agit pas seulement de savoir et de comprendre mais de prendre les mesures nécessaires, d’agir dans le bon sens.

Claude De Bortoli a écrit:

L'évolution humaine motorisée à l'aveugle par la Science, ses dérivés et
ses lobbies a fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en
quelques décennies. Elle s'est engagée sans s'en rendre
compte dans une impasse nommée dérèglement climatique.
L’évolution humaine a été aveuglé par le profit et par l’illusion que le progrès, qu’une croissance débridée, sans frein, allait nous apporter plus de bonheur et mettre fin à nos misères. Ne passons pas d’un excès à un autre. La science ne nous aveugle pas, que du contraire, elle nous permet de mieux voir les causes et les conséquences.

C’est la révolution industrielle, la croissance, la recherche de profit et de satisfactions trop exclusivement matérialistes mais aussi, j’en suis profondément persuadé, la frustration générée par des croyances absurdes qui est à l’origine de ce chaos. Nous sommes passés de la culpabilité et du refoulement, à la compensation et au défoulement. Tout excès d’une chose entraîne l’excès contraire.


Claude De Bortoli a écrit:

Le mur qui bouche l'impasse dérèglement climatique est
infranchissable. L'évolution humaine fait pourtant forcer son moteur
Science pour espérer le franchir. Rien à faire !! Plus la Science force,
plus le dérèglement climatique se renforce.

La seule solution est un repli raisonnable. Un recul pour sortir de
cette impasse funeste. Elle est funeste parce quelle bouche l'avenir du
Terrien.

On croirait lire un message d’un extraterrestre !
Aucun mur n’est infranchissable, c’est une croyance limitative, pas une réalité.
Le mur à abattre et à franchir c’est le dogme absurde que nous pouvons établir une croissance durable alors que nous devons aller rapidement vers une décroissance conviviale efficace.

La science ne force pas, c’est l’économie qui résiste, c’est le système capitaliste qui doit être remis en question. Il n’y a pas qu’une seule solution, il y a de nombreuses solutions. L’économie doit être au service de l’homme et non l’homme au service de l’économie et les règles du marché ne doivent plus être ceux de l’offre et de la demande mais ceux des besoins et des moyens pour les satisfaire.

Claude De Bortoli a écrit:
La délicate manoeuvre de recul doit se faire avec un guide Croyance fiable et évolué. Elle doit aussi se faire avec un moteur Science réglé au minimum afin éviter un emballement qui mettrait le lourd véhicule évolution humaine en travers de l'impasse. Il agoniserait là ne pouvant ni avancer ni reculer.

C’est quoi « un guide Croyance fiable et évolué » ?
Nous devons alléger le véhicule de l’évolution humaine et le débarrasser des ces croyances, des ces illusions, de tout ce qui l’encombre afin de le rendre plus vif, plus mobile, plus apte à s’adapter à la réalité et suivre les voies qui s’ouvre à nous.

Claude De Bortoli a écrit:
Une fois la manoeuvre de recul réussit, le guide Croyance fera tourner l'évolution humaine dans une nouvelle direction puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime.

Dans quelle direction ?

Claude De Bortoli a écrit:
Actuellement, l'évolution humaine est dominée par
la Science et sa déontologie : la matérialité. Il n'en a pas toujours
été ainsi. Avant, au temps de l'Inquisition, elle
était dominée par la Croyance. Les croyants de l'époque ont
marginalisé le génie en Science qu'était Galilé.

L’évolution humaine n’est pas dominée par la science mais par la recherche du profit et du pouvoir et la science est mise au service de ces objectifs, sa déontologie n’est pas respectée.
L’idée que la terre était immobile et au centre de l’univers était une erreur excusables et découlant de l’ignorance de la nature, de l’univers et de ces lois. L’exécution par le feu de Giordano Bruno et l’incarcération de Galilée, l’exigence de sa rétraction n’étaient pas des erreurs excusables.

Claude De Bortoli a écrit:
Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science elle marginalise le guide Croyance et sa hiérarchie. Elle avance certes mais au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.

Oui nous avons besoin d’un moteur, d’un gouvernail mais aussi de voir clair et de savoir on nous voulons aller !

Le moteur c’est le plaisir et nos besoins, la science nous permet de voir clair et de nous diriger efficacement, c’est donc elle qui doit être notre gouvernail et non la croyance, mais nous devons savoir où nous voulons aller (et ce n’est pas à une hiérarchie à nous imposer sa volonté) et non devons savoir comment c’est possible, d’où l’importance de la science.

Claude De Bortoli a écrit:
La Science est un moteur. Elle a vocation a faire avancer. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'a pas les moyens et les outils matériels pour voir loin, éternellement loin. Elle est soumise au preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels. Elle voit à peine plus loin que le bout de son nez : le téléscope hubble !!

La Croyance elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de sonder sans problème le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi sortir de notre univers de matière et c'est de cette position quelle a visionner l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La science n’est pas un moteur, c’est un outil pour voir plus loin et comprendre le fonctionnement des systèmes. Elle peut progresser, grâce à notre intelligence et notre imagination, avec des hypothèses, des théories qui vont être soumises à des vérifications et elle va créer des thèses et des réfutations. La croyance a la vue bien plus courte quand elle n’imagine pas ce qui n’existe pas, elle donne une fausse explication à ce qu’elle voit : le soleil qui se couche à l’horizon est avalé par un dragon qui le recrache le matin ! C’était là une preuve de l’intelligence de la croyance ? Laisse moi rire ! Cela montre bien son aveuglement récurent !

Claude De Bortoli a écrit:
Quand le véhicule évolution humaine demande au moteur Science d'avancer, il avance sans poser de question.

La science apporte encore plus d’interrogations nouvelles que de réponses. Se laisser guider par la science, c’est se laisser guider par de nouvelles questions qui nous apportent une vue plus large, plus profonde de la réalité et nous invite à voir plus loin.

Claude De Bortoli a écrit:
Le fond de la Croyance ne change pas. C'est la forme qui évolue et qui s'adapte à l'évolution humaine. (…)

La science étudie ce que l’on peut percevoir, mesurer, évaluer en utilisant éventuellement des instruments et des expériences pour mieux appréhender le monde. Elle se sert assi de l’intelligence et de la logique.
La croyance imagine étudier ce qui ne se voit pas et ne permet pas de réfutation, on y croit où on n’y croit pas. Elle se sert aussi de l’intelligence et de la logique mais elle ne recourt généralement pas à une vérification.

Le terme croyance s'applique en général à l'adoption d'une vision du monde qui ne s'appuie pas sur l'expérience ou la science mais sur les échanges entre individus ou sur des textes dogmatiques.
La croyance, dans un sens plus restreint, peut désigner une vision basée sur une théorie ou même sur des faits empiriques ou scientifiques. Dans son sens le plus courant, la croyance est l'attitude d'esprit qui consiste à affirmer la vérité ou la réalité d'une chose sans que la question de l'évaluation par la preuve empirique, entre en ligne de compte.

Pour exemple, la réincarnation est une croyance, car on ne peut ni prouver ni infirmer sa réalité. certains y croient, d'autres non, d'autres enfin n'ont pas d'opinion mais aucune donnée de l'expérience ne peut modifier ces attitudes, car à ce jour aucune réincarnation n'a été empiriquement constatée. Seulement des coïncidences troublantes qui peuvent recevoir d’autres explications.

Pour le dire encore autrement, la croyance est un état psychique subjectif où le sujet considère comme "Vrai" un élément intellectuel, le plus souvent en l'absence d'analyse critique et d'arguments de validité.

À noter que chez l'Homme la croyance est un état banal (ce qui ne veut pas dire inné) , dans la mesure où, d'une part, il n'existe aucun système sensoriel ou processus cognitif qui donne une représentation exacte et objective de la Réalité du monde, et que, d'autre part, le psychisme humain est sous l'emprise de la "puissance affirmatrice des perceptions sensorielles et affectives".

La "Croyance" est généralement opposée à la "Connaissance".

Le termes « croyances » sert aussi à désigner la pensée non-logique, constitutive de l'ego de la personne, qui détermine ce qu'elle perçoit et retient des événements de la Vie, et comment elle agit et réagit. Les croyances n'ont alors rien de commun avec la foi religieuse.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: L'invention de la nature de métamatière et les illusions trompeuses   Mer 7 Avr 2010 - 10:19

Citation :
Ce n’est pas la science, elle n’est qu’un outil dans les mains de l’homme.
C’est la mauvaise utilisation de l’outil qui est responsable et non pas l’outil lui-même.
La Science est le moteur de l'évolution humaine. Elle a vocation à faire avance pas à voir où elle va.

Quand on l'évolution humaine lui demande des bombes pour tuer le maximum de personnes, elle s'exécute sans broncher. Quand elle lui demande d'extraire et de distiller encore plus de pétrole, elle s'exécute. Quand elle lui demande des vaccins pour sauver un maximum de personnes, elle s'exécute sans problème.

Citation :
L’évolution humaine a été aveuglé par le profit et par l’illusion que le progrès, qu’une croissance débridée, sans frein, allait nous apporter plus de bonheur et mettre fin à nos misères. Ne passons pas d’un excès à un autre. La science ne nous aveugle pas, que du contraire, elle nous permet de mieux voir les causes et les conséquences.
Le véhicule évolution humaine s'est servit seulement du moteur Science pour avancer. La Science est extrêmement mécanique mais intrinsèquement myope. Pas étonnant que nous nous trouvons coincé dans une impasse funeste nommée dérèglement climatique. C'est un peu de la faute au guide Croyance. Il n'avait pas évolué depuis des siècles, depuis la Croyance en Dieu. Elle est devenue obsolète et plus capable de guider efficacement l'évolution humaine. C'est fait. La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle a retrouver la vision sur l'éternité quelle avait perdu. Elle est maintenant apte à reprendre son rôle de guide.

Citation :
C’est quoi « un guide Croyance fiable et évolué » ?











Evolution de la Croyance.









Le fond de la Croyance ne change pas. C'est la
forme qui évolue et qui s'adapte à l'évolution humaine.

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle évolue
par des découvertes faites par des chercheurs en Croyance.

La Croyance n'est pas un lieu fermé. C'est un "marché" ouvert à toutes
les croyances. Tout le monde peut proposer ses croyances dans le marché
ouvert de la Croyance. Après, seules les preuves
intelligentes qui se dégagent des croyances feront la différence entre
le vrai du faux en Croyance. Entre le génie et le charlatan en
Croyance.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin
d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Croyance regroupe toutes les croyances ; religions, sectes et
autres spiritualités.

C'est une suite de découverte logique entre elles.

La découverte de la notion d'éternité exprimée dans les pyramides est
la suite logique de la découverte de la gestation du Terrien exprimé
dans les peintures rupestres.

La découverte de la croyance en des dieux est la suite logique de la
découverte de la notion d'éternité.

La découverte de la croyance en Dieu est la suite logique de la
découverte de la croyance en des dieux.

La découverte de la métamatière est la suite logique de la découverte
de Dieu.


Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet, sont des génies de la
Croyance. Leur découverte en fait évoluer la Croyance.

La Science a ses génies, la Croyance aussi a ses génies.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mer 7 Avr 2010 - 10:44

Citation :
Dans quelle direction ?
Dans un chemin durable et serein.

Citation :
L’évolution humaine n’est pas dominée par la science mais par la recherche du profit et du pouvoir et la science est mise au service de ces objectifs, sa déontologie n’est pas respectée.
la déontologie de la Science est la matérialité. Elle étudie la matière et l'univers de matière. Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité.

L déontologi de la Croyance est la métamatérialité. Elle étudie la métamatière, l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. L'inquisition est le summum de la métamatérialité.

Citation :
Pour exemple, la réincarnation est une croyance,
La nature de matière est tenue de se protéger contre deux choses :
l'excès de matière et la non conformité des éléments matériels. Elle a à
sa disposition un moyen très efficace : la mort.

La nature de métamatière n'est pas tenue de se protéger contre excès
de matière. Sa nature étant fait de métamatière, l'idée de place, de
masse n'est pas de rigueur. Tout nouvel arrivant a autant
de chance et de place pour se développer. Elle doit néanmoins se
protéger contre la non conformité des éléments métamatériels. Elle a à
sa disposition un moyen très efficace : l'élargissement
considérable de son coté angoisses métaphysiques.Un être métamatériel
non viable est o-bli-gé de s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de
son état. Les angoisses qu'il éprouve sont trop
profondes. Pour s'améliorer, un esprit non viable doit faire appel à
des vies humaines qui seules peuvent lui procurer les particules de
métamatière saines indispensable à son amélioration.

Un humain est instinctif au plus haut degré et son intelligence est
évolutive. Il a besoin d'évoluer en intelligence.
Un esprit est intelligent au plus haut degré et ses instincts sont
évolutifs. Il a besoin d'évoluer en instinct.

L'esprit en besoin d'évolution de ses instincts va tenter d'entrer en
communication avec des vies humaines en besoin d'évolution de leur
intelligence. Lui, intelligent au plus haut degré va faire
évoluer l'intelligence des humains parrainés pour qu'à leur tour leurs
comportements quotidiens produisent des particules de métamatière
saines qui seront captés par l'esprit en besoin
d'amélioration en instinct.

Quand la communication fonctionne, l'esprit parrain va faire évoluer
l'intelligence des vies humaines parrainées pour quelles produisent des
particules de métamatière saines lesquelles feront
évoluer l'esprit en instinct. l'esprit évoluera alors vers les hautes
sphères de la nature de métamatière.

L'humain gestateur de l'esprit parrain se voit lui aussi vivre dans la
vie de l'esprit issue de sa propre vie. Il se voit lui aussi parrainer
des vies humaines. Ce n'est pas réincarnation d'un
humain ! C'est vision de renouvellement de l'esprit issu de sa propre
vie dans la nature de matière.

Certains humains parrainés arrivent à percevoir au travers du
parrainage la vie antérieure de l'humain gestateur de l'esprit parrain.


Citation :
La "Croyance" est généralement opposée à la "Connaissance".
L'espèce humaine est instinctive au plus haut degré parce quelle vit
dans un monde dominé par l'instinct. Elle a aussi l'intelligence
métamatérielle. Ce qui lui permet d'avoir un "pied" dans la
nature de métamatièrre et d'être en contact permanent avec elle.

La nature de métamatière et la nature de matière vivent en symbiose.
La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire
la nature de matière via l'espèce humaine. Les humains
récupèrent l'intelligence et la diffuse dans leur environnement
matériel. Ils transfèrent l'instinct en direction de la nature de
métamatière. L'instinct transféré par les humains est récupéré par
les esprits.

L'espèce esprit est intelligente au plus haut degré parce quelle vit
dans un monde dominé par l'intelligence. Elle a aussi l'instinct. Ce qui
lui permet d'avoir un "pied" dans la nature de matière
et d'être en contact permanent avec elle.

Les esprits transfèrent l'intelligence métamatérielle en direction de
la nature de matière. Les humains la récupèrent et la diffusent dans
leur environnement matériel. L'intelligence diffusée par
les humains sert au maintient de la biodiversité matérielle idéale
chère à l'univers de matière. Elle est garante de sa personnalité.

A leur tour, les humains diffusent l'instinct en direction de la
nature de métamatière. Les esprits le récupèrent et le diffusent dans
leur environnement métamatériel. L'instinct diffusé par les
esprits sert au maintient de la biodiversité métamatérielle idéale
chère à l'univers de métamatière. Il est garant de sa personnalité.

La symbiose des univers matériel et métamatériel est opéré par deux
espèces d'exception : l'espèce humaine et l'espèce esprit.

Dans l'univers de matière tout bouge,tout tourne, tout vit d'instinct.
De l'infiniment grand à l'infiniment petit, de la galaxie à la molécule
en passant par les animaux et les végétaux, rien n'est
fait sciemment. Pas l'ombre d'une action sciemment décidée. Pas
l'ombre d'une intelligence. Tout est ordonné, guidé et bridé par
l'instinct.

Sauf chez les humains ! Ils sont des électrons libres dans un
environnement totalement encadré par l'instinct. Pourquoi ?

Parce que l'espèce humaine possède une énergie que les autres éléments
matériels n'ont pas : l'intelligence. Cette énergie leur permet de
s'affranchir des liens instinctfs qui brident les
comportements des êtres matériels.

Pour quelle raison l'espèce humaine possède t-elle l'intelligence ?

Pour comprendre nous devons prendre une échelle plus grande que
l'échelle terrestre : l'échelle universelle.

Deux univers vivent en symbiose ; un univers fait de matière, celui
dans lequel nous vivons et un univers fait de métamatière, celui dans
lequel nous nous verrons vivre après la mort de notre corps
de matière.

Leur symbiose se manifeste par un échange d'énergie.
L'univers de matière transfère son instinct chez son partenaire
métamatériel qui en a fondamentalement besoin.
L'univers de métamatière transfère son intelligence chez son
partenaire matériel qui en a fondamentalement besoin.

Les univers n'agissent pas directement chez le partenaire. Ils
utilisent des transmetteurs d'énergie.
L'espèce humaine est transmettrice d'énergie pour le coté univers de
matière.
L'espèce esprit est transmettrice d'énergie pour le coté métamatériel.

Avec l'intelligence métamatérielle, les humains s'émancipent des liens
instinctifs qui brident les comporteùents des êtres matériels. Ils
doivent néanmoins rester en communication permanente avec
la nature de métamatière pour le contrôle de leur intelligence et de
leurs comportements intelligents. Ils sont les mains intelligentes au
service de la nature de métamatière dans sa symbiose avec
la nature de matière. L'espèce humaine transfère l'instinct de
l'univers de matière en direction de l'univers de métamatière. Elle
récupère l'intelligence venant du métamatériel et la diffuse dans
la nature de matière. L'espèce humaine est pleinement impliquée dans
le bon déroulement de la symbiose des univers matériel et métamatériel.

Avec l'instinct matériel, les esprits s'émancipent des liens
intelligents qui brisent les comportements des êtres métamatériels. Ils
doivent néanmoins rester en communication permanente avec la
nature de matière pour le contrôle de leur instinct et de leurs
comportements instinctifs. Ils sont les ambassadeurs de l'univers de
matière dans sa symbiose avec l'univers de métamatière. L'espèce
esprit transfère l'intelligence de l'univers de métamatière en
direction de l'univers de matière. Elle récupère l'instinct venant de
l'univers de matière et le diffuse dans la nature de
métamatière. L'espèce esprit est pleinement impliquée dans le bon
fonctionnement de la symbiose des univers matériel et métamatériel.

Le rôle des humains est de diffuser l'intelligence venant
de la nature de métamatière via les esprits dans leur environnement
matériel. Pour se faire, ils doivent rester en contact
permanent avec la nature de métamatière via leur fonction croire
laquelle va maitrise leur intelligence et la faire évoluée. S'ils
coupent unilatéralement la communication, leur intelligence n'est
plus contrôlée. Elle se mélange aux instincts. Il se produit alors
chez les humains des comportements anarchiques qui nuisent et détruisent
la nature de matière. Au lieu d'harmoniser, ils
détruisent. Au lieu d'être la fierté de la nature de matière, ils en
deviennent la honte !!

Le rôle des esprits est de diffuser l'instinct venant de la nature de
matière via les humains dans leur environnement métamatériel. Pour se
faire, ils doivent rester en contact permanent avec la
nature de matière laquelle va maitrise leurs instincts et les faire
évoluer. S'ils coupent unilatéralement la communication, leurs instincts
ne sont plus contrôlés. Ils se mélangent à
l'intelligence. Il se produit alors chez les esprits des comportements
anarchiques qui nuisent et détruisent la nature de métamatière. Au lieu
d'harmoniser, ils détruisent. Au lieu d'être la fierté
de la nature de métamatière, ils en deviennent la honte !!
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Jeu 8 Avr 2010 - 9:40

Je lis...
....et puis je réponds.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Jeu 8 Avr 2010 - 11:12

Claude De Bortoli a écrit:
Une fois la manoeuvre de recul réussit, le guide Croyance fera tourner l'évolution humaine dans une nouvelle direction puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime.
Mivé a écrit:
Dans quelle direction ?
Claude De Bortoli a écrit:
Dans un chemin durable et serein.
La réponse n’est guère satisfaisante, j’attendais évidement plus que des qualificatifs, quelque chose de plus complet ou de plus précis


Mivé a écrit:
L’évolution humaine n’est pas dominée par la science mais par la recherche du profit et du pouvoir et la science est mise au service de ces objectifs, sa déontologie n’est pas respectée.

Claude De Bortoli a écrit:
la déontologie de la Science est la matérialité. Elle étudie la matière et l'univers de matière. Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité.

Il me semble avoir déjà entendu ça plusieurs fois ! Bizarre non ?
La répétition de dogmes n’en fait pas des vérités.
Il faudrait d’autres arguments plus convaincants pour faire progresser cet échange.
Un peu trop court de résumer la déontologie de la science sous le terme de « matérialité ».
Vous espérez en faire un épouvantail pour nous effrayer ?
C’est raté, il ne nous fait pas peur !
Les croyants on déjà essayé toute sortes de chose pour essayer de nous faire croire à leur vision du monde, nous préférons regarder par nous même.
Je n’ai pas non plus une croyance aveugle dans les scientifique et les dogmes, les nouvelles croyances que certains voudrait imposer.

La déontologie de la Science devrait être de chercher et faire connaître la Vérité où, plus exactement, ce que l'on sait et ne sait pas, sans esprit de parti pris. Et on pourrait y ajouter bien d’autres règles éthiques.

Claude De Bortoli a écrit:
La nature de matière est tenue de se protéger contre deux choses : l'excès de matière et la non conformité des éléments matériels. Elle a à sa disposition un moyen très efficace : la mort.

La nature de métamatière n'est pas tenue de se protéger contre excès de matière. Sa nature étant fait de métamatière, l'idée de place, de masse n'est pas de rigueur. Tout nouvel arrivant a autant de chance et de place pour se développer. Elle doit néanmoins se protéger contre la non conformité des éléments métamatériels. Elle a à sa disposition un moyen très efficace : l'élargissement considérable de son coté angoisses métaphysiques. Un être métamatériel non viable est o-bli-gé de s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de son état. Les angoisses qu'il éprouve sont trop profondes. Pour s'améliorer, un esprit non viable doit faire appel à des vies humaines qui seules peuvent lui procurer les particules de métamatière saines indispensable à son amélioration. (…)

Ce texte m’apparaît être plus un délire mystique qu’un raisonnement logique et cohérent !
Vous attribuez à la croyance des propriétés qu’elle ne possède pas. Pourquoi ?
Voilà quelque chose qui me semble intéressant à comprendre.

Ce terme métamatière est de vous ? C’est un néologisme ? Sinon, d’où vient-il ?
C’est vous qui avez pondu toute cette théorie sur la nature de la métamatière ?
Où vous avez d’autres sources à nous proposer pour défendre cette théorie ?

Quant à ce que vous dites sur l’intelligence et l’esprit humain, je le relirais peut-être plus attentivement plus tard, cela ressemble trop à un délire mystique que pour susciter plus longuement ma curiosité.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: L'invention de la nature de métamatière et les illusions trompeuses   Dim 11 Avr 2010 - 18:19

Citation :
La répétition de dogmes n’en fait pas des vérités.
La métamatière est une découverte fondamentale.
Plus rien ne sera comme avant en Croyance.

A toute découverte, nouveaux sens des mots.

Ce n'est plus "dogme". C'est : "preuves intelligentes".
Ce n'est plus "prophète". C'est : "génie en Croyance".
Ce n'est plus "prêche". C'est : "explication".

Disons :
"Humains" pour parler des éléments de l'espèce humaine.
"Terriens" pour parler de la fratrie humaine habitant la planète
Terre.
"Telluriens" pour parler des autres éléments vivants sur la planète
Terre.
"Humanité" pour parler de l'ensemble des humains de l'univers de
matière.

Citation :
Un peu trop court de résumer la déontologie de la science sous le terme de « matérialité ».
Toute la matière découverte et a découvrir se concentre dans l'univers de matière. Pas une molécule de matière a l'extérieur de l'univers de matière.

La matière et son univers sont étudiés par la Science. La déontologie de la Science est la matérialité.

Toute la métamatière découverte et à découvrir se concentre dans l'univers de métamatière. Pas de métamatière en dehors de cet univers.

La métamatière et son univers sont étudiés par la Croyance. La déontologie de la Croyance est la métamatéralité.

Citation :
Vous espérez en faire un épouvantail pour nous effrayer ?
Pas du tout !!

J'explique la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Y a pas a avoir peur !!

La déontologie de la Science devrait être de chercher et faire connaître la Vérité où, plus exactement, ce que l'on sait et ne sait pas, sans esprit de parti pris. Et on pourrait y ajouter bien d’autres règles éthiques.

Citation :
Ce texte m’apparaît être plus un délire mystique qu’un raisonnement logique et cohérent !
Vous attribuez à la croyance des propriétés qu’elle ne possède pas. Pourquoi ?
Voilà quelque chose qui me semble intéressant à comprendre.
Pendant leur vie matérielle, les humains produisent naturellement, sans
qu'ils sen rendent compte, des particules de métamatière - des métons -
qui s'assemblent en un ensemble cohérent : un
esprit.

L'esprit en formation récupère toutes les particules de métamatière
produites par le comportement du gestateur humain sans rien arbitrer. Il
mémorise les particules saines pour sa gestation comme
les particules malsaines.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de
l'esprit. Il entre dans la nature de métamatière avec l'anatomie que
l'humain gestateur lui a généré.

Après la mort de son corps de matière, après la naissance de son
esprit dans la nature de méttamatière, l'humain ne peut plus rien faire.
Si l'esprit est jugé viable, tout va bien pour l'humain
gestateur. Il se voit vivre dans la vie d'un esprit ayant atteint les
hautes sphères du bonheur métaphysique. Si au contraire le nouvel esprit
est jugé non viable au regard des lois de la nature
métamatérielle, l'humain gestateur se voit vivre dans la vie d'un
esprit errant dans les basses sphères des angoisses métaphysiques.

L'avenir métamatériel n'est pas caché aux humains. Ils en ont une
vision quasi quotidienne dans leurs rêves. La nature de métamatière ne
prend aucun humain au dépourvu. Elle leurs montre en
permanence l'état de croissance de l'esprit qui deviendra leur hôte
après la mort de leur corps de matière.

La mort du corps de matière des humains correspond à la naissance des
esprits dans la nature de métamatière. Après la mort de leur corps de
matière, les humains se voient vivre dans la vie de
l'esprit issu de leur propre vie pour l'éternité.

Tous les comportements intelligents humains sont transformés en
particules de métamatière : des métons.

Ces métons servent d'une part à générer des esprits et d'autre part à
améliorer leur existence. Les esprits, qui sont des êtres vivant dans la
nature de mmétamatière, améliorent leur condition de
vie en récupérant les métons produits par les humains. Les métons
leurs permet d'évoluer en comportements instinctifs et d'atteindre les
hautes sphères de la nature de métamatière.

Citation :
Ce terme métamatière est de vous ? C’est un néologisme ? Sinon, d’où vient-il ?
La métamatière se situe au-delà de la matière.
L'univers de métamatière se situe au-delà de l'univers de matière.

Citation :
C’est vous qui avez pondu toute cette théorie sur la nature de la métamatière ?
La nature de métamatière m'a fait la grâce de me
donner un surplus d'intelligence pour que je découvre un pan
supplémentaire de son
environnement. A ma charge maintenant d'expliquer cette découverte à
mes contemporains.

Citation :
Où vous avez d’autres sources à nous proposer pour défendre cette théorie ?
J'ai puisé la découverte de la métamatière
directement à la source de l'intelligence : la nature de métamatière,
sans intermédiaire humain.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Lun 12 Avr 2010 - 3:43

Puisque vous êtes aussi affirmatif, je vais l’être tout autant que vous

La métamatière n’existe pas matériellement.
La métamatière, ce n’est pas une découverte, ce n’est qu’une idée, qu’une création de votre esprit et elle n’est réelle que pour vous, son créateur et les éventuels égarés qui pourraient y croire.

En religion, en science, en philosophie, il y a des fous qui s’égarent et qui oublié de vérifier leurs découvertes, théories ou inventions.
Je pense que vous êtes une illustration de cette réalité, bien plus réelle que
la métamatière que vous pensez avoir découverte. Hors vous ne découvrez rien, vous inventer des idées et vous tentez d’entraîner les autres dans votre imaginaire.

Vous n'êtes pas le découvreur de la métamatière, vous en êtes le fou créateur. Et il n'y a pas de quoi en être fier !

Pourquoi ? Parce que ce n'est pas une œuvre remarquable qui suscite l'admiration mais au contraire scepticisme et désapprobation...

Il n’y a pas de découverte et le nouveau sens que vous donnez aux mots, ceux que vous inventez ne font qu’ajouter à la confusion là où, au contraire, nous aurions besoin de plus de clarté. Je ne pense pas que votre créativité soit bénéfique mais maléfique pour ne pas dire satanique.

Ce ne sont pas des "preuves intelligentes" mais bien de nouveaux dogmes que vous tentez bien maladroitement et inefficacement d’imposer sans succès

Vous n’êtes pas un "génie en Croyance" mais un faux prophète de plus.

Ce que vous nous postez ici ne sont pas des explications mais des répétitions de votre création imaginaire qui ne répondent pas du tout valablement aux demandes d’explications qui vous sont faites. Et ses répétitions n’apportent pas d’explications mais seulement la confirmation que vous vous êtes égaré dans votre imaginaire ou point que vous vous piégé vous-même dans vos illusions.

Je n’ai pas eu besoin de vous pour parlez d’humains pour les éléments des deux sexes de l’espèce humaine, là vous n’avez rien inventé.
Inutile et absurde de parler de terriens en l’absence d’habitants d’autre planètes.

« Toute la matière découverte et a découvrir se concentre dans l'univers de matière. Pas une molécule de matière a l'extérieur de l'univers de matière. »

Voilà bien un dogme stupide qui ne repose sur aucune preuve !
Nous ne savons pas si notre univers est fini ou infini.
L’existence d’univers parallèles n’a jamais pu être démontré, ce ne sont que des hypothèses invérifiables actuellement car d’autres explication peuvent être fournies pour les prétendue preuves qui sont avancées par leurs partisans et elles sont bien plus crédibles.

La déontologie de la Science n’est la matérialité, vous n’êtes pas un scientifique et vous n’avez visiblement pas compris l’idéologie scientifique ! Vous ne trouverez aucun scientifique qui acceptera votre définition de son idéologie ! Vous confondez scientifique et matérialiste ! Ce qui accrédite plus la thèse ou plutôt la conviction que vous êtes un fou plutôt qu’un génie. Un fou qui aimerait être pris pour un génie et nous entraîner dans sa folie.

« Toute la métamatière découverte et à découvrir se concentre dans l'univers de métamatière. Pas de métamatière en dehors de cet univers. »

Voilà encore un raisonnement absurde et illogique que l’intelligence peu démonter facilement.

Vous êtes dans notre univers de matière et si, comme vous le dites vous-même, il n’y a pas de métamatière en dehors d’un univers de métamatière, vous ne pouvez pas l’avoir découverte ce qui est une preuve logique que ce que vous dites ne repose pas sur une découverte mais sur une simple création de votre esprit.

Ce qui est effrayant ce qu’alors que nous sommes confronté à des dérèglements climatiques, à d’autres drames et disfonctionnement divers, il y a des aliénés qui se prennent pour des génies !
Vous n’expliquez pas la découverte d’un autre univers, vous ne faites qu’imaginer un autre univers. Vous ne montrer pas de symbiose ni de relation avec les humains mais au contraire un handicap relationnel et un besoin de valorisation exacerbé et qui ne trouve pas la satisfaction escomptée.

Vous avez oublié dans votre message une phrase que j’avais écrite :

« La déontologie de la Science devrait être de chercher et faire connaître la Vérité où, plus exactement, ce que l'on sait et ne sait pas, sans esprit de parti pris. Et on pourrait y ajouter bien d’autres règles éthiques. »

Une maladresse dans votre emploi de la technique du « copier-coller »

Nous savons déjà, depuis longtemps, ce qu’est la pensée et que les humains crée de nouvelles pensées qui s’agglutinent les unes aux autres pour créer des histoires, des légendes, des hypothèses, des théories diverses. Là, vous n’avez rien inventé. La seule chose que vous inventé c’est un prétendu univers parallèle de « métamatière » et les « métons ».
Vous ne faites que donner de nouveaux noms à un processus bien connu et vous croyez qu’il constitue un autre univers. C’est simplement une illusion, comme Dieu, comme les ‘esprits’.

Et vous rester prisonnier du dualisme en qualifiant certaines particules de saines et d’autres de malsaines, vous ne vous êtes pas libéré du conditionnement judéo-chrétien.

Certaines idées peuvent constituer des philosophie et des théories qui nous aide à vivre.
D’autres idées ne font qu’apporter de la confusion ou de la distraction.

Je vous avais demandé clairement : « Ce terme métamatière est de vous ? C’est un néologisme ? Sinon, d’où vient-il ? » et vous m’avez répondu en réaffirmant le nouveau dogme que vous tentez vainement d’imposer : « La métamatière se situe au-delà de la matière.
L'univers de métamatière se situe au-delà de l'univers de matière. »

C’est stupide, absurde et illogique !

Si c’était le cas, vous ne pourriez pas le découvrir. Vous vous contredisez car si, selon vos dire, il n’existe pas de métamatière en dehors de son univers la nature de la métamatière ne peut pas vous faire grâce de vous donner un surplus d'intelligence et vous ne découvre pas pan
supplémentaire de son environnement, vous ne faite que dévoiler l’imperfection de votre imagination et son inaptitude à créer une théorie convaincante. Ce qui ne démontre pas votre intelligence, c’est même le contraire, elle montre l’imperfection de votre intelligence !

Encore une fois, vous n’avez pas « puisé » de découverte, vous n’avez rien découvert, vous n’avez que dévoilé une part de votre imaginaire. Vous n’avez ni témoignage, ni preuve, ni le moindre faits vérifiable qui puisse venir prouver vos dires et je viens de montrer que ce raisonnement comporte des contradictions très visible et manifeste qui montre qu’il n’est pas intelligent, qu’il ne relie pas suffisamment bien les information que pour en faire un ensemble cohérent. Et je n’ai pas eu besoin de faire preuve de beaucoup d’intelligence ni consacrer beaucoup de temps pour le démontrer.

Vous nous avez juste fait perdre notre temps et nous distraire.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Lun 12 Avr 2010 - 8:55

Citation :
La métamatière n’existe pas matériellement.
Oien sur !! Elle appartient à l'univers de métamatière !!

Citation :
La métamatière, ce n’est pas une découverte, ce n’est qu’une idée, qu’une création de votre esprit et elle n’est réelle que pour vous, son créateur et les éventuels égarés qui pourraient y croire.
Impossible !! Cette profusion d'intelligence n'aurait pas été possible sans le coup de pouce de la nature de métamatière détentrice et émettrice de l'énergie intelligence. Le Terrien n'aurait jamais découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

Citation :
Je pense que vous êtes une illustration de cette réalité, bien plus réelle que
la métamatière que vous pensez avoir découverte. Hors vous ne découvrez rien, vous inventer des idées et vous tentez d’entraîner les autres dans votre imaginaire.
J'ai découvert l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Je l'explique à mes contemporains.

Citation :
Pourquoi ? Parce que ce n'est pas une œuvre remarquable qui suscite l'admiration mais au contraire scepticisme et désapprobation...
C'est toujours comme çà que la Croyance évolue. Les génies en Croyance sont passés par là aussi.

Citation :
Vous n’êtes pas un "génie en Croyance" mais un faux prophète de plus.
Pour le moment, je suis chercheur en Croyance. J'ai découvert une nouvelle croyance. Je suis sur la bonne voie pour faire partie du cercle très fermé des génies en Croyance.

Citation :
Ce que vous nous postez ici ne sont pas des explications mais des répétitions de votre création imaginaire qui ne répondent pas du tout valablement aux demandes d’explications qui vous sont faites. Et ses répétitions n’apportent pas d’explications mais seulement la confirmation que vous vous êtes égaré dans votre imaginaire ou point que vous vous piégé vous-même dans vos illusions.
Les méthodes de communication de la Croyance vous semble impénétrables.

Citation :
Je n’ai pas eu besoin de vous pour parlez d’humains pour les éléments des deux sexes de l’espèce humaine, là vous n’avez rien inventé.
Inutile et absurde de parler de terriens en l’absence d’habitants d’autre planètes.
La Terre n'est qu'une goute d'eau dans l'océan
universel. Faut-il être bien prétentieux (ou bien innocent !) pour se
croire le centre de la vie universelle !!

La preuve, c'est nous ! les terriens !!

La nature de matière ne crée pas seule une espèce aussi nuisible pour
son environnement. seulement des espèces qui s'intègrent dans son
harmonie.

le Terrien est pour l'heure hautement nuisible pour la nature
terrestre. Sa venue ne s'est donc pas faite de façon hasardeuse. Elle ne
s'est pas faite de façon hasardeuse, elle a donc été
soigneusement préparée par de l'intelligence seule capable d'agir
sciemment dans la nature de matière.

En découvrant la métamaière j'ai aussi découvert que, dans tout
l'univers de matière, seule l'espèce humaine possède l'intelligence. La
naissance du terrien a été préparée par une ou des fratries
humaines extraterrestres adultes hyperévoluées.

Le Terrien en a d'ailleurs les marques d'affinité : l'instinct de la
matrice la nature de matière et l'intelligence des géniteurs humains
extraterrestres.

les animaux et les végétaux sont seulement issus de la nature
matérielle. Ils n'ont pas été fécondés par l'intelligence. Comme marques
d'affinité, ils ont seulement l'instinct de la matrice qui les
a fait naître.

Citation :
Voilà bien un dogme stupide qui ne repose sur aucune preuve !
Nous ne savons pas si notre univers est fini ou infini.
La Croyance le sait.

Le Terrien n'est à lui seul l'ensemble des
humains. D'autres fratries humaines, sur d'autres planètes habitables,
constituent, avec le Terrien, l'Humanité.

L'espèce humaine est éternelle. C'est elle qui veille à l'harmonie de
la biodiversité idéale chère à l'univers de matière.

Une infinité de fratries humaines peuplent une infinité de planètes
habitables. Elles sont dans tous les degrés d'évolution.

Certaines fratries humaines sont dans leur prime enfance comme nous le
Terrien l'a été lorsqu'il était Homme de Cro-magnon.

Certaines fratries humaines sont dans leur enfance comme le Terrien
l'a été.

D'autres sont dans l'adolescence agressive comme nous le sommes
actuellement.

D'autres fratries humaines sont dans la phase adulte responsable de
leur existence. Elles sont capables de voyager dans l'espace
intersidéral. Elles ont pour rôle de reproduire l'espèce humaine sur
des planètes habitables vierges d'humains pour éterniser
l'indispensable espèce humaine et établir la biodiversité idéale. Elles
maîtrisent la notion d'éternité.

D'autres fratries humaines sont dans la sage vieillesse de leur
existence.

Sur certaines planètes habitables, la fratrie humaine a disparu faute
de reproduction.

Sur d'autres planètes habitables, la fratrie humaine est en gestation
comme le Terrien l'a été lorsqu'il était australopitèque.

D'autres planètes habitables n'ont jamais connu de présence humaine.
Elle sont dominées par une espèce animale ou végétale arrivée au stade
de suradaptation caractérisée par le gigantisme de ses
éléments.

Citation :
L’existence d’univers parallèles n’a jamais pu être démontré,
Et ne le sera jamais !!

Pourquoi ?

Parce que les univers matériel et méttamatériel ne sont pas parallèles. Ils sont adjacents. Ils se rencontrent en un seul et unique point. L'espèce humaine et située sur ce point de rencontre coté matériel.

Citation :
La déontologie de la Science n’est la matérialité, vous n’êtes pas un scientifique et vous n’avez visiblement pas compris l’idéologie scientifique ! Vous ne trouverez aucun scientifique qui acceptera votre définition de son idéologie !
Normal !! Ils sont scientifiques !! Je suis croyant.
Notre activité est différente. Eux c'est la Science. Moi, c'est la Croyance.

Citation :
Vous êtes dans notre univers de matière et si, comme vous le dites vous-même, il n’y a pas de métamatière en dehors d’un univers de métamatière, vous ne pouvez pas l’avoir découverte ce qui est une preuve logique que ce que vous dites ne repose pas sur une découverte mais sur une simple création de votre esprit.
Rien est caché aux humains pas même l'invisible
et l'impalpable nature de métamatière. Ils en ont une vision quasi
quotidienne dans leurs rêves.

Les rêves font partie intégrante de la nature de métamatière.

Pour rêver, il faut avoir accès à cette nature. Les animaux et les
végétaux n'y ont pas accès. Seule l'espèce humaine y a accès parce
qu'elle est dotée de son énergie, l'intelligence.

Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Seuls les humains rêvent.

Rien n'est caché aux humains, pas même l'invisible métamatière. Ils en
ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves

Les mondes matériel et métamatériel se rencontrent chez les humains.
Ils vivent leur vie quotidienne dans la nature de matière et ils se
voient vivre dans la nature de métamtière dans leurs
rêves.

Les rêves sont une fenêtre ouverte sur la nature de métamatière
accessible aux humains. Dans leur rêves; ils se voient vivre dans une
nature différente de la nature de matière. c'est la nature de
métamatière.

Les rêves ne sont pas issus du cerveau. ils sont issus de la gestation
d'un esprit qui se génère dan notre vie quotidienne

Une preuve ?

Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité.

Seuls les humains rêvent. Seuls les humains ont accès à la nature de
métamatière. Les rêves sont produits par l'intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne rêvent
pas. Ils n'ont pas accès à la nature de métamatière. Ils vivent, ils
meurent et puis plus rien !!!

Les humains, eux, vivent, leur corps de matière meurt mais les humains
ne meurent pas. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient
vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Le somnambulisme est une forme pathologique du sommeil. Rien à voir
avec les rêves !

La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour
visionner les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps
en sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas
les rêves ! Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain
mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie
humaine.

Dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance de notre foétus
d'esprit. Au travers des rêves nous pouvons orienter ou persévérer dans
nos comportements quotidiens de façon à ce qu'ils
produisent des particules de métamatière les plus saines que possibles
lesquelles génèreront un esprit le plus conforme que possible afin
qu'il naissent le plus viable que possible. A la mort de
notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit
issu de notre propre vie pour l'éternité.

Les rêves sont liés à
l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie. Ils
n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas. Seule l'espèce humaine
rêve. Elle possède deux énergies : l'instinct et l'intelligence.

Citation :
Vous n’expliquez pas la découverte d’un autre univers, vous ne faites qu’imaginer un autre univers. Vous ne montrer pas de symbiose ni de relation avec les humains mais au contraire un handicap relationnel et un besoin de valorisation exacerbé et qui ne trouve pas la satisfaction escomptée.
Jusqu'à maintenant, le Terrien en avait une idée
approximative avec la croyance en Dieu. Ca y est ! C'est fait ! il vient
de le découvrir ! C'est un véritable univers fait
sans matière aussi puissant que notre univers de matière. Il est
peuplé d'êtres vivants faits de métamatière qui vivent dans une nature
faite de métamatière. Il est régit par des lois immuables.
Les deux univers vivent en symbiose. Ils s'échangent leur énergie.

L'énergie qui anime les êtres matériels est l'instinct.
L'énergie qui anime les êtres métamatériels est l'intelligence.

Les natures matérielles et métamatérielles vivent en symbiose. Elles
s'échangent leur énergie.

la nature de matière transfère son instinct chez sa partenaire la
nature de métamatière qui en a fondamentalement besoin.
La nature de métamatière transfère son intelligence chez sa partenaire
la nature de matière qui en a fondamentalement besoin.

La nature de matière récupère l'intelligence en provenance de la
nature de métamatière et la diffuse dans son environnement instinctif
pour veiller au bon fonctionnement de sa biodiversité
matérielle.
La nature de métamatière récupère l'instinct en provenance de la
nature de matière et le diffuse dans son environnement intelligent pour
veiller au bon fonctionnement de la biodiversité
métamatérielle.

Les natures matérielles et métamatérielles utilisent des transmetteurs
d'énergie pour leur symbiose. Ce sont l'espèce humaine pour le coté
matériel et l'espèce esprit pour le coté
métamatériel.

L'univers de matière est composé d'une structure de matière en
perpétuel mouvement.

Il a aussi une personnalité : les biodiversités installées sur les
planètes habitables. Sans ces biodiversités, l'univers de matière ne
serait qu'une structure de matière sans vie. C'est sa
personnalité que l'univers de matière cherche à garantir à tout prix.
C'est pour cela qu'il vit en symbiose avec l'univers de métamatière
lequel va veiller au bon fonctionnement des biodiersités
installées sur les planètes habitables.

Comment va t-il faire ?

Il ne peut pas agir directement chez son partenaire matériel ; une
barrière infranchissable les sépare. Il va employer un autre moyen. il
va doter une espèce vivant dans l'univers de matière
de son intelligence. C'est l'espèce humaine. Les humains vont faire le
travail à sa place !! Ils vont veiller au bon fonctionnement de la
biodiversité idéale chère à l'univers de matière sous le
couvert de l'univers de métamatière. Ils devront rester en
communication permanente avec l'instance détentrice et émettrice
d'intelligence pour tous leurs comportements intelligents.

Tant que les humains respectent ce fonctionnement et restent en
communication avec la nature de métamatière, tout va bien pour la nature
de matière. Si au contraire il coupent unilatéralement la
communication, leurs comportements intelligents deviennent
anarchiques. Ils nuisent plus qu'ils n'harmonisent. C'est le pire des
scénarii pour la nature de matière qui ne peut rein faire. Elle ne
peut que subir. Elle, réputée invulnérable, devient vulnérable face à
l'intelligence.

Citation :
La seule chose que vous inventé c’est un prétendu univers parallèle de « métamatière » et les « métons ».
Pas parallèles !! Ad-ja-cents- !!

Citation :
Vous ne faites que donner de nouveaux noms à un processus bien connu et vous croyez qu’il constitue un autre univers. C’est simplement une illusion, comme Dieu, comme les ‘esprits’.
L'espèce esprit est la symétrie de l'espèce
humaine dans la nature de métamatière.

L'espèce humaine est le summum des êtres matérielles.
L'espèce esprit est le summum des êtres métamatériels.

L'espèce humaine est située à l'interface des univers coté matériel.
L'espèce esprit est située à l'interface des univers coté
métamatériel.

L'espèce humaine est la seule espèce matérielle a posséder deux
énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence
métamatérielle.
L'espèce esprit est la seule espèce métamatérielle a posséder deux
énergies : l'intelligence commune aux êtres métamatériels et l'instinct
matériel.

Les humains et les esprits ont tous deux deux énergies l'instinct et
l'intelligence alors que les autres êtres vivants en ont qu'une soit
l'instinct s'ils vivent dans la nature de matière soit
l'intelligence s'ils vivent dans la nature de métamatière.

Humains et esprits ont une communauté de sort. Ils sont compatibles.
Ils sont programmés pour vivre en symbiose. Leur union et la seule
liaison de la super symbiose des univers matériel et
métamatériel

Pour quelle raison le monde métamatérel intéresse t-il les humains
eux vivant dans le monde de matière ?

Parce qu'ils se verront vivre dans la nature de métamatière après la
mort de leur corps de matière pour l'éternité ! Leur avenir métamatériel
se prépare dans leur vie matérielle. Au cour de leur
vie de tous les jours, ils se forgent naturellement, sans qu'ils s'en
rendent compte, un patrimoine métamatériel qu'ils utiliseront dans la
nature de métamatière après le mort de leur corps de
matière. C'est naturel. C'est automatique. C'est obligatoire. La vie
de chaque humain produit des particules de métamatière qui s'assemblent
en un ensemble cohérent : un esprit.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de
l'esprit dans la nature de métamatière. L'humain gestateur, après la
mort de son corps de matière, se verra vivre dans la vie de
l'esprit issu de sa propre vie et cela pour l'éternité. Mieux vaut
pour l'humain gestateur que son esprit soit viable de suite sinon ! Les
extrêmes s'élargissent considérablement dans la nature de
métamatière pour un fonctionnement normal de son environnement.

Citation :
Je vous avais demandé clairement : « Ce terme métamatière est de vous ?
J'ai découvert le deuxième univers. Je l'ai apellé : univers de métamatière parce qu'il est situé au-delà de l'univers de matière.

Citation :
Vous nous avez juste fait perdre notre temps et nous distraire.
Nous devons discuter. En discutant on avance !!
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Lun 12 Avr 2010 - 12:41

L'univers de métamatière n'est qu'une vue de l'esprit et il n'y a pas une profusion d'intelligence, ce qui est impossible, c'est le coup de pouce de de la nature de métamatière. L'intelligence n'est pas une énergie, l'énergie et la matière sont une seule et même chose dans des états différents ce qui est exprimé par la célèbre formule de Albert Einstein : E=mc2.

Vous n'avez rien découvert, vous n'expliquez rien d'autres que ce que vous avez imaginé sans la moindre preuve, sans le moindre fait pour accréditer vos affirmations que vous répétez sans cesse sans avancer de nouveau argument convaincant.

Ce que vous appelez des génies en croyance ont d'abord eu un charisme très important, ils vivaient en d'autres temps et on suscité l'admiration de leurs contemporains ce qui dans certains cas à provoqué des jalousies et des troubles divers. Votre comparaison n'est pas valable et traduit plutôt que de la vanité, une prétention ridicule : celle de faire partie de ce que vous appellez "le cercle fermé des génie en croyance". Vous l'avouez vous-même et cela ne fait que confirmé mes propos sur votre besoin de valorisation à vos propre yeux. Vous vous proclamé "chercheur en croyance", l'expression n'est que risible.

Les méthodes de communication de la croyances ne me sont pas impénétrables, je les découvre et les démystifie par contre, les méthodes de la science vous ne semblez pas capable de les comprendre et de les appliquer. Ce qui tenterait plutôt à prouver un défaut d'intelligence. Avez-vous déjà lu une thése scientifique et compris ce que signigfie une antithèse et une synthèse ? Probablement que non, hélas.


Evidement que la Terre n'est qu'une goute d'eau dans l'océan universel, npous le savons depuis bien longtemps, seul les croyants ont nier une telle évidence et se sont cru au centre de la vie universelle. Les terriens ne prouve nullement votre thèse. Vous n'avez pas compris mon argument et votre réfutation en est stupide.

Dire que l'être humain est nuisible et puis, juste après, que sa venue ne s'est donc pas faite de façon hasardeuse, quelle a été
soigneusement préparée par de l'intelligence seule capable d'agir sciemment dans la nature de matière est profondément stupide !
A moins de croire à une intelligence donc le but serait de nuire et de faire souffrir.

L'espèce humaine n'est pas la seule intelligente, d'autre animaux le sont également, d'autres animaux rêvent également et cela a été observé et démontré.

La croyance, par définition, c'est une aptitude à croire, elle ne sait pas, les croyants croient savoir et nous font souvent que croire à des illusions.

Je ne nie nullement l'hypothèse de l'existence d'autres palètes habitables et d'extraterrestres, semblable ou non à nous. Cette croyance n'a rien de nouveau et elle repose peut-être sur un fond de vérité. Mais actuellement il n'y a aucune preuve d'une croyance effective entre eux et nous, seulement des témoignages certe troublant mais pas vraiment de preuves (par exemple de Claude Vorilhon et de quelques autres). Je connais bien le mouvement Raélien, j'en ai été membre et sympathisant, soucieux non pas de croire mais seulement de comprendre avec mon intelligence. Leur thèse est bien plus crédibles et bien mieux argumentée que la votre.

Remplacer le qualificatif paralèlle par adlacent ne change rien en ce qui nous concerne. Je ne crois pas à votre point de rencontre, c'est juste une de vos idées.

L'affirmation "Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité." n'est pas une preuve, ce n'est qu'une affirmation gratuite !

Nous pouvons détecter les soubressauts du corps en sommeil chez les animaux pendant leurs rêves et nous pouvons enregistrer des andes cérébrales similaires aux notre. Notre néocortex est juste plus complexe et plus développé.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 13 Avr 2010 - 9:21

Citation :
l'énergie et la matière sont une seule et même chose dans des états différents ce qui est exprimé par la célèbre formule de Albert Einstein : E=mc2.
La découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains laisse loin derrière la théorie d'Einstein !!

Tout corps matériel, de l'infiniment grand à l'infiniment petit à besoin d'une énergie pour vivre. Pour fonctionner. De la molécule à la galaxie en passant par les animaux, les végétaux et les humains, une structure de matière seule ne suffit pas. Il lui faut une énergie pour tourner, bouger, vivre. Cette énergie est l'instinct.

Tout est mu par l'instinct dans l'univers de matière. Rien est fait sciemment. Pas l'ombre d'une intelligence sauf chez l'espèce humaine. L'univers de matière a doté tout ses éléments d'instinct et ne revient pas dessus. Les éléments matériels sont donc figés par les liens de l'instinct et ne peuvent pas s'en libérer.
Les galaxies tournent selon les lois de l'univers de matière et ne peuvent pas s'en détourner.
Planètes et étoiles évoluent selon les lois matérielles établies et ne peuvent pas s'en libérer.
Animaux et végétaux vivent selon les lois que la nature de matière leur a imposé. Ils ne peuvent pas les outre passer.

L'espèce humaine. C'est la seule espèce matérielle à être capable d'outre passer les lois matérielles et vivre comme bon lui semble.

Pourquoi ?

Parce quelle possède une deuxième énergie : l'intelligence. Cette énergie non matérielle, métamatérielle, lui permet de se libérer des liens de l'instinct.

Citation :
Ce que vous appelez des génies en croyance ont d'abord eu un charisme très important, ils vivaient en d'autres temps et on suscité l'admiration de leurs contemporains
Tu rigoles !!

Jésus de Nazareth par exemple n'a convaincu personne de son vivant. Son plus fidèle disciple l'a même renier trois fois le jour de son arrestation. son rôle n'était pas de convaincre mas d'expliquer sa découverte. D'autres sont venus et ont eu pour rôle de convaincre. C'est comme ça que se déroule une évolution de l'intelligence humaine.

Citation :
Votre comparaison n'est pas valable et traduit plutôt que de la vanité, une prétention ridicule : celle de faire partie de ce que vous appellez "le cercle fermé des génie en croyance". Vous l'avouez vous-même et cela ne fait que confirmé mes propos sur votre besoin de valorisation à vos propre yeux. Vous vous proclamé "chercheur en croyance", l'expression n'est que risible.
Riez tout votre soult. Les faits sont là ! J'ai fait une découverte majeure en Croyance. J'ai donner une nouvelle orientation à a Croyance du Terrien. e ui es fait faire un virage à 90°. Finit la Croyance en Dieu. Elle a fait son temps. Elle mérite un repos bien gagné au musée de la Croyance. Je suis sur la bonne voie pour faire partie du cercle très fermé des génies en Croyance.

Citation :
Les méthodes de communication de la croyances ne me sont pas impénétrables, je les découvre et les démystifie par contre,
Vous devez les respecter comme je respecte celles de la Science. C'est le pas vers un respect mutuel. Science et Croyance doivent s'entendre et se respecter pour faire avancer ensemble le véhicule évolution humaine dans un chemin durable et serein.

l
Citation :
es méthodes de la science vous ne semblez pas capable de les comprendre et de les appliquer.
Je les respecte mais ne les applique pas à ma découverte. Je ne suis pas un scientifique. Je suis un Croyant. Mon activité n'est pas la Science. C'est la Croyance.

Citation :
Ce qui tenterait plutôt à prouver un défaut d'intelligence.
Ne pas confondre intelligence pure et instruction
!!

Instruction et technique vont ensembles.

La technique est une énergie en contact avec la matière.

Deux énergies donc deux techniques :
- Une technique issue de l'instinct. Exemple la fabrication d'un nid
par des oiseaux. C'est une technique qui' n'évolue pas ou très peu.
- Une technique issue de l'intelligence. Exemple la fabrication d'un
ordinateur. C'est une technique en perpétuelle évolution.

La matière étant une constante on peut en déduire que :
- L'instinct n'évolue pas (ou très peu)
- l'intelligence est en perpétuelle évolution.

Citation :
Avez-vous déjà lu une thése scientifique et compris ce que signigfie une antithèse et une synthèse ? Probablement que non, hélas.
Je vous le répète. Je suis un croyant pas un scientifique. Mon activité est la Croyance. Je suis chercheur en Croyance. La déontologie de mon activité n'est pas la matérialité. C'est la métamatérialité. Les thèses scientifiques ne regardent pas la Croyance. Elle les respecte mais ne fait pas ingérence.

Citation :
Evidement que la Terre n'est qu'une goute d'eau dans l'océan universel, npous le savons depuis bien longtemps, seul les croyants ont nier une telle évidence et se sont cru au centre de la vie universelle.
C'est l'Hopital qui se fout de la Charité !!

Il y a encore peu de temps la Science ne savait même pas guérir une appendicite. La Croyance était là et faisait ce quelle pouvait pour accompagner le malheureux de vie à trépât !

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle vient de faire un bond en avant considérable qui la place maintenant au devant de l'évolution de la Science.

Citation :
Les terriens ne prouve nullement votre thèse.
Normal !! C'est le début ! Le début d'une nouvelle croyance commence toujours comme cela. Le génie en Croyance qui l'a découvert ne convainc personne de son vivant. Comme la nature de métamatière a doté l'Indicateur d'un surplus d'intelligegnce pour qu'il découvre un pan supplémentaire de son environnement, elle dotera aussi des Premiers d'un surplus d'intelligence pour qu'ils comprennent la découverte et la propage.

Citation :
Dire que l'être humain est nuisible et puis, juste après, que sa venue ne s'est donc pas faite de façon hasardeuse, quelle a été
soigneusement préparée par de l'intelligence seule capable d'agir sciemment dans la nature de matière est profondément stupide !
C'est la seule façon de faire naître une fratrie humaine sur une planète habitable.

Les fratries humaines extraterrestres adultes hyperévoluées


A moins de croire à une intelligence donc le but serait de nuire et de faire souffrir.

L'espèce humaine n'est pas la seule intelligente, d'autre animaux le sont également, d'autres animaux rêvent également et cela a été observé et démontré.

La croyance, par définition, c'est une aptitude à croire, elle ne sait pas, les croyants croient savoir et nous font souvent que croire à des illusions.

Je ne nie nullement l'hypothèse de l'existence d'autres palètes habitables et d'extraterrestres, semblable ou non à nous. Cette croyance n'a rien de nouveau et elle repose peut-être sur un fond de vérité. Mais actuellement il n'y a aucune preuve d'une croyance effective entre eux et nous, seulement des témoignages certe troublant mais pas vraiment de preuves (par exemple de Claude Vorilhon et de quelques autres). Je connais bien le mouvement Raélien, j'en ai été membre et sympathisant, soucieux non pas de croire mais seulement de comprendre avec mon intelligence. Leur thèse est bien plus crédibles et bien mieux argumentée que la votre.

Remplacer le qualificatif paralèlle par adlacent ne change rien en ce qui nous concerne. Je ne crois pas à votre point de rencontre, c'est juste une de vos idées.

L'affirmation "Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité." n'est pas une preuve, ce n'est qu'une affirmation gratuite !

Nous pouvons détecter les soubressauts du corps en sommeil chez les animaux pendant leurs rêves et nous pouvons enregistrer des andes cérébrales similaires aux notre. Notre néocortex est juste plus complexe et plus développé.[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 13 Avr 2010 - 10:12

[quote="Claude De Bortoli"]
Citation :
l'énergie et la matière sont une seule et même chose dans des états différents ce qui est exprimé par la célèbre formule de Albert Einstein : E=mc2.
La découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains laisse loin derrière la théorie d'Einstein !!

Tout corps matériel, de l'infiniment grand à l'infiniment petit à besoin d'une énergie pour vivre. Pour fonctionner. De la molécule à la galaxie en passant par les animaux, les végétaux et les humains, une structure de matière seule ne suffit pas. Il lui faut une énergie pour tourner, bouger, vivre. Cette énergie est l'instinct.

Tout est mu par l'instinct dans l'univers de matière. Rien est fait sciemment. Pas l'ombre d'une intelligence sauf chez l'espèce humaine. L'univers de matière a doté tout ses éléments d'instinct et ne revient pas dessus. Les éléments matériels sont donc figés par les liens de l'instinct et ne peuvent pas s'en libérer.
Les galaxies tournent selon les lois de l'univers de matière et ne peuvent pas s'en détourner.
Planètes et étoiles évoluent selon les lois matérielles établies et ne peuvent pas s'en libérer.
Animaux et végétaux vivent selon les lois que la nature de matière leur a imposé. Ils ne peuvent pas les outre passer.

L'espèce humaine. C'est la seule espèce matérielle à être capable d'outre passer les lois matérielles et vivre comme bon lui semble.

Pourquoi ?

Parce quelle possède une deuxième énergie : l'intelligence. Cette énergie non matérielle, métamatérielle, lui permet de se libérer des liens de l'instinct.

Citation :
Ce que vous appelez des génies en croyance ont d'abord eu un charisme très important, ils vivaient en d'autres temps et on suscité l'admiration de leurs contemporains
Tu rigoles !!

Jésus de Nazareth par exemple n'a convaincu personne de son vivant. Son plus fidèle disciple l'a même renier trois fois le jour de son arrestation. son rôle n'était pas de convaincre mas d'expliquer sa découverte. D'autres sont venus et ont eu pour rôle de convaincre. C'est comme ça que se déroule une évolution de l'intelligence humaine.

Citation :
Votre comparaison n'est pas valable et traduit plutôt que de la vanité, une prétention ridicule : celle de faire partie de ce que vous appellez "le cercle fermé des génie en croyance". Vous l'avouez vous-même et cela ne fait que confirmé mes propos sur votre besoin de valorisation à vos propre yeux. Vous vous proclamé "chercheur en croyance", l'expression n'est que risible.
Riez tout votre soult. Les faits sont là ! J'ai fait une découverte majeure en Croyance. J'ai donner une nouvelle orientation à a Croyance du Terrien. e ui es fait faire un virage à 90°. Finit la Croyance en Dieu. Elle a fait son temps. Elle mérite un repos bien gagné au musée de la Croyance. Je suis sur la bonne voie pour faire partie du cercle très fermé des génies en Croyance.

Citation :
Les méthodes de communication de la croyances ne me sont pas impénétrables, je les découvre et les démystifie par contre,
Vous devez les respecter comme je respecte celles de la Science. C'est le pas vers un respect mutuel. Science et Croyance doivent s'entendre et se respecter pour faire avancer ensemble le véhicule évolution humaine dans un chemin durable et serein.

l
Citation :
es méthodes de la science vous ne semblez pas capable de les comprendre et de les appliquer.
Je les respecte mais ne les applique pas à ma découverte. Je ne suis pas un scientifique. Je suis un Croyant. Mon activité n'est pas la Science. C'est la Croyance.

Citation :
Ce qui tenterait plutôt à prouver un défaut d'intelligence.
Ne pas confondre intelligence pure et instruction
!!

Instruction et technique vont ensembles.

La technique est une énergie en contact avec la matière.

Deux énergies donc deux techniques :
- Une technique issue de l'instinct. Exemple la fabrication d'un nid
par des oiseaux. C'est une technique qui' n'évolue pas ou très peu.
- Une technique issue de l'intelligence. Exemple la fabrication d'un
ordinateur. C'est une technique en perpétuelle évolution.

La matière étant une constante on peut en déduire que :
- L'instinct n'évolue pas (ou très peu)
- l'intelligence est en perpétuelle évolution.

Citation :
Avez-vous déjà lu une thése scientifique et compris ce que signigfie une antithèse et une synthèse ? Probablement que non, hélas.
Je vous le répète. Je suis un croyant pas un scientifique. Mon activité est la Croyance. Je suis chercheur en Croyance. La déontologie de mon activité n'est pas la matérialité. C'est la métamatérialité. Les thèses scientifiques ne regardent pas la Croyance. Elle les respecte mais ne fait pas ingérence.

Citation :
Evidement que la Terre n'est qu'une goute d'eau dans l'océan universel, npous le savons depuis bien longtemps, seul les croyants ont nier une telle évidence et se sont cru au centre de la vie universelle.
C'est l'Hopital qui se fout de la Charité !!

Il y a encore peu de temps la Science ne savait même pas guérir une appendicite. La Croyance était là et faisait ce quelle pouvait pour accompagner le malheureux de vie à trépât !

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la Science. Elle vient de faire un bond en avant considérable qui la place maintenant au devant de l'évolution de la Science.

Citation :
Les terriens ne prouve nullement votre thèse.
Normal !! C'est le début ! Le début d'une nouvelle croyance commence toujours comme cela. Le génie en Croyance qui l'a découvert ne convainc personne de son vivant. Comme la nature de métamatière a doté l'Indicateur d'un surplus d'intelligegnce pour qu'il découvre un pan supplémentaire de son environnement, elle dotera aussi des Premiers d'un surplus d'intelligence pour qu'ils comprennent la découverte et la propage.

Citation :
Dire que l'être humain est nuisible et puis, juste après, que sa venue ne s'est donc pas faite de façon hasardeuse, quelle a été
soigneusement préparée par de l'intelligence seule capable d'agir sciemment dans la nature de matière est profondément stupide !
C'est la seule façon de faire naître une fratrie humaine sur une planète habitable.

Les fratries humaines extraterrestres adultes hyperévoluées ont fécondé de leur intellience la nature terrestre. Elles ont suivi la gestation du Terrien lorsqu'il était Australopitèque jusqqu'à sa naissance. Un fois né, une fois doté d'intelligence par la nature de métamatière, c'est la Croyance qui prend le relai pour guider les pas du Terrien. Il doit trouver son chemin seul. Par sa seule Croyance. Contrairement aux animaux et aux végétaux ses comportements ne sont pas figés par les liens de l'instinct. Il possède l'intelligence qui lui permet de s'en libérer. En contre partie, il est soumis aux erreurs de jeunesse. Il doit apprendre à se comporter de façon responsable dans un environnement totalement figé par l'instinct.

Citation :
L'espèce humaine n'est pas la seule intelligente, d'autre animaux le sont également, d'autres animaux rêvent également et cela a été observé et démontré.
Les rêves font parti intégrante de la nature de métamatière. Ils ne font pas partie de la nature de matière. La Science n'est donc pas capable de les étudier. Elle ne peut que détecter les soubressauts dus aux connections neuronales du corps en sommeil. Rien à voir avec les rêves.

La Croyance est seule capable d'étudier les rêves. Elle étudie la nature de métamatière et les rêves en font partie.

Citation :
La croyance, par définition, c'est une aptitude à croire, elle ne sait pas, les croyants croient savoir et nous font souvent que croire à des illusions.
Des illusions pour nous citoyens évolués !! Pas pour nos anciens !! Pour eux les anciennes croyances étaient bénéfiques pour leur santé morale.

Les sansues ou les saignée aussi sont dépassées pour nous citoyens évolués mais ne l'étaient pas pour les anciens. Elles étaient bénéfiques pour leur santé physique.

Citation :
Je ne nie nullement l'hypothèse de l'existence d'autres palètes habitables et d'extraterrestres, semblable ou non à nous. Cette croyance n'a rien de nouveau et elle repose peut-être sur un fond de vérité. Mais actuellement il n'y a aucune preuve d'une croyance effective entre eux et nous, seulement des témoignages certe troublant mais pas vraiment de preuves (par exemple de Claude Vorilhon et de quelques autres). Je connais bien le mouvement Raélien, j'en ai été membre et sympathisant, soucieux non pas de croire mais seulement de comprendre avec mon intelligence. Leur thèse est bien plus crédibles et bien mieux argumentée que la votre.
Les fratries humaines extraterrestres relèvent de la personnalité de l'univers de matière. La personnalité de l'univers de matière ne peut pas être étudier par la Science. Elle n'a pas les moyens matériels pour le faire. C'est du ressort de la Croyance. En découvrant l'univers de métamatière, elle a aussi découvert une infinité de fratries humaines sur une infinité de planètes habitables dans tous les degrés d'évolution.

Certaines fratries humaines sont dans leur prime
enfance comme nous le Terrien l'a été lorsqu'il était Homme de
Cro-magnon.

Certaines fratries humaines sont dans leur enfance comme le Terrien
l'a été.

D'autres sont dans l'adolescence agressive comme nous le sommes
actuellement.

D'autres fratries humaines sont dans la phase adulte responsable de
leur existence. Elles sont capables de voyager dans l'espace
intersidéral. Elles ont pour rôle de reproduire l'espèce humaine sur
des planètes habitables vierges d'humains pour éterniser
l'indispensable espèce humaine et établir la biodiversité idéale. Elles
maîtrisent la notion d'éternité.

D'autres fratries humaines sont dans la sage vieillesse de leur
existence.

Sur certaines planètes habitables, la fratrie humaine a disparu faute
de reproduction.

Sur d'autres planètes habitables, la fratrie humaine est en gestation
comme le Terrien l'a été lorsqu'il était australopitèque.

D'autres planètes habitables n'ont jamais connu de présence humaine.
Elle sont dominées par une espèce animale ou végétale arrivée au stade
de suradaptation caractérisée par le gigantisme de ses
éléments.

Citation :
Remplacer le qualificatif paralèlle par adlacent ne change rien en ce qui nous concerne.
Deux univers parallèles ne se rencontrent jamais. Donc aucun intérêt !

Deux univers adjacents se rencontrent en un seul et unique point. Là c'est intéressent pour nous humains qui vivons notre vie de tous les jours dans un de ces univers et nous nous verrons vire dans l'autre univers une fois notre corps de matière mort.

Citation :
Je ne crois pas à votre point de rencontre, c'est juste une de vos idées.
Une preuve flagrante que nous humains nous "embrassons" les deux univers : nous vivons notre vie de tous les jours dans la nature de matière et lorsque nous la quittons dans le sommeil, le coma ou la mort nous nous voyons vivre dans une autre nature aux lois différentes. C'est la nature de métamatière.

Citation :
L'affirmation "Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité." n'est pas une preuve, ce n'est qu'une affirmation gratuite !
C'est une logique.

Le sommeil est une demie mort. Une demie mort veut dire "quitter momentanément la nature de matière". Pendant le sommeil nous nous voyons vivre dans une autre nature. Une nature au-delà de la nature de matière. C'est donc une nature métamatérielle.

En découvrant la nature de métamatière, j'ai découvert comment les esprits, êtres vivant dans cette nature, se génèraient. Leur gestation se déroule dans la nature de matière au dépend d'une vie humaine. Les rêves sont une vision quasi quotdienne sur l'état de croissance du foétus d'esprit. Il proviennent de cette gestation spirituelle et non pas du cerveau humain. La Science ne pourra donc jamais les étudier. Le cerveau mort, le corps humain gestateur mort correspond à la naissance de l'esprit dans la nature de métamatière. L'humain gestateur, après la mort de sont corps de matière se verra vivre dans la vie de l'esprit issue de sa propre vie pour l'éternité parce qu'un esprit, une fois né, ne meurt jamais. La mort n'existe pas dans la nature de métamatière.

Citation :
Nous pouvons détecter les soubressauts du corps en sommeil chez les animaux pendant leurs rêves et nous pouvons enregistrer des andes cérébrales similaires aux notre. Notre néocortex est juste plus complexe et plus développé.
Rien à voir avec le rêves !!

Les rêves sont au-delà du rayon d'action de la Science. lls sont métamatériels. C'est la Croyance qui étudie ce qu'il y a au-delà de la matérialité.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 13 Avr 2010 - 10:23

La Science et la Croyance doivent discuter pour bien se comprendre et faire évoluer les comportements intelligents du Terriens afin qu'il sorte de l'impasse dérèglement climatique. Le véhicule évolution humaine s'est servit seulement du moteur Science pour avancer. La Science fait avancer mais ne sais pas où elle fait avancer. Elle a un rôle de motricité pas un rôle de guide. Le véhicule évolution humaine s'est donc engagé inévitablement dans une impasse. C'est pas de la faute de la Science ; elle a parfaitement joué son rôle de motricité. C'est aussi la faute de la Croyance. Elle n'avait pas évolué depuis la croyance en Dieu. Elle était obsolète et incapable de remplir son rôle de guide.

la Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de métamatière, sa symbose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: a   Mer 14 Avr 2010 - 4:30

Claude De Bortoli a écrit:
La découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains laisse loin derrière la théorie d'Einstein !!
M'enfin !!! Je trouve cette affirmation profondément ridicule et prétentieuse.
Tout d'abord, il faudrait comprendre la théorie d'Einstein pour faire une telle affirmation. C'est vraiment une comparaison stupide !

Claude De Bortoli a écrit:
Tout corps matériel, de l'infiniment grand à l'infiniment petit à besoin d'une énergie pour vivre. Pour fonctionner. De la molécule à la galaxie en passant par les animaux, les végétaux et les humains, une structure de matière seule ne suffit pas. Il lui faut une énergie pour tourner, bouger, vivre. Cette énergie est l'instinct.

On passe d'un truisme (affirmation ridicule énonçant une évidence perceptible immédiatement) à une autre affirmation ridicule où il y a une confusion entre une information programmatrice (l'instinct) et une énergie

L'instinct n'est pas une énergie, c'est une caractéristique, une tendance naturelle, une impulsion qui mobilise une énergie mais il ne se confond pas avec cette énergie ! Il détermine certains comportements mais pas tous les comportements. Même chez les animaux, tous les comportements ne sont pas dicté par l'instinct.

L'intelligence non plus n'est pas une énergie, c'est une capacité à relier des informations et à en tirer une compréhension utile !

Vous pouvez croire ce que vous voulez mais ne faites pas de vos croyances des affirmations incontestables.

Non tout n'est pas mu par l'instinct dans l'univers !
Et je dirais même que les matérialistes, bien plus que les croyants, accomplissent des choix sciemment, délibérément et en connaissance de cause ! Et votre prétendu découverte de la nature de la métamatière vient affirmer le contraire !

Et ce n'est pas parce que vous ne voyez pas l'intelligence chez les animaux qu'elle ne s'y trouve pas !

Passons sur les autres truisme et autres affirmations ridicules...

Mivé a écrit:
Ce que vous appelez des génies en croyance ont d'abord eu un charisme très important, ils vivaient en d'autres temps et on suscité l'admiration de leurs contemporains

Claude De Bortoli a écrit:
Tu rigoles !!

Jésus de Nazareth par exemple n'a convaincu personne de son vivant. Son plus fidèle disciple l'a même renier trois fois le jour de son arrestation. son rôle n'était pas de convaincre mas d'expliquer sa découverte. D'autres sont venus et ont eu pour rôle de convaincre. C'est comme ça que se déroule une évolution de l'intelligence humaine.
Pas du tout, je le disais sérieusement !
En tout cas, si on en croit la bible et d'autres écrits, cet homme n'a pas laissé indifférent, il avait des disciples, de nombreux partisans mais aussi de redoutables adversaires ! Vous n'avez pas entendu parler de l'entrée de Jésus à Jérusalem et de la fête des rameaux ?
Et puis, il n'est pas venu affirmer avoir fait une découverte, il a juste proposer un mode de vie plus sain faisant une place importante à l'amour du prochain. Plus que expliquer, il a propose des paraboles qui avaient comme rôle de faire réfléchir plus que de faire croire !

Quant à Moïse,
Bouddha, Mahomet ils ont mobilisé des foules importantes de leur vivant ! C'est d'ailleurs pourquoi on se souvient d'eux alors qu'il n'ont rien laissé de matériel, c'est l'inverse des artistes qui étaient souvent ignorés de leur vivant et reconnu après leur mort de par leur œuvres.

Mivé a écrit:
Votre comparaison n'est pas valable et traduit plutôt que de la vanité, une prétention ridicule : celle de faire partie de ce que vous appellez "le cercle fermé des génie en croyance". Vous l'avouez vous-même et cela ne fait que confirmé mes propos sur votre besoin de valorisation à vos propre yeux. Vous vous proclamé "chercheur en croyance", l'expression n'est que risible.
Claude De Bortoli a écrit:
Riez tout votre soult. Les faits sont là !

Il n'y a pas de faits qui atteste de la réalité de vos propros, ce ne sont que des affirmations, que des croyances.

Bien avant vous, des athées et des agnostiques ont renoncé à la croyance puérile en un Dieu le père, barbu créateur du ciel et de la terre !

Mivé a écrit:
Les méthodes de communication de la croyances ne me sont pas impénétrables, je les découvre et les démystifie par contre,

Claude De Bortoli a écrit:
! Vous devez les respecter comme je respecte celles de la Science.
C'est le pas vers un respect mutuel. Science et Croyance doivent
s'entendre et se respecter pour faire avancer ensemble le véhicule
évolution humaine dans un chemin durable et serein.

Je n'ai aucune obligation à "respecter" les méthodes de communication de la croyances ne me sont pas
impénétrables, je peux dire ce que je pense, les découvrir et les démystifier, c'est vous qui m'avez manqué de respect en prétendant qu'elles m'étaient impénétrables !

Et ce que vous dites sur la science est presque une insulte à la communauté des scientifique, notamment quand vous dites : la science est mécanique mais intrinsèquement myope. Les sciences humaines ne sont pas mécaniques et un très grands nombres de scientifiques voient beaucoup plus loin que vous et surtout leurs hypothèses, leurs théories, ont permis de faire progresser les connaissances humaines, y compris dans le domaine de l'intelligence humaine, des rêves, du fonctionnement de notre cerveau, de notre psychologie, de nos comportements, etc.

Avant de demandez du respect pour vos affirmations péremptoires, apprenez donc à connaitre, comprendre et respecter les œuvres des autres !

Citation :
les méthodes de la science vous ne semblez pas capable de les comprendre et de les appliquer.

Claude De Bortoli a écrit:
Je les respecte mais ne les applique pas à ma découverte. Je ne suis pas un scientifique. Je suis un Croyant. Mon activité n'est pas la Science. C'est la Croyance.

Et bien justement, il ne sert à rien de les respecter, il importe justement de les comprendre et de les appliquer si on veut pouvoir affirmer quelque chose de crédible.

Claude De Bortoli a écrit:

Il y a encore peu de temps la Science ne savait même pas guérir une appendicite. La Croyance était là et faisait ce quelle pouvait pour accompagner le malheureux de vie à trépât !

Ne confondez pas la science et la médecine d'une époque de l'histoire !
Depuis très longtemps des guérisseurs de par le monde avait de bons résultats sur une grand nombre de maladies. Et il n'est pas nécessaire d'être croyant pour avoir de la compassion, de l'humanité et trouver les comportement les plus adéquat pour apporter le meilleur soulagement possible. Les croyants n'ont pas le monopole de la charité et de la compassion.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mer 14 Avr 2010 - 5:07

Claude De Bortoli a écrit:
Les sansues ou les saignée aussi sont dépassées
pour nous citoyens évolués mais ne l'étaient pas pour les anciens. Elles
étaient bénéfiques pour leur santé physique.

Vous n'êtes pas bien renseigné :

L'hirudothérapie consiste à soigner par l'apposition de sangsues. Cette méthode est utilisée depuis l'antiquité. Aujourd'hui encore, l'hirudothérapie est utilisé car l'expérience a démontré que les hématomes et les gonflements disparaissent plus vite avec des sangsues qu'avec des anti-inflamatoires.

Quant à la saignée (ou phlébotomie), c'est un terme ancien désignant un prélèvement sanguin pratiqué sur un malade afin d'améliorer son état.

Connue depuis l'Antiquité, c'est surtout du XVIe au XVIIIe siècles qu'elle occupe une place prépondérante parmi les pratiques thérapeutiques mais souvent pratiqué inconsidérément, sans connaissances scientifiques suffisantes, l'abus provoquait de nombreux décès.

Elle reste encore utilisée dans quatre indications médicales : l’œdème aigu du poumon, l’hémochromatose, la polyglobulie et la porphyrie. Les trois dernières sont liées à la composition du sang.

C'est la science en non la croyance qui a permis de découvrir dans quelles situations et de quelle manière employer ces méthodes au mieux pour la santé des patients.

Claude De Bortoli a écrit:
La Science et la Croyance doivent discuter pour bien se comprendre et faire évoluer les comportements intelligents du Terriens afin qu'il sorte de l'impasse dérèglement climatique.

La science à étudier les diverses croyances bien avant que vous ne le proposiez ! Reste maintenant aux croyant de comprendre la science et ses méthodes !

Mais passons, qu'avez vous donc à proposer d'intéressant et de nouveau pour "faire évoluer les comportements intelligents du
Terriens afin qu'il sorte de l'impasse dérèglement climatique"

Je suis curieux de voir ce que vous allez nous proposer !

Et je vous demande des propositions concrète intelligente et pas des affirmations sur ce qu'a fait l'évolution humaine ! Peut-être que là on pourra enfin se retrouver d'accord sur quelque chose !

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mer 14 Avr 2010 - 8:15

Citation :
M'enfin !!! Je trouve cette affirmation profondément ridicule et prétentieuse.
Tout d'abord, il faudrait comprendre la théorie d'Einstein pour faire une telle affirmation. C'est vraiment une comparaison stupide !
Oui, c'est vrai ! C'est pas comparable. C'est pas la même activité.
Einstein est un génie de la Science. Sa découverte est scientifique.
La métamatière est une découverte de la Croyance.

La différence est qu'Einstein a employé une technique et des moyens matériels pour découvrir. Moi, j'ai employé seulement un moyen métamatériel pour découvrir la métamatière : l'intelligence pure.

Je respecte la Science et ses génies.

Citation :
L'instinct n'est pas une énergie, c'est une caractéristique, une tendance naturelle, une impulsion qui mobilise une énergie mais il ne se confond pas avec cette énergie
Ok ! Une impulsion qui mobilise une énergie. Vous disséquez ce que la Croyance appelle l'énergie. Une impulsion et une action forme une énergie instinct.

Citation :
Il détermine certains comportements mais pas tous les comportements. Même chez les animaux, tous les comportements ne sont pas dicté par l'instinct.
Heureusement pour la nature de matière seule l'espèce humaine possède l'intelligence qui permet d'outre passer ses lois. Elle a déjà tant à faire avec les humains. Si les animaux et les végétaux possédaient l'intelligence se serait ingérable pour elle.

Citation :
L'intelligence non plus n'est pas une énergie, c'est une capacité à relier des informations et à en tirer une compréhension utile !
L'intelligence est l'énergie qui anime les êtres de la nature de métamatière comme l'instinct est l'énergie qui anime les êtres matériels.

L'intelligence humaine est l'énergie qui permet aux humains de se libérer des liens de l'instinct et de vivre comme bon leurs semble.

Un animal ou un végétal ne peut pas se comporter autrement que ce que la nature de matière lui a imposé depuis toujours et pour toujours. Elle a bridé ses comportements avec les liens de l'instinct.

Il en va autrement pour les humains. Ils peuvent se libérer des lois instinctifs grâce à leur deuxième énergie : l''intelligence. Au grand dam de mère nature matérielle qui voit arriver des intrus capables de lui nuire et de la détruire. Moralité, quand on possède l'intelligence on est hyperpuissant donc responsable. La possession de l'intelligence va obligatoirement avec la responsabilité dans ses comportements intelligents

Citation :
Non tout n'est pas mu par l'instinct dans l'univers !
Et je dirais même que les matérialistes, bien plus que les croyants, accomplissent des choix sciemment, délibérément et en connaissance de cause ! Et votre prétendu découverte de la nature de la métamatière vient affirmer le contraire !
Tout est mu par l'instinct dans l'univers de matière sauf chez l'espèce humaine. Elle possède deux énergies : l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence métamatériel.

Tout est mu par l'intelligence dans l'univers métamatériel sauf chez l'espèce esprit. Elle possède deux énergies : l''intelligence commun aux êtres métamatériels et l'instinct matériel.


Citation :
Pas du tout, je le disais sérieusement !
En tout cas, si on en croit la bible et d'autres écrits, cet homme n'a pas laissé indifférent, il avait des disciples,
Oui il avait des disciples mais pas convaincus du tout de sa découverte !

Citation :
Il n'y a pas de faits qui atteste de la réalité de vos propros, ce ne sont que des affirmations, que des croyances.
Mon activité est la Croyance.

Citation :
Je n'ai aucune obligation à "respecter" les méthodes de communication de la croyances ne me sont pas
impénétrables, je peux dire ce que je pense, les découvrir et les démystifier, c'est vous qui m'avez manqué de respect en prétendant qu'elles m'étaient impénétrables !
Le respect est le début du dialogue.

La Science et la Croyance doivent d'abord se respecter si elles veulent faire avancer l'évolution humaine dans un chemin durable et serein.

Sans le guide Croyance, les efforts du moteur Science pour sortir le véhicule évolution humaine de l'impasse dérèglement climatique sont vains.

Pour faire reculer le véhicule évolution humaine afin de le dégager de l'impasse dérèglement climatique, le guide Croyance mettra le moteur Science au ralenti. La manoeuvre de recul est délicate par manque de visibilité. Un moteur Science à plein régime risquerait d mettre le véhicule évolution humaine en travers. Il agoniserait là ne pouvant plus ni avancer ni reculer.

Citation :
Et ce que vous dites sur la science est presque une insulte à la communauté des scientifique, notamment quand vous dites : la science est mécanique mais intrinsèquement myope. Les sciences humaines ne sont pas mécaniques et un très grands nombres de scientifiques voient beaucoup plus loin que vous et surtout leurs hypothèses, leurs théories, ont permis de faire progresser les connaissances humaines, y compris dans le domaine de l'intelligence humaine, des rêves, du fonctionnement de notre cerveau, de notre psychologie, de nos comportements, etc.
Quand l'évolution humaine demande à la Science des bombes pour tuer le maximum de personnes, elle s'exécute sans broncher. Quand on lui demande d'extraire et de distiller encore plus de pétrole, pas de problème pour elle. Quand on lui demande des vaccins pour guérir un maximum de personnes elle s'exécute de la même manière. La Science est extrêmement mécanique mai intrinsèquement myope. C'est le moteur de l'évolution humaine.

Citation :
Avant de demandez du respect pour vos affirmations péremptoires, apprenez donc à connaitre, comprendre et respecter les œuvres des autres !
Le guide Croyance respecte le moteur Science.

Citation :
Ne confondez pas la science et la médecine d'une époque de l'histoire !
La Science est évolutive. La Croyance aussi est évolutive.

Vous critiquiez la Croyance d'une autre époque. Je vous ai fait remarqué que la Science a aussi passé par une autre époque.
Revenir en haut Aller en bas
Taki
Vitesse de croisière
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Liège
Loisirs : Taquiner
Souhaits : Echanger des opinions, dialoguer.
Date d'inscription : 13/04/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Ven 16 Avr 2010 - 14:40

Découverte de la métamatière par l’intelligence pure ???
Il faut rire ? C’est une blague ou quoi ?

C’est un abus de langage, je ne vois rien de crédible, aucune découverte, aucun fait, aucune vérité dévoilée. Je pense donc que cette croyance n’est qu’une invention d’un esprit perturbé qui cherche à se faire passer pour intelligent.

Si au moins s’était risible je dirais laissez moi rire, mais c’est pathétique !
Comment un esprit, qui veut se faire passer pour intelligent, peut pondre de pareilles stupidités ?
Je pense qu’il n’est même pas utile d’en débattre.
Il n’y a pas un psy dans la salle ? J’aimerais savoir comment on qualifie aujourd’hui ce genre de délire !

_________________
Taquineuse par moments, ne me prenez pas trop au sérieux quand même... mdrrrr
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.dial.be
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Sam 17 Avr 2010 - 5:42

Eh non, cela n’a pas l’air d’être une blague Taki !

Il vaudrait mieux en rire mais, comme tu le dis, c’est pathétique, je partage pleinement ton avis… Sauf que j’estime utile d’en débattre car la présence d’un « fou » dans un groupe humain soulève de nombreuses questions qui, je pense, mérite un débat.

Et aussi, peu importe comment on qualifie de tels délires, il vaudrait mieux de se poser la question de leur origine, de leur cause. Je pense même que le fou doit s’exprimer et que la société doit l’écouter, se remettre
elle-même en cause afin de rectifier les conditions qui ont conduit le fou à s’exprimer de cette manière. C’est donc moins le fou qui est à soigner que la société qui est à rectifier ! Ceci étant dit, je pense qu’il s’agit de
psychose, peut-être de schizophrénie quoi que j’en sois moins certain, il faudrait le connaître et voir quel est sa vie en dehors de son implication sur le net. Et c’est à un médecin psychiatre ou à un psychologue de poser un tel diagnostic ou une telle qualification et pas seulement à la lecture des écrits de l’individu concerné :

« Le diagnostic d'une schizophrénie repose sur la constatation par le psychiatre et/ou le psychologue de signes indirects essentiellement liés à la dissociation, et donc leur mise en perspective avec le vécu psychique rapporté par le patient. Ce diagnostic peut éventuellement être complété par des tests neuropsychologiques.
Il n'existe pas de test de dépistage biologique ou d'imagerie médicale permettant d'émettre un diagnostic positif de schizophrénie. La réalisation de bilans complémentaires notamment somatiques est indispensable, en particulier au début de la pathologie, afin de poser le diagnostic, mais aussi au cours de l'évolution de la maladie. » extrait d’un article Wikipédia au
sujet de la schizophrénie.

Une des caractéristiques importantes de l'état psychotique est l'absence de prise de conscience suffisante de la nature pathologique des symptômes. Classiquement, les patients, lors de ces épisodes, pensent que leur comportement, le contenu de leur pensée et les expériences hallucinatoires qu'ils vivent ne sont en aucune manière bizarres, inhabituelles ou étranges. Cependant, plus le temps passe, plus une critique – partielle – des symptômes devient possible.

Certains délires sont dits systématisés, c'est-à-dire qu'ils partent de prémisses délirantes, mais se développent ensuite de manière logique et cohérente, si bien qu'ils peuvent entraîner la conviction de l'entourage. Les délires dits non-systématisés en revanche, ne possèdent ni logique ni cohérence
interne, et témoignent pour quiconque, d'une désorganisation importante de la pensée. J’ai l’impression que nous sommes confronté à un cas qui se situe entre les 2 !

Voilà Taki, j’espère être suffisamment clair

Claude De Bortoli a écrit:

Oui, c'est vrai ! C'est pas comparable. C'est pas la même
activité.
Einstein est un génie de la
Science. Sa découverte est scientifique.
La métamatière est une découverte de la Croyance.

La différence est qu'Einstein a employé une technique et des
moyens matériels pour découvrir. Moi, j'ai employé seulement un moyen
métamatériel pour découvrir la métamatière : l'intelligence pure.

Je respecte la Science et ses génies.

Claude, tu reconnais que ce n’est pas comparable puis immédiatement après tu te lance dans une comparaison ! Ton délire est de croire que la métamatière est une découverte de la Croyance et tu en es
persuadé. Nous l’avons maintenant très bien compris ici !

Je n'ai pas du tout eu l'impression que tu respectait la science et ses génies, mais que tu en faisait une critique sans fondement sérieux.

Et si tu as lu ma réponse à Taki, te voilà donc plus clairement averti de ce que l’on pense suite aux messages que tu as posté dans ce forum. Et j’ai aussi eu la curiosité d’aller voir ce que tu exprimais ailleurs.

Je pense donc clairement, et je te le dis franchement, qu’il s’agit d’idées délirantes.

Et maintenant que vas-tu faire ? Vas-tu te laisser persuader et comprendre ton état ou persévérer à nous exposer tes idées délirantes ? Es-tu capable de te remettre en cause, de remettre en cause tes croyances et de renoncer à tes fausses croyances ?

Les idées délirantes sont des idées manifestement en désaccord avec les faits observés et les croyances habituellement partagées dans un contexte culturel donné. (c’est bien le cas en ce qui te concerne). Ces idées emportent l'adhésion du patient au moment où le patient délire, mais elles peuvent faire l'objet d'une critique de la part du sujet lorsque les symptômes retombent. Mais là je ne sais pas si dans ton cas il s’agit que des épisodes plus ou moins longs, si c’est chronique ou si c’est permanent. Quelle est ta profession et
tes activité sociales ? Je serais curieux de le savoir.

Tes idées délirantes sont centrées généralement sur un même thème (la métamatière) mais avec des ramifications débouchant sur plusieurs thèmes. Elles sont sous-tendues par plusieurs mécanismes (interprétation, imagination, illusion, intuition et peut-être hallucinations) et elles s'organisent selon
une logique qui t’es personnelle.

Comme le sujet délirant tient pour une évidence une chose fausse, et qu’il est convaincu de sa réalité, une simple dénégation de ta part ne nous fera évidement pas changer d’avis.

Pour que nous puissions penser que ta conviction fausse n'est pas un délire, il faudrait la présentation d'éléments de preuves authentiques et que tu accepte en retour des preuves que ton discours est
fondé sur des convictions fausses. Nous savons que le délirant est imperméable à la persuasion et c’est ce qui le distingue de l’individu normal et du génie qui évolue en reconnaissant et en corrigeant ses erreurs.

Mivé a écrit:
L'intelligence non plus n'est pas
une énergie, c'est une capacité à relier des informations et à en tirer une
compréhension utile !

Claude De Bortoli a écrit:
L'intelligence est l'énergie qui anime les êtres de la
nature de métamatière comme l'instinct est l'énergie qui anime les êtres
matériels.

L'intelligence humaine est l'énergie qui permet aux humains de se libérer des
liens de l'instinct et de vivre comme bon leurs semble.

Un animal ou un végétal ne peut pas se comporter autrement que ce que la nature
de matière lui a imposé depuis toujours et pour toujours. Elle a bridé ses
comportements avec les liens de l'instinct.

Il en va autrement pour les humains. Ils peuvent se libérer
des lois instinctifs grâce à leur deuxième énergie : l'intelligence. Au grand
dam de mère nature matérielle qui voit arriver des intrus capables de lui nuire
et de la détruire. Moralité, quand on possède l'intelligence on est
hyperpuissant donc responsable. La possession de l'intelligence va
obligatoirement avec la responsabilité dans ses comportements intelligents

Et voilà bien des idées délirantes !

Bien que j’aie exprimé que l’intelligence n’est pas une énergie mais une capacité à relier les informations entre elles, tu recommences à nous exposer ton délire sur une l’énergie intelligente qui anime les humains contrairement aux animaux animé par l’énergie instinct !

On voit dans ton discours que en partant de prémisses délirantes, tu développent ensuite de manière logique et cohérente ta théorie et même si tu ne parvient pas à entraîner la conviction sur Internet tu persévère en restant hermétique à la persuasion. Et cela témoigne pour la plupart de tes lecteurs d'une désorganisation importante de la pensée.

Vas-tu accepter ses preuves et te remettre en cause, remettre en cause tes croyances ?

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Sam 17 Avr 2010 - 8:13

Citation :
Il faut rire ? C’est une blague ou quoi ?
En Science pour découvrir il faut une technique et des outils matériels performants.

En Croyance il faut un outil métamatériel performant : l'intelligence pure.

Citation :
C’est un abus de langage, je ne vois rien de crédible, aucune découverte, aucun fait, aucune vérité dévoilée.
La découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains est, pour la Croyance, la plus grande découverte après la croyance en Dieu.

Citation :
Je pense donc que cette croyance n’est qu’une invention d’un esprit perturbé qui cherche à se faire passer pour intelligent.
Fou ou génie, c'est le lot de tout découvreur.

Citation :
Si au moins s’était risible je dirais laissez moi rire, mais c’est pathétique !
Comment un esprit, qui veut se faire passer pour intelligent, peut pondre de pareilles stupidités ? Je pense qu’il n’est même pas utile d’en débattre.
J'ai visité en intelligence la nature de métamatière. J'ai vu et je sais
où vont les humains après la mort de leur corps de matière.

Les humains sont faits d'un corps matériel mortel et d'un avenir
métamétériel éternel. Ils ne sont pas faits uniquement d'un corps
matériel : ils seraient des animaux - Les animaux et les végétaux n'ont
qu'un corps de matière. Ils n'ont pas d'avenir métamatériel éternel -
Ils ne sont pas faits que d'un avenir métamatériel ; ils seraient des
esprits - les esprits n'ont qu'un corps métamatéreil - Les humains sont
faits de deux états intimement liés pour l'éternité. Ils vivent leur vie
de tous les jours dans la nature de matière et ils se voient vivre dans
la nature de métamtière après la mort de leur corps de matière.

Leur avenir métamatériel se prépare pendant leur vie matérielle.
L'hygiène pour les humains est donc d'orienter leurs comportements
quotidiens pour qu'ils produisent des particules de métamatière - des
métons - les plus saines que possibles afin que leur avenir métamatériel
éternel soit le pus viable que possible. Une fois le corps de matière
mort, les jeux sont faits. Plus possible de revenir dans la nature de
matière pour améliorer l'avenir métamatériel.

Donc oui ! Expliquer aux terriens comment ils sont faits et quel est
leur avenir métamatériel est d'utilité publique.
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: ine   Sam 17 Avr 2010 - 9:58

[quote="MiVé"]Eh non, cela n’a pas l’air d’être une blague Taki !

Citation :
Je n'ai pas du tout eu l'impression que tu respectait la science et ses génies, mais que tu en faisait une critique sans fondement sérieux.
L'évolution de la Croyance, grâce à la découverte de la métamatière, a mis en évidence l'importance de son union avec la Science pour sortir l'évolution du Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle il s'est perdu.

La Croyance est donc claire :
Elle sait que la Science est le moteur de l'évolution humaine.
Elle sait qu'un moteur a vocation à faire avancer mais pas vocation à voir où il fait avancer.
Elle sait que le véhicule évolution humaine s'est servit seulement du moteur Science et l'a lancé à plein régime.
Elle sait qu'inévitablement l'évolution humaine s'est perdue dans une impasse nommée dérèglement climatique.

Ce n'est pas totalement de la faute de la Science. Le guide Croyance a une part de responsabilité. Elle était obsolète. Elle n'avait pas évolué depuis la croyance en Dieu. Elle avait perdu sa vision sur l'éternité. Elle n'a plus été plus capable de remplir son rôle de guide de l'évolution humaine. L'évolution huamaine l'a donc marginalisé et s'est servit seulement de la Science pour avancer.

C'est chose faite !! La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. Elle vient de retrouver la vision sur l'éternité. Eternité avant le Terrien, éternité après le Terrien. Elle sait comment sortir l'évolution humaine de l'impasse dérèglement climatique. Elle sait où la guider dans un chemin durable et serein.

Citation :
Et maintenant que vas-tu faire ? Vas-tu te laisser persuader et comprendre ton état ou persévérer à nous exposer tes idées délirantes ? Es-tu capable de te remettre en cause, de remettre en cause tes croyances et de renoncer à tes fausses croyances ?
Tu me fais rire !!

Je suis intermédiaire entre la nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, et les terriens. La nature de métamatière comme sa partenaire la nature de matière ne se trompent jamais.

Citation :
Quelle est ta profession et
tes activité sociales ? Je serais curieux de le savoir.
Ma vie privée est conforme aux standards occidentaux. Elle n'a donc pas grand intérêt. C'est ma découverte qui est intéressante.

Je peux quand même te dire que je suis technicien hydraulicien.

En ce qui te concerne je pense que tu es scientifique ou parascientifique ou pseudoscientifique.

Citation :
Pour que nous puissions penser que ta conviction fausse n'est pas un délire, il faudrait la présentation d'éléments de preuves authentiques
Tu demandes des preuves matérielles ? Normal, ton activité est la Science de la matière.

Mon activité est la Croyance de la métamatière. Chez nous, en Croyance, les preuves sont intelligentes. Les preuves matérielles sont bannies. Elles font voler en éclats les croyances. Si on apporte des preuves matérielles à une croyance, ce n'est plus une croynace. Ce n'est pas non plus une science. C'est une croyance devenue obsolète. C'est ce qui s'est passé avec la croyance en Dieu. La Science a apporté des preuves matérielles à la non existence de "Dieu dans les Cieux". Cette croyance a volé en éclats. Elle devenue obsolète et plus capable de guider l'évolution humaine qui l'a marginalisé.
]
Citation :
On voit dans ton discours que en partant de prémisses délirantes, tu développent ensuite de manière logique et cohérente ta théorie et même si tu ne parvient pas à entraîner la conviction sur Internet tu persévère en restant hermétique à la persuasion. Et cela témoigne pour la plupart de tes lecteurs d'une désorganisation importante de la pensée.
Je maîtrise totalement la découverte de la métamatière. Je teste mes interlocuteurs et leur persévérence. Je sonde leur capacité d'intelligence et leur force en Croyance.

La nature de métamatière a besoin de personnes fortes et averties pour faire évoluer l'intelligence et les comportements intelligents des terriens afin qu'il sortent de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle ils se sont perdus.

Citation :
Vas-tu accepter ses preuves et te remettre en cause, remettre en cause tes croyances ?
Non, je ne vais pas faire comme Galillée au temps où le guide Croyance dominait l'évolution humaine et marginalisait le moteur Science.

Quand le véhicule évolution humaine se sert seulement du guide Croyance et marginalise le moteur Science, le résultat est le marasme de l'Inquisition.

Quand il se sert seulement du moteur Science et marginalise le guide Croyance, il avance vite, très vite mais au hasard et finit dans une impasse : c'est le dérèglement climatique.

La solution durable et sereine est un guide Croyance et un moteur Science la main dans la main qui font avancer le véhicule évolution humaine.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Sam 17 Avr 2010 - 12:34

Claude, personne ici ne croit à tes idées délirantes et ton intelligence n’est pas « pure ». Il n’y a pas de découverte, seulement une psychose assez surprenante qui reste attaché à des illusions, des interprétations et qui imagine une autre réalité. Je commence à me demander si tu sera capable d’en prendre conscience et combien de temps tu vas rester prisonnier de ton délire.

Plutôt que de te remettre en cause, tu préfères fuir et te réfugier derrière l’idée que les grands découvreurs sont des incompris que l’on prend pour des fous. Mais au contraire des grands découvreurs, tu ne présentes aucune découverte vérifiable, aucun fait, aucune preuve, rien que ta croyance, que les idées que tu as élaborées

Claude De Bortoli a écrit:

J'ai visité en intelligence la nature de métamatière. J'ai vu et je sais
où vont les humains après la mort de leur corps de matière.

Tu n’as donc rien visité en réalité, ce ne sont que des idées créées par ton esprit et ce que tu dis donne à penser que tu es aussi victime d’hallucinations (J'ai vu où vont les humains après la mort de leur corps de matière).

La science n’est pas un moteur, c’est un ensemble organisé de connaissances obtenues par des recherches rigoureuses et soumises à des vérifications. Et la science pure est une méthode appliquée sans soucis d’applications techniques.

La croyance n’est pas un guide, c’est une fuite de la réalité, une réponse que l’on donne, que l’on se donne ou que l’on prend pour expliquer une réalité que l’on ne comprends pas. Que ce soit la croyance en Dieu ou en des dogmes scientifiques, c’est pareil, c’est une fuite.

Hermétique à toute tentative de persuasion, tu persévères à nous proposer tes idées délirantes bien que nous avons clairement exprimé pourquoi nous ne croyons à ces idées qui ne reposent pas sur des découvertes et des faits mais sont le résultat de ton imagination et d’une intelligence qui n’a rien de pure malgré ton souhait qu’elle soit reconnues ainsi, mais cela ne marche pas, tu ne sais pas comment guider l’humanité.

Mivé a écrit:
Et maintenant que vas-tu faire ? Vas-tu te laisser persuader et comprendre ton état ou persévérer à nous exposer tes idées délirantes ? Es-tu capable de te remettre en cause, de remettre en cause tes croyances et de renoncer à tes fausses croyances ?
Claude De Bortoli a écrit:
Tu me fais rire !!

Je suis intermédiaire entre la nature de métamatière, détentrice et émettrice de l'énergie intelligence, et les terriens. La nature de métamatière comme sa partenaire la nature de matière ne se trompent jamais.

Tu peux rire, cela traduit ton malaise et c’est un bon exutoire mais malheureusement tu ne nous fait pas rire car nous n’aimons pas nous moquer des délirants, nous trouvons plutôt que c’est triste. Je constate donc que tu ne te remets donc pas en cause et tu continue à te croire intermédiaire, découvreur et d’utilité public. C’est ce que tu aimerais être mais ce que tu n’es pas. Sans doute parce que ta vie privée est conforme aux standards occidentaux et cela ne te satisfait pas, tu as besoin d’une valorisation plus importante. En l’absence de découverte authentique, ce que tu nous exprime ici ne présente pas d’intérêt, sauf peut-être pour un psy qui étudierait le un cas de délire s’exprimant sur le net.

Claude De Bortoli a écrit:
En ce qui te concerne je pense que tu es scientifique ou parascientifique ou pseudoscientifique.

Non, ce n’est pas la réalité, je ne suis pas un scientifique, ni un parascientifique et je ne souhaite pas me faire passer pour scientifique, même si je peux trouver une petite satisfaction narcissique à constater que tu as pu penser ça !

[quote"Mivé "]Pour que nous puissions penser que ta conviction fausse n'est pas un délire, il faudrait la présentation d'éléments de preuves authentiques [/quote]
Claude De Bortoli a écrit:
Tu demandes des preuves matérielles ? Normal, ton activité est la Science de la matière.
Non, mon activité n’est pas la science de la matière, tu ne sais manifestement pas quelle est mon activité ni ma profession. Je ne demande pas de preuves matérielles mais des preuves authentiques. Je ne peux me contenter de ton affirmation personnelle que ce que tu crois, que tes idées délirantes soient bien la réalité.
Mais es-tu capable avec ta petite intelligence de bien en saisir la nuance ?

Tes preuves ne sont pas intelligentes et il n’en faut pas beaucoup de l’intelligence pour montrer qu’il n’y a pas de preuves et que toutes tes idées ne reposent que sur une construction mentale et qu’il s’agit donc d’un délire (trouble mental caractérisé par une perception erronée de la réalité et centré sur un thème) accompagné de divagations, d’hallucination et de la répétition de dogmes inébranlables avec une forte réticence à toute persuasion.

Je ne peux croire en tes idées délirantes mais tu continues à essayer de me convaincre et quand je t’ai demandé ce que l’on pouvait faire concrètement au sujet du dérèglement climatique, tu n’as rien apporté d’utile et de concret !

Ta comparaison avec Galilée ne fait que renforcer nos impressions et y apporter des arguments supplémentaires

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Dim 18 Avr 2010 - 9:04

Citation :
Claude, personne ici ne croit à tes idées délirantes
Je ne te demande pas de me croire !! Mon rôle n'est pas de convaincre ! Mon rôle est d'expliquer.

Citation :
Et la science pure est une méthode appliquée sans soucis d’applications techniques.
Tu rigoles !!

La Science est la mère de la matérialité.

La Science, son dérivé : la Technique et ses lobbies : les entreprises, sont intimement liés par les liens de la matérialité.

Cette organisation matérielle, laissée sans contrôle, s'est emballée et a mener l'évolution du Terrien au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

La Croyance est la mère de la métamatérialité. La matérialité n'est pas sa tasse de thé. Elle n'aura aucun problème pour faire reculer l'évolution humaine du summum de la matérialité.

Citation :
La croyance n’est pas un guide, c’est une fuite de la réalité, une réponse que l’on donne, que l’on se donne ou que l’on prend pour expliquer une réalité que l’on ne comprends pas. Que ce soit la croyance en Dieu ou en des dogmes scientifiques, c’est pareil, c’est une fuite.
La Croyance est extrêmement clairvoyante. Son outil intelligence n'a pas de limite matérielle. Elle peut sans problème sonder le fin fond de notre univers de matière. Elle voit l'éternité de l'espèce humaine. Elle voit comment les fratries humaines adultes de l'univers de matière reproduisent des fratries humaines sur de nouvelles planètes habitables pour éterniser l'indispensable espèce humaine. Elle connait le rôle des humains dans l'univers de matière. Elle sait où mener le Terrien dans un chemin durable et serein.

Son problème est quelle est intrinsèquement paralytique. Elle sait guider mais n'a pas fonction de motricité. La Science, ses dérivés et ses lobbies ont la fonction de motricité mais n'ont pas vocation à voir où ils font avancer.

Le couple Science/Croyance est la mécanique adaptée pour une évolution durable et sereine.

Citation :
tu ne sais pas comment guider l’humanité.
La Croyance du Terrien n'a pas la prétention de guider "l'humanité"
Elle sait comment guider l'évolution du Terrien. C'est déjà pas mal !!

A toute découverte, nouveaux sens des mots.

Ce n'est plus "dogme". C'est : "preuves intelligentes".
Ce n'est plus "prophète". C'est : "génie en Croyance".
Ce n'est plus "prêche". C'est : "explication".

Disons :
"Humains" pour parler des éléments de l'espèce humaine.
"Terriens" pour parler de la fratrie humaine habitant la planète
Terre.
"Telluriens" pour parler des autres éléments vivants sur la planète
Terre.
"Humanité" pour parler de l'ensemble des humains de l'univers de
matière.

Citation :
Non, ce n’est pas la réalité, je ne suis pas un scientifique, ni un parascientifique et je ne souhaite pas me faire passer pour scientifique, même si je peux trouver une petite satisfaction narcissique à constater que tu as pu penser ça !
Alors tu es jésuite de la Science !

Citation :
Je ne peux croire en tes idées délirantes mais tu continues à essayer de me convaincre
Pas du tout !! Je ne te demande pas de me croire !! Je te demande de m'écouter !!

Mon rôle en Croyance n'est pas de convaincre qui que ce soit ! Il est d'expliquer la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

Citation :
et quand je t’ai demandé ce que l’on pouvait faire concrètement au sujet du dérèglement climatique, tu n’as rien apporté d’utile et de concret !
L'évolution humaine motorisée à l'aveugle par la Science, ses dérivés et
ses lobbies a fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en
quelques décennies. Elle s'est engagée sans s'en rendre
compte dans une impasse nommée dérèglement climatique.

Le mur qui bouche l'impasse dérèglement climatique est
infranchissable. L'évolution humaine fait pourtant forcer son moteur
Science pour espérer le franchir. Rien à faire !! Plus la Science force,
plus le dérèglement climatique se renforce.

La seule solution est un repli raisonnable. Un recul pour sortir de
cette impasse funeste. Elle est funeste parce quelle bouche l'avenir du
Terrien.

La délicate manoeuvre de recul doit se faire avec un guide Croyance
fiable et évolué. Elle doit aussi se faire avec un moteur Science réglé
au minimum afin éviter un emballement qui mettrait le
lourd véhicule évolution humaine en travers de l'impasse. Il
agoniserait là ne pouvant ni avancer ni reculer.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, le guide Croyance fera tourner
l'évolution humaine dans une nouvelle direction puis elle la remettra
en marche avant dans un chemin durable et serein. Le
moteur Science sera remis à plein régime.

Citation :
Ta comparaison avec Galilée ne fait que renforcer nos impressions et y apporter des arguments supplémentaires
Actuellement, l'évolution humaine est dominée par
la Science et sa déontologie : la matérialité. Il n'en a pas toujours
été ainsi. Avant, au temps de l'Inquisition, elle
était dominée par la Croyance. Les croyants de l'époque ont
marginalisé le génie en Science qu'était Gallilé.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin
d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science elle
marginalise le guide Croyance et sa hiérarchie. Elle avance certes mais
au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement
climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle
marginalise le moteur Science et sa hiérarchie ; Galilée en a fait les
frais. L'évolution humaine n'avance pas. C'est dangereux
pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer.
C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a vocation a faire avancer. Elle n'a
pas vocation à voir loin. Elle n'a pas les moyens et les outils
matériels pour voir loin, éternellement loin. Elle est soumise au
preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels. Elle
voit à peine plus loin que le bout de son nez : le téléscope hubble !!

La Croyance elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la
performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son
outil est métamatériel : l'intelligence. La performance
de l'intelligence permet de sonder sans problème le fin fond de notre
univers de matière. Elle peut aussi sortir de notre univers de matière
et c'est de cette position quelle a visionner l'univers
de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation
avec les humains.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Lun 19 Avr 2010 - 3:06

Mivé a écrit:
Claude, personne ici ne croit à tes idées délirantes
Claude De Bortoli a écrit:
Je ne te demande pas de me croire !! Mon rôle n'est pas de convaincre ! Mon rôle est d'expliquer.

Le problème est justement que tu n’explique pas, tu ne fait que répéter tes croyances, que nous communiquer le fruit de ton imagination délirante.

Mivé a écrit:
Et la science pure est une méthode appliquée sans soucis d’applications techniques.
Claude De Bortoli a écrit:
Tu rigoles !!

La Science est la mère de la matérialité.

La Science, son dérivé : la Technique et ses lobbies : les entreprises, sont intimement liés par les liens de la matérialité.

Cette organisation matérielle, laissée sans contrôle, s'est emballée et a mener l'évolution du Terrien au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Non, je ne rigole pas et tu répètes encore une fois les mêmes foutaises !
La ‘Science’, la ‘Croyance’ ne sont pas des entités vivantes, ce ne sont que des mots qui désignent des choses différentes et suivant le contexte de la phrase où ils se trouvent, ils peuvent désigner quelque chose de différents. Ce que l’on appelle généralement « la science » est un ensemble organisé de connaissances dans divers domaines et acquises par la méthode scientifique. Dans ton délire, tu confonds la science et le matérialisme, la science et l’économisme technocratique, la science et la politique mondiale des états souverains et les conséquences écologiques qui en découlent. Je vois là une rupture de contact avec la réalité et le monde extérieur trop frustrant et une fuite dans un univers fantasmatique (psychose schizophrénique qui s’observe assez fréquemment à l’adolescence, et je pense que cela touche environ 1 % de la population). Tiens oui, à propos, tu as quel âge ?


Claude De Bortoli a écrit:
La Croyance est la mère de la métamatérialité. La matérialité n'est pas sa tasse de thé. Elle n'aura aucun problème pour faire reculer l'évolution humaine du summum de la matérialité.

Voilà qui ne fait que me confirmer dans ce que je pense : ce n’est pas une explication, c’est l’affirmation d’une prétention ridicule issue d’un délire.

En d’autres mots, tu diabolise la Science et tu magnifie la Croyance.
Et ne viens pas me rebalancer que tu respecte la science ou les scientifiques et ce que tu pense de ta croyances et tes explication sur la métamatérialité, nous avons compris tes idées inutiles de les répéter constament, avec des phrases différentes ou non mais qui n’expliquent rien !


Mivé a écrit:
La croyance n’est pas un guide, c’est une fuite de la réalité, une réponse que l’on donne, que l’on se donne ou que l’on prend pour expliquer une réalité que l’on ne comprends pas. Que ce soit la croyance en Dieu ou en des dogmes scientifiques, c’est pareil, c’est une fuite.

Claude De Bortoli a écrit:
La Croyance est extrêmement clairvoyante. Son outil intelligence n'a pas de limite matérielle. Elle peut sans problème sonder le fin fond de notre univers de matière. Elle voit l'éternité de l'espèce humaine. Elle voit comment les fratries humaines adultes de l'univers de matière reproduisent des fratries humaines sur de nouvelles planètes habitables pour éterniser l'indispensable espèce humaine. Elle connait le rôle des humains dans l'univers de matière. Elle sait où mener le Terrien dans un chemin durable et serein.

Son problème est quelle est intrinsèquement paralytique. Elle sait guider mais n'a pas fonction de motricité. La Science, ses dérivés et ses lobbies ont la fonction de motricité mais n'ont pas vocation à voir où ils font avancer.

Le couple Science/Croyance est la mécanique adaptée pour une évolution durable et sereine.
Encore une fois, ce ne sont pas des explications ! Ce n’est que ta perception fantasmatique, délirante.
Ce sont les humains qui sont clairvoyants ou aveuglés. Notre esprit, notre intelligence peut nous permettre d’analyser ls informations qui nous parviennent et nous pouvons élaborer des théories, le croyant va les croire, le scientifique va les vérifier ; et tu agis comme un croyant.

Et ce n’est pas en donnant de nouvelles définitions à des mots ou à des choses que tu vas en changer la nature.


Mivé a écrit:
tu ne sais pas comment guider l’humanité.
Claude De Bortoli a écrit:
La Croyance du Terrien n'a pas la prétention de guider "l'humanité"
Elle sait comment guider l'évolution du Terrien. C'est déjà pas mal !!

A toute découverte, nouveaux sens des mots.

Ce n'est plus "dogme". C'est : "preuves intelligentes".
Ce n'est plus "prophète". C'est : "génie en Croyance".
Ce n'est plus "prêche". C'est : "explication".

Disons :
"Humains" pour parler des éléments de l'espèce humaine.
"Terriens" pour parler de la fratrie humaine habitant la planète
Terre.
"Telluriens" pour parler des autres éléments vivants sur la planète
Terre.
"Humanité" pour parler de l'ensemble des humains de l'univers de
matière.

Tu veux jouer avec les mots ? Soit…
Ni toi ni La Croyance ne sait comment guider l'évolution de l’humain ou du Terrien, si tu préfère cette qualification issue de ton délire !

Et il ne s’agit pas de qualifier cela de bien ou de mal mais de percevoir la réalité et non pas se nourrir d’illusions.

Mivé a écrit:
Non, ce n’est pas la réalité, je ne suis pas un scientifique, ni un parascientifique et je ne souhaite pas me faire passer pour scientifique, même si je peux trouver une petite satisfaction narcissique à constater que tu as pu penser ça !
Claude De Bortoli a écrit:
Alors tu es jésuite de la Science !
Pfffff, « jésuite de la science » n’importe quoi ! Tu aimerais pouvoir me coller une étiquette ?
Je suis un hédonien écologiste, arrange toi avec ça !

Mivé a écrit:
Je ne peux croire en tes idées délirantes mais tu continues à essayer de me convaincre
Claude De Bortoli a écrit:
Pas du tout !! Je ne te demande pas de me croire !! Je te demande de m'écouter !!

Mon rôle en Croyance n'est pas de convaincre qui que ce soit ! Il est d'expliquer la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.
D’ici je ne t’entends pas et je t’ai lu avec attention et je t’ai répondu sérieusement en te disant ce que je pense sans me moquer de toi comme d’autres le font ailleurs sur le net. Mais je commence à me lasser de lire tes foutaises, je n’ai pas envie d’entrer dans la logique de ton délire et j’aimerais plutôt te sortir de tes illusions pour te remettre en contact avec la réalité et te montrer combien tu t’es fourvoyé. Tu n’explique pas la découverte de la métamatière, il n’y a pas de découverte, il n’y a pas de métamatière, ce ne sont que des inventions de ton esprit et non pas la réalité. Et c’est ce que tu ne parviens pas à comprendre. C’est justement ça ton délire ! Tu crois à une illusion, à une construction mentale que tu prends pour une découverte et nous ne sommes pas dupes car elle manque d’intelligence !

Mivé a écrit:
et quand je t’ai demandé ce que l’on pouvait faire concrètement au sujet du dérèglement climatique, tu n’as rien apporté d’utile et de concret !

Claude De Bortoli a écrit:
L'évolution humaine motorisée à l'aveugle par la Science, ses dérivés et
ses lobbies a fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en
quelques décennies. Elle s'est engagée sans s'en rendre
compte dans une impasse nommée dérèglement climatique.

Le mur qui bouche l'impasse dérèglement climatique est
infranchissable. L'évolution humaine fait pourtant forcer son moteur
Science pour espérer le franchir. Rien à faire !! Plus la Science force,
plus le dérèglement climatique se renforce.

La seule solution est un repli raisonnable. Un recul pour sortir de
cette impasse funeste. Elle est funeste parce quelle bouche l'avenir du
Terrien.

La délicate manoeuvre de recul doit se faire avec un guide Croyance
fiable et évolué. Elle doit aussi se faire avec un moteur Science réglé
au minimum afin éviter un emballement qui mettrait le
lourd véhicule évolution humaine en travers de l'impasse. Il
agoniserait là ne pouvant ni avancer ni reculer.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, le guide Croyance fera tourner
l'évolution humaine dans une nouvelle direction puis elle la remettra
en marche avant dans un chemin durable et serein. Le
moteur Science sera remis à plein régime.

Et cela ne répond toujours pas à ma question, c’est encore le même délire d’où tu ne parviens pas à sortir ! Tu crois encore une fois la science aveugle et tu tente de la rendre ridicule ! Tu prends la majorité des scientifiques pour des individus aveugles et bornés !

Je constate que tu ne cesse de parler de dérèglement climatique mais que tu n’apportes rien pour remédier à se prétendu dérèglement que tu n’as probablement pas étudié.

Et prétendre qu’il y a un « mur qui bouche l'impasse dérèglement climatique » et qu’il est « infranchissable » n’apporte rien d’utile ni de concret ! Ce ne sont encore que des croyances limitatives et dans ce sens là, dangereuses car elles dispense d’une action guidé par une véritable intelligence consciente de la réalité.

Tu élabore de belles phrases qui sonne comme des slogans politiques :

« L'évolution humaine fait pourtant forcer son moteur
Science pour espérer le franchir. Rien à faire !! Plus la Science force,
plus le dérèglement climatique se renforce. »

D’autres ont bien plus développé ce que pourrait être une décroissance conviviale et d’une manière bien plus concrète et utile. Venir exprimer que « La seule solution est un repli raisonnable. Un recul pour sortir de cette impasse funeste. » est une évidence qui ne nous avance guère, c’est une lapalissade, l’important est de savoir comment y parvenir.

La Croyance n’a fait qu’égarer l’humanité pendant des millénaires, la science est encore à ses balbutiements et tu veux la condamner en raison d’erreur de jeunesse et nous précipiter dans de nouvelles croyances ridicules ?

Non ! Je ne suis pas d’accord !

Nous rêvons tous à un monde meilleur, mais ce contenter de le rêver et prendre ses rêves pour la réalité ne permet pas de le concrétiser.

Mivé a écrit:
Ta comparaison avec Galilée ne fait que renforcer nos impressions et y apporter des arguments supplémentaires

Claude De Bortoli a écrit:
Actuellement, l'évolution humaine est dominée par
la Science et sa déontologie : la matérialité. Il n'en a pas toujours
été ainsi. Avant, au temps de l'Inquisition, elle
était dominée par la Croyance. Les croyants de l'époque ont
marginalisé le génie en Science qu'était Gallilé.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin
d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science elle
marginalise le guide Croyance et sa hiérarchie. Elle avance certes mais
au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement
climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle
marginalise le moteur Science et sa hiérarchie ; Galilée en a fait les
frais. L'évolution humaine n'avance pas. C'est dangereux
pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer.
C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a vocation a faire avancer. Elle n'a
pas vocation à voir loin. Elle n'a pas les moyens et les outils
matériels pour voir loin, éternellement loin. Elle est soumise au
preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels. Elle
voit à peine plus loin que le bout de son nez : le téléscope hubble !!

La Croyance elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la
performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son
outil est métamatériel : l'intelligence. La performance
de l'intelligence permet de sonder sans problème le fin fond de notre
univers de matière. Elle peut aussi sortir de notre univers de matière
et c'est de cette position quelle a visionner l'univers
de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation
avec les humains.

Et voilà encore la répétition des mêmes foutaises, tu persévères dans ton délire !

Mais ouvre donc les yeux sur la réalité !

Actuellement, « l'évolution humaine » (je dirais plutôt que l’évolution de notre société technocratique est encore dominé par, mais je reprends tes termes) est dominée essentiellement par l’individualisme et la recherche du profit, du pouvoir et non pas par la Science et sa déontologie qui ne fait que guider une portion de scientifiques et de chercheurs qui n’ont pas le pouvoir et sont généralement mis au service de la politique économique des états et des multinationales ! Voilà la réalité actuelle…

Mais il y a de plus en plus de remise en cause et l’on voit apparaître des politiques post-industrielles et des idéologies et des démarches écologiques.

Nous connaissons bien le drame de l'Inquisition, inutile de revenir là-dessus !
Tout aussi inutile de nous répéter ton crédo : « Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail crédibles l'un par rapport à l'autre. »

Bien sûr que nous avons besoin à la fois d’une conscience claire et d’une motivation pour vivre et accomplir ce qui est nécessaire mais il vaut mieux ne pas l’enrober dans un langage mystique, pseudo-spirituel ou métamatériel.

Arrête de répéter « Le moteur, c'est la Science. Le gouvernail, c'est la Croyance. » aussi stupidement que ces crétins qui répétais sans cesse « Nous croyons en un seul Dieu créateur du ciel et de la terre… et blablabla »

Ceux qui marchent au pas au son de musiques militaires, qui chantent des psaumes, répètent des mantras, récitent de vaines prières ou répètent des dogmes scientifiques ont du recevoir leur cerveau par erreur car la moelle épinière aurait suffit largement.

De là à faire une utilisation stupide de son néocortex, il y a une évolution qui ne nous aide pas beaucoup et qui risque de nous conduire à d’autres déboires !

Avec l’esprit scientifique ou peut mieux percevoir la réalité sans trop se fourvoyer comme cela risque d’arriver si on ne se laisse guider que par ces croyances sans en vérifier l’exactitude. Mais tu n’as manifestement pas compris ce qu’est la méthode scientifique, tu n’es qu’un petit technicien qui juge des savants sans les comprendre.

En croyant pouvoir se passer de « preuves » ou plutôt de vérifications, on se fourvoie presque immanquablement. Ne serais-tu pas assez intelligent que pour le comprendre ? Ou trop aveuglé par ton délire ? Probablement !

Il n’y a pas de preuves, pas d’outils métamatériels, seulement le délire d’un petit technicien en manque de valorisation.

Et si la performance de l'intelligence permet de sonder, pas sans problèmes, très loin notre
univers de matière grâce aux instruments relativement performants dont la science lui à permis d’élaborer, on se heurte à une frontière actuellement infranchissable et qui a aboutit à la théorie du « big bang »

Croire que l’on peut sortir de notre univers est une illusion, la métamatière n’est qu’une invention de ton esprit et elle perturbe ta relation avec les autres humains. Voilà la réalité que tu ne veux pas reconnaître.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Lun 19 Avr 2010 - 8:02

Citation :
Le problème est justement que tu n’explique pas, tu ne fait que répéter tes croyances, que nous communiquer le fruit de ton imagination délirante.
Moi, j'explique la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec le humains. Après, si on ne comprend pas mes explications çà ne me regarde pas !!

Citation :
Non, je ne rigole pas et tu répètes encore une fois les mêmes foutaises !
La ‘Science’, la ‘Croyance’ ne sont pas des entités vivantes,
Pas des entités vivantes ?!?! Tous les acteurs de ces activités sont bien vivants !!

Citation :
Ce que l’on appelle généralement « la science » est un ensemble organisé de connaissances dans divers domaines et acquises par la méthode scientifique.
C'est une activité !! La Croyance, c'est la même chose !

Citation :
En d’autres mots, tu diabolise la Science et tu magnifie la Croyance.
Les idoles entreprises que nous avons mis en place pour nous protéger,
pour protéger nos vies et celles de nos enfants, sont devenues trop
puissantes. Elles ont le pouvoir de vie et de mort sociale
sur nous. Elles se sont emballées dans la matérialité. Elles ont
produit les vecteurs du dérèglement climatique. Elles les ont mis à
disposition des humains avec obligation de s'en servir. Elles se
nourrissent des bénéfices.

Ces idoles ont figure humaine parce que se sont des humains qui les
ont mise en place et qui les font vivre mais elles n'ont rien d'humain.
Elles ne respirent pas : la qualité de l'air que respirent les êtres
vivants n'est pas important pour elles.
Elles ne boivent pas : la qualité de l'eau les importe peu.
Elles ne mangent pas les mêmes aliments que les êtres vivants : Elles
se nourrissent seulement d'argent.
Elles ne sont pas humaines : les humains sont secondaires pour elles.

Nous avons rompu unilatéralement la communication avec la nature de
métamatière qui guidait notre évolution. Sans guide, nous avons eu peur
des lendemains. Nous avons donc mis en place des idoles
sensées nous protéger et protéger nos familles : les entreprises. Nous
avons mis nos vies sociales entre leurs griffes. Le piège s'est refermé
sur nous ! Au lieu de nous protéger, les idoles nous
détruisent. Elles détruisent notre environnement. Elles détruisent la
nature. Elles détruisent la biodiversité. Elle envoient à nos lointains
descendants le cadeau empoisonné des déchets nucléaires
: le comble du désastre !!

L'individu ou le groupe d'individus ne peuvent plus rien faire. Les
idoles serons toujours plus fortes qu'eux. C'est la nature de
métamatière elle même qui va régler le problème. Elle est entrée en
conflit avec les terriens fautifs. La phase finale sera très
douloureuse pour eux.

Concrètement, tu ne peux rien faire. Un individu ou un groupe
d'individus ne peuvent rien faire. Ils sont trop faibles par rapport aux
lobbies de la matérialité. Le PDG De Total par exemple,
entreprise grande pollueuse de la planète, ne peut rien faire. Ses
employés non plus. Beaucoup sont surement écologiques mais ils sont
totalement impuissants. L'entreprise qui les font vivre leurs
demande de prospecter, d'extraire et de distiller encore plus de
pétrole, ils s'exécutent sans broncher. Même s'ils sont écologiques. Ils
savent pourtant que leur action pollura encore plus la
planète. Ils n'ont pas le choix. L'entreprise a le pouvoir de vie ou
de mort sociale sur eux.

Nous ne pouvons plus rien faire contre les idoles matérielles que nous
avons installé de toutes pièces pour nous protéger. Elles sont devenues
trop puissantes. Elles concentrent la majeure partie
de la richesse.

Le conflit s'est déplacé. Ce n'est plus l'individu ou le groupe
d'individus contre la matérialité, ses dérivés et ses lobbies. C'est la
nature de métamatière contre la matérialité, ses dérivés et
ses lobbies.

Tout ce que tu peux faire concrètement, pour l'heure, c'est rentrer
chez toi, te barricader, fermer tes volets et entendre que ça se passe.
Le conflit qui se prépare est hors de ta portée. Quand
l'ouragan métamatériel sera passé, si tu es toujours en vie, tu
pourras ressortir de chez toi et tu auras l'agréable surprise de voir un
jour nouveau, un jour chargé d'espoirs. La nature de
métamatière aura fait reculer le Terrien. Elle l'aura dégagé de
l'impasse funeste dans laquelle il s'était engagé. Le Terrien aura fait
un virage significatif puis serra reparti en marche avant
dans un plus durable et plus serein. Pour la première fois depuis
longtemps, tu seras heureux !! Heureux d'être humain et fier de l'espèce
humaine !

Citation :
Tu veux jouer avec les mots ? Soit…
Ni toi ni La Croyance ne sait comment guider l'évolution de l’humain ou du Terrien, si tu préfère cette qualification issue de ton délire !
Une fratrie humaine doit naître naturellement sur
une planète habitable. Parachuter des humains en espérant que leur
descendance prolifère et colonise la planète, çà ne
marche pas !

Une fratrie humaine ne naît jamais du hasard : la nature de matière ne
crée pas seule une espèce nuisible pour son environnement, seulement
des espèces qui s'intègrent dans son harmonie La
naissance d'une fratrie humaine n'est jamais le fruit du hasard. Elle
se provoque sciemment.

Une fratrie humaine est une famille d'humains vivant sur une planète
habitable.

La naissance d'une fratrie humaine ne se fait jamais "naturellement"
sur une planète habitable. La nature de matière ne crée par seule une
espèce nuisible pour son environnement. Seulement des
espèces qui s'intègrent dans son harmonie.

La naissance d'une fratrie humaine sur une planète habitable se
provoque par des fratries humaines adultes hyper-évoluées de l'univers
de matière.

Elles repèrent une planète vierge d'humains.

Elles font le "ménage" sur la planète en annulant l'espèce animale ou
végétale qui ne manquera pas d'y être installée.

Elles créent de toute pièce une ambiance mammifère propice à la
naissance d'une fratrie humaine.

Puis elles laissent l'évolution faire son oeuvre jusqu'à l'apogée des
mammifères : Une fratrie humaine.

Le Terrien en a les marques d'affinité : l'instinct de la matrice la
nature de matière et l'intelligence des géniteurs humains
extraterrestres.
Les animaux et les végétaux eux n'ont que l'instinct de la matrice
matérielle. Ils n'ont pas été créé par l'intelligence humaine.

Une ou des fratries humaines extraterrestres hyperévoluées, dans la
phase adules de leur existence, soucieuses d'éterniser l'espèce humaine
ont repéré un planète vierge d'humains : notre Terre.

Mais la Terre était naturellement dominée par une espèce animale
arrivée au stade de suradaptatation : les dinosaures. En l'état, la
planète n'était pas propice à la naissance d'une fratrie
humaine. Il a fallu faire le ménage à savoir annuler la domination des
dinosaures et mettre en place le nid mammifère propice à la naissance
de la fratrie humaine.

Pour ce faire, les géniteurs humains extraterrestres ont employé une
arme idéale : des météorites de bon calibre, ni trop grosses pour ne pas
anéantir toute vie, ni trop petites pour avoir l'effet
escompté : l'annulation de la domination des dinosaures. Ils les ont
dévié et les ont fait s'écraser sur Terre.

Les mammifères, tenus jusqu'alors en respect par la domination des
reptiles, ont pu évoluer jusqu'à leur apogée : les humains !!

Citation :
Je suis un hédonien écologiste, arrange toi avec ça !
On se ressemble !!

Tu es au service de la nature de matière. Je suis au service de la nature de métamatière. Tu es intermédiaire entre la nature de matière et les terriens. Je suis intermédiaire entre la nature de métamatière et les terriens. Tu sais que la nature de matière ne se trompe jamais. Je sais que la nature de métamatière ne se trompe jamais.

Citation :
Je constate que tu ne cesse de parler de dérèglement climatique mais que tu n’apportes rien pour remédier à se prétendu dérèglement que tu n’as probablement pas étudié.
La Croyance est capable de sortir le Terrien de
l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science , ses dérivés
et ses lobbies l'ont mené. La Science en est incapable. Il faudrait
quelle
se saborde. Impossible pour elle !!

Faire forcer le mur
dérèglement climatique par le moteur Science ne sert à rien. Plus la
Science force, plus le mur se renforce !!

Le dérèglement climatique est infranchissable
!

La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de
recul. Un repli raisonnable.

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité
est réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort.
Le moteur Science en petite vitesse et à ses
ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, la Croyance fera tourner
l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en marche avant dans un
chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis
à plein régime . Si le véhicule
évolution humaine est guidé dans le bon chemin par le guide Croyance, le
moteur Science peut être remis à plein régime en marche
avant.

Le Terrien savait que se servir
seulement du guide Croyance mène au summum de la métamatérialité : le
marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au
summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que
nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger
une telle manoeuvre.

L'issue passe par une évolution humaine
conduite par la Croyance et non pas par une évolution humaine guidée par
la Science. La Science ne peut pas guider. Elle peut
seulement faire avancer. L'échec de la conférence de Copenhague en
est la preuve !!

Citation :
La Croyance n’a fait qu’égarer l’humanité pendant des millénaires, la science est encore à ses balbutiements et tu veux la condamner en raison d’erreur de jeunesse et nous précipiter dans de nouvelles croyances ridicules ?
L'Humain est éternel en petit, au niveau de
l'individu. Pendant sa vie matérielle, il se créé un patrimoine
métamatériel. Il utilisera ce patrimoine à la mort de son corps de
matière. Il se verra alors vivre dans la nature de métamatière pour
l'éternité avec ce qu'il aura généré comme patrimoine métamatériel
pendant sa vie matérielle.

L'Humain est éternel en grand, au niveau de l'espèce. Il est capable
de se reproduire à l'infini sur une infinité de planètes habitables et
éterniser ainsi l'indispensable espèce humaine.

La venue du Terrien sur Terre entre dans une logique d'éternisation de
l'espèce humaine.

Citation :
Mais ouvre donc les yeux sur la réalité !
Je suis totalement intégré dans la société dite occidentale.

Citation :
Arrête de répéter « Le moteur, c'est la Science. Le gouvernail, c'est la Croyance. » aussi stupidement que ces crétins qui répétais sans cesse « Nous croyons en un seul Dieu créateur du ciel et de la terre… et blablabla »
La Croyance est différente de la Science.

Les méthodes de communication de la Croyance aussi sont différentes de
celles de la Science.

le "mot d'ordre" en Croyance est : expliquer, expliquer et expliquer
encore la découverte de l'univers de métamatière.

C'est la seule solution pour sortir le Terrien de l'impasse
dérèglement climatique dans laquelle la Science, ses dérivés, sa
déontologie et ses lobbies l'ont mené.

Citation :
Avec l’esprit scientifique ou peut mieux percevoir la réalité sans trop se fourvoyer comme cela risque d’arriver si on ne se laisse guider que par ces croyances sans en vérifier l’exactitude.
Antimatière et métamatière n'ont rien à voir.

L'antimatière fait partie de l'univers de matière.
La métamatière fait partie de l'univers de métamatière.

L'antimatière est étudiée par la Science.
La métamatière est étudiée par la Croyance.

La Science cherche désespérément de l'antimatière.
La Croyance vient de découvrir tout un univers de métamatière.

Citation :
En croyant pouvoir se passer de « preuves » ou plutôt de vérifications, on se fourvoie presque immanquablement.
C'est clair !

Science et Croyance sont des activités différentes.
Elles doivent garder leur intégrité pour être plus complémentaires
dans l'évolution du Terrien.

Une découverte en Science se vérifie par des preuves matérielles. La
Science est viable par les preuves matérielles.
Une découverte en Croyance se vérifie par des preuves intelligentes.
la Croyance est viable par les preuves intelligentes.

A la Science les preuves matérielles.
A la Croyance les preuves intelligentes.

La métamatière est une découverte de la Croyance. Elle se vérifie par
des preuves intelligentes, pas par des preuves matérielles.

Si on apporte des preuves matérielles à une croyance, elle vole en
éclats. Ce n'est plus une croyance. Ce n'est pas n'ont plus une science.
C'est une croyance devenue obsolète par l'apport de
preuves matérielles.

C'est ce qui s'est passé avec la croyance en Dieu. La Science a
apporté les preuves matérielles de la non existence de Dieu dans les
cieux. Cette croyance a volé en éclat. Elle n'est plus crédible
aux regard de l'évolution humaine. L'évolution humaine l'a marginalisé
et a avancé sans elle, seulement avec la Science. La Science a vocation
a faire avancer mais n'a pas vocation à voir loin.
Elle a donc fait avancer l'évolution humaine au hasard et nous a perdu
dans une impasse ; nous venons de buter contre le mur infranchissable
du dérèglement climatique.

L'évolution humaine, sans l'aide du guide Croyance, seulement
entrainée par un moteur Science lancé à plein régime, a fait vieillir la
Terre de plusieurs millénaires en quelque
décennies.

Citation :
univers de matière grâce aux instruments relativement performants dont la science lui à permis d’élaborer, on se heurte à une frontière actuellement infranchissable et qui a aboutit à la théorie du « big bang »
La Terre n'est qu'une goute d'eau dans l'océan
universel. Faut-il être bien prétentieux (ou bien innocent !) pour se
croire le centre de la vie universelle !!

La preuve, c'est nous ! les terriens !!

La nature de matière ne crée pas seule une espèce aussi nuisible pour
son environnement. seulement des espèces qui s'intègrent dans son
harmonie.

le Terrien est pour l'heure hautement nuisible pour la nature
terrestre. Sa venue ne s'est donc pas faite de façon hasardeuse. Elle ne
s'est pas faite de façon hasardeuse, elle a donc été
soigneusement préparée par de l'intelligence seule capable d'agir
sciemment dans la nature de matière.

En découvrant la métamaière j'ai aussi découvert que, dans tout
l'univers de matière, seule l'espèce humaine possède l'intelligence. La
naissance du terrien a été préparée par une ou des fratries
humaines extraterrestres adultes hyperévoluées.

Le Terrien en a d'ailleurs les marques d'affinité : l'instinct de la
matrice la nature de matière et l'intelligence des géniteurs humains
extraterrestres.

les animaux et les végétaux sont seulement issus de la nature
matérielle. Ils n'ont pas été fécondés par l'intelligence. Comme marques
d'affinité, ils ont seulement l'instinct de la matrice qui les
a fait naître.

Citation :
Croire que l’on peut sortir de notre univers est une illusion,
Les humains ont deux énergies : l'instinct et
l'intelligence, les animaux et les végétaux en ont qu'une : l'instinct.

Pour l'instinct, pas de problème. Il appartient à l'univers de matière
qui le contrôle. Il a établi des lois instinctives idéales selon les
espèces depuis toujours et pour toujours et ne revient
plus dessus. Les espèces animales et végétales suivent ces lois
idéales sans possibilité de dévier. Les humains aussi ont l'instinct.
Ils suivent aussi les lois instinctives qui garantissent le
fonctionnement normal le la nature de matière.

Humains, animaux et végétaux sont instinctifs au plus haut degré. Ils
n'évoluent pas en instinct.

Il en va autrement pour l'intelligence humaine. L'intelligence
n'appartient pas au monde matériel. La nature de matière, réputée
invulnérable devient vulnérable face à l'intelligence. Cette énergie
n'est pas de son monde. De plus, l'intelligence humaine est évolutive
contrairement aux instincts humains qui sont figés au plus haut degré
par les lois immuables de la nature de matière.

L'intelligence appartient à la nature de métamatière. C'est l'énergie
qui anime ses éléments. Elle a doté les humains de son énergie
intelligence pour qu'ils agissent sous son couvert chez sa
partenaire la nature de matière pour le fonctionnement de leur
symbiose.

Les instincts humains sont contrôlés par la nature de matière,
l'intelligence humaine est contrôlée par la nature de métamatière.
Les instinct humains sont figés au plus haut degré. L'intelligence
humaine est évolutive.
La nature de matière a figé les instincts humains au plus haut degré.
La nature de métamatière fait évoluer l'intelligence humaine.

Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence
d'une fratrie humaine comme le Terrien ?

Toujours de la même façon :
Elle dote un humain d'un surplus d'intelligence pour qu'il découvre un
pan supplémentaire de son environnement : un terrien indicateur.

D'autres humains, friands d'intelligence parce que naturellement en
besoin d'évolution en intelligence, repèrent l'intelligence qui se
dégage du terrien indicateur : des terriens premiers. Les
premiers repèrent l'intelligence qui se dégage de l'indicateur, ils
arrivent à son niveau en intelligence puis le dépassent en intelligence.
Lorsque l'indicateur est trop en arrière de l'avancement
des premiers, ceux ci hésitent et risquent de se perdre dans des
chemins ténébreux. C'est le moment que choisi la nature de métamatière
pour implanter un nouvel indicateur plus en avant de
l'avancement des premiers. Ceux-ci le repèrent, arrivent à son niveau
en intelligence, le dépassent en intelligence et s'éloignent en
intelligence et ainsi de suite jusqu'à la disparition naturelle
du Terrien sur Terre.

Les autres terriens, les terriens suiveurs, suivent les terriens
premiers. Il ne suivent pas le terrien indicateur ; ses paroles sont
trop brutes d'intelligence. Ils suivent l'intelligence raffinée
des terriens premiers.

Comment la nature de métamatière fait-elle évoluer l'intelligence du
terrien indicateur ?

D'un coup ! le terrien indicateur découvre d'un coup le pan
supplémentaire de l'environnement métamatériel. Sans le surplus
d'intelligence impossible de découvrir l'univers de métamatière.

L'indicateur est choisi par la nature de métamatière pour son aptitude
à écouter et à recevoir. Il doit obligatoirement s'isoler un temps plus
ou moins long du reste de ses contemporains.

Je me suis isolé un temps du reste des humains. Et puis un jour, d'un
coup, en quelques minutes, j'ai découvert les bases de la croyance à
l'univers de métamatière. En rerrelisant les paroles de
Bouddha sur la réincarnation, d'un coup j'ai compris l'existence de
l'univers de métamatière, sa symbiose avec notre univers de matière et
sa relation. avec les humains. Ce ne sont pas les paroles
de Bouddha sur la réincarnation qui m'ont fait découvrir la
métamatière : ce n'est pas réincarnation, rien ne se "réincarne" dans la
nature de matière. C'est renouvellement. C'est la nature de
métamatière qui m'a fait visionner d'un bloc son environnement.

Abraham, Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des terriens
indicateurs implantés par la nature de métamatière à un moment donné
dans l'évolution du Terrien. Ces terriens indicateurs sont
des génies en Croyance. Leur découverte ont guidé l'évolution humaine.

Ces génies en Croyance sont des humains. Ils sont mortels. Ils sont
morts. Le Terrien lui n'est pas mort. Il n'a pas cessé d'évoluer.
Personne ne peut parler à la place des génies en Croyance.
Personne n'a le droit de changer ne serait-ce une seule virgule des
écrits d'un génie en Croyance. Lorsque les indications d'un génie en
Croyance se retrouve trop en arrière de l'avancement de a
fratrie humaine. Lorsque la fratrie humaine se trouve est trop en
avant des indications du génie en Croyance, celle-ci avance en hésitant
et risque de se perdre dans des chemins funestes.

C'est ce qui est arrivé au Terrien. Les indications des génies en
Croyance se sont retrouvés, avec le temps, trop en arrière de son
avancement. Le Terrien a avancé au hasard, sans guide Croyance,
et s'est perdu dans l'impasse dérèglement climatique.

La nature de métamatière implante alors un nouvel indicateur en avant
de l'évolution humaine. l'évolution humaine le repère, avec le temps,
elle le rejoint, puis elle s'éloigne et ainsi de suite
jusqu'à la disparition naturelle du Terrien sur Terre.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Lun 19 Avr 2010 - 12:21

Mivé a écrit:
Le problème est justement que tu n’expliques pas, tu ne fais que répéter tes croyances, que nous communiquer le fruit de ton imagination délirante.
Claude De Bortoli a écrit:
Moi, j'explique la découverte de l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec le humains. Après, si on ne comprend pas mes explications çà ne me regarde pas !!
Eh bien non, tu n’explique toujours pas !
Il n’y a pas de découverte d’un univers de métamatière ni donc de symbiose. Je constate que tu ne cesse de faire des affirmations, de répéter constamment les mêmes sans donner de véritables explications, tes affirmations sont gratuites et tu es responsable de ce que tu dis et en bonne part de la compréhension ou de l’incompréhension que tu reçois en retour. Dire que cela ne te regarde pas est une tentative de fuir tes responsabilités.


Mivé a écrit:
Non, je ne rigole pas et tu répètes encore une fois les mêmes foutaises !
La ‘Science’, la ‘Croyance’ ne sont pas des entités vivantes,
Claude De Bortoli a écrit:
Pas des entités vivantes ?!?! Tous les acteurs de ces activités sont bien vivants !!
Et bien justement, ce sont des activités accomplies par des acteurs, par des entités qui sont bien vivantes, mais ce sont les acteurs qui sont des entités vivantes et non pas les activités.

Mivé a écrit:
Ce que l’on appelle généralement « la science » est un ensemble organisé de connaissances dans divers domaines et acquises par la méthode scientifique.
Claude De Bortoli a écrit:
C'est une activité !! La Croyance, c'est la même chose !

Oui et non, ce sont 2 activités mais elles sont très différentes. L’une d’elle recherche la crédibilité et l’autre la vérité. Qu’elles y parviennent ou non est un autre problème. La manière d’y parvenir également.

Mivé a écrit:
En d’autres mots, tu diabolise la Science et tu magnifie la Croyance.
Claude De Bortoli a écrit:
Les idoles entreprises que nous avons mis en place pour nous protéger, pour protéger nos vies et celles de nos enfants, sont devenues trop puissantes. Elles ont le pouvoir de vie et de mort sociale sur nous. (…) Elles ont produit les vecteurs du dérèglement climatique. Elles les ont mis à disposition des humains avec obligation de s'en servir. Elles se nourrissent des bénéfices.

C’est qui ce nous dont tu parle ? Je ne me reconnais pas en lui.
Les entreprises ne sont pas pour moi des idoles et je ne les ai pas mise en place, je n’en suis pas complice. Je souhaite collaborer à un monde meilleur et je suis d’accord que les entreprises, surtout les multinationales sont trop puissantes. Là, je te rejoins sans problème.
De là à dire qu’elles ont le pouvoir de vie et de mort sociale sur nous, il y a un pas que je ne franchirais pas ! Il faudrait pour cela que ce soit des entités indépendantes, ce qui n’est pas le cas et qu’elles s’entendent entre elles pour nous nuire… Mais nous sommes confondus avec la masse des acteurs qui participent à ce qu’elles sont ! Nous pouvons progressivement prendre nos distances avec ce système économique et nous engager, par exemple, dans des groupes de simplicité volontaire comme il commence à en naître beaucoup un peu partout dans nos pays. Probablement que tu n’est pas au courant de cette réalité.

Claude De Bortoli a écrit:
Ces idoles ont figure humaine parce que se sont des humains
qui les ont mise en place et qui les font vivre mais elles n'ont rien d'humain.
Elles ne respirent pas : la qualité de l'air que respirent les êtres
vivants n'est pas important pour elles.
Elles ne boivent pas : la qualité de l'eau les importe peu.
Elles ne mangent pas les mêmes aliments que les êtres vivants : Elles
se nourrissent seulement d'argent.
Elles ne sont pas humaines : les humains sont secondaires pour elles.
(…)
Sans guide, nous avons eu peur des lendemains.
Nous avons donc mis en place des idoles sensées nous protéger et protéger nos familles : les entreprises.
Nous avons mis nos vies sociales entre leurs griffes. Le piège s'est refermé
sur nous ! Au lieu de nous protéger, les idoles nous détruisent.
Elles détruisent notre environnement.
Elles détruisent la nature.
Elles détruisent la biodiversité.
Elle envoient à nos lointains descendants le cadeau empoisonné des déchets nucléaires : le comble du désastre !!

Je peux être assez d’accord avec la partie de cette tirade assez littéraire, plutôt bien écrite que j’ai cité ici. J’en ai exclu la partie délirante.

Claude De Bortoli a écrit:
L'individu ou le groupe d'individus ne peuvent plus rien faire.
Les idoles serons toujours plus fortes qu'eux.
C'est la nature de métamatière elle même qui va régler le problème.
Elle est entrée en conflit avec les terriens fautifs.
La phase finale sera très douloureuse pour eux.

Concrètement, tu ne peux rien faire. Un individu ou un groupe d'individus ne peuvent rien faire. Ils sont trop faibles par rapport aux lobbies de la matérialité.

Ne soyons pas trop fatalistes, pas trop individualistes. L’union fait la force et si nous prenons conscient de notre force, nous pouvons changer le monde. Un homme comme Gandhi est parvenu à mobiliser des foules et a libéré son immense pays de la puissance coloniale anglaise. C’est un exemple de la puissance d’un homme déterminé.

Claude De Bortoli a écrit:
Le PDG De Total par exemple, entreprise grande pollueuse de la planète, ne peut rien faire. Ses employés non plus. Beaucoup sont surement écologiques mais ils sont totalement impuissants. L'entreprise qui les font vivre leurs demande de prospecter, d'extraire et de distiller encore plus de pétrole, ils s'exécutent sans broncher. Même s'ils sont écologiques. Ils savent pourtant que leur action pollura encore plus la planète. Ils n'ont pas le choix. L'entreprise a le pouvoir de vie ou de mort sociale sur eux.

Nous ne pouvons plus rien faire contre les idoles matérielles que nous avons installé de toutes pièces pour nous protéger. Elles sont devenues trop puissantes. Elles concentrent la majeure partie de la richesse.

Nous ne pouvons pas tout faire ni ne rien faire, c’est entre tout et rien que se situe la vérité.

Les employés ne sont pas totalement impuissants, ils ont le droit de grève ! Ils peuvent s’organiser en syndicat et constituer d’autres groupe de pression, ils peuvent rejoindre des groupe écologiques, trouver un autre emploi et démissionner, cesser d’utiliser des véhicules polluants, opter pour des alternatives plus écologiques, réduire la demande et trouver des alternatives diverses. La plupart n’ont probablement pas conscient de leur pouvoir et son aliénés, inconscients. Nous pouvons les aider à prendre conscience de leur pouvoir et agir nous aussi pour diminuer la demande et affaiblir cette entreprise et les autres du même type.

Nous avons donc toujours le choix, même si cela demande parfois du courage, des prises de conscience, des prises de risques. Et si nous sommes solidaires, unis, nous pouvons être plus fort et changer le monde.

Claude De Bortoli a écrit:
Le conflit s'est déplacé. Ce n'est plus l'individu ou le groupe d'individus contre la matérialité, ses dérivés et ses lobbies. C'est la nature de métamatière contre la matérialité, ses dérivés et ses lobbies.

Je ne crois pas à ta théorie, à ta prétendu découverte alors pourquoi insisté et continuellement revenir avec ça ?

Claude De Bortoli a écrit:
Tout ce que tu peux faire concrètement, pour l'heure, c'est rentrer chez toi, te barricader, fermer tes volets et entendre que ça se passe. Le conflit qui se prépare est hors de ta portée. Quand l'ouragan métamatériel sera passé, si tu es toujours en vie, tu pourras ressortir de chez toi et tu auras l'agréable surprise de voir un jour nouveau, un jour chargé d'espoirs. La nature de métamatière aura fait reculer le Terrien. Elle l'aura dégagé de l'impasse funeste dans laquelle il s'était engagé. Le Terrien aura fait un virage significatif puis serra reparti en marche avant dans un plus durable et plus serein. Pour la première fois depuis
longtemps, tu seras heureux !! Heureux d'être humain et fier de l'espèce humaine !

Il n’est pas question que je me barricade chez moi sans raisons valables, que j’attende sans être un acteur d’un changement que je souhaite. Je n’ai jamais cru aux prévisions des gourous ni peur des épouvantails. Il m’arrive parfois d’être heureux, d’avoir d’intenses plaisirs, de grands moments de joies, j’aime la vie. Il m’arrive aussi d’être triste, de connaître des frustrations, des moments de colères. Je suis humain, je n’en ai ni honte ni fierté.

Faut-il encore une fois répéter que je ne crois pas au reste de ton délire sur la fratrie humaine ?
Je souhaiterais que tu ne revienne pas constamment avec ça.
C’est tout au plus une hypothèse mystique, une inspiration, pas une découverte.

Mivé a écrit:
Je suis un hédonien écologiste, arrange toi avec ça !
Claude De Bortoli a écrit:
On se ressemble !!
Ah ? En quoi ? En tout cas tu parle plus ici de ce qui nous différencie, de ce qui nous distingue que de ce qui nous est commun ! Wink

Claude De Bortoli a écrit:

Tu es au service de la nature de matière. Je suis au service de la nature de métamatière. Tu es intermédiaire entre la nature de matière et les terriens. Je suis intermédiaire entre la nature de métamatière et les terriens. Tu sais que la nature de matière ne se trompe jamais. Je sais que la nature de métamatière ne se trompe jamais.

M’enfin !!! C’est quoi cette idée loufoque que je suis au service de la nature de la matière ?
Je viens de te dire que je suis un hédonien, je n’ai donc pas l’impression que tu comprends bien ce que cela signifie ! Je te répète que je ne crois pas à la métamatière que tu ne cesse obstinément d’évoquer dans tes messages.

Je constate que tu retombes fréquemment dans ton délire auquel tu n’apportes rien de neuf. Je maintiens ce que j’ai déjà dit auparavant et je ne vais pas constamment me répéter. Je te demande d’en faire de même et de ne pas constamment te répéter. Je ne fais plus que survoler tes propos pour percevoir quelque chose de neuf. Trop souvent en vain ! Et quand il y a quelque chose de neuf, c’est chaque fois un mélange de lieux communs et d’un délire inintéressant et quelques affirmations prétentieuses.


Mivé a écrit:
Mais ouvre donc les yeux sur la réalité !
Claude De Bortoli a écrit:
Je suis totalement intégré dans la société dite occidentale.

Eh bien libère toi de cette intégration ! Arrête de fuir dans des illusions et deviens plus conscient, plus libre, plus responsable sans te noyer dans des illusions, dans des espoirs irréalistes.

Et même si il est important d’expliquer, il importe avant tout de bien comprendre.
Ensuite, il ne suffira pas d’expliquer mais d’agir aussi avec intelligence en étant attentif aux conséquences de nos propos et de nos actes.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 20 Avr 2010 - 7:55

Citation :
Eh bien non, tu n’explique toujours pas !
Il n’y a pas de découverte d’un univers de métamatière ni donc de symbiose. Je constate que tu ne cesse de faire des affirmations, de répéter constamment les mêmes sans donner de véritables explications, tes affirmations sont gratuites et tu es responsable de ce que tu dis et en bonne part de la compréhension ou de l’incompréhension que tu reçois en retour. Dire que cela ne te regarde pas est une tentative de fuir tes responsabilités.
Les humains se différencient des animaux et des
végétaux par leur fonction "croire". Les animaux et les végétaux n'ont
pas cette fonction. La fonction croire est liée à
l'intelligence. Les animaux et le végétaux n'ont pas l'intelligence.
Ils ne croient pas.

La fonction croire est innée chez les humais. Ils naissent croyants.

La fonction croire des humains est la seule liaison entre l'univers de
matière et l'univers de métamatière. Par la fonction croire des
humains, les univers matériel et métamatériel transfèrent leur
énergie pour que leur symbiose fonctionne.

Croire est naturel chez les
humains. C'est inné chez eux. Ils naissent croyant. Il doivent se forcer
à ne pas croire comme ils doivent se forcer à ne pas
manger.

Croire est bon pour la santé. Se forcer à ne pas croire est mauvais
pour la santé. Ils deviennent anorexiques de croyance.

La Croyance est seule capable de séparer l'instinct de l'intelligence
pour quelles ne se mélangent pas et ne provoquent des comportements
humains explosifs qui nuisent et détruisent la nature de
matière.

L'intelligence humaine exacerbe les instincts humains si ces deux
énergies ne sont pas maintenues séparées. Plus de limite raisonnable
dans l'amour et l'instinct si ces deux énergies se mélangent
!!

Une vie matérielle se compose de deux éléments intimement liés : un
corps de matière et une énergie : l'instinct. Tout être matériel qui n'a
pas la fonction instinctive de manger, de boire, etc.,
qui n'a pas l'énergie instinct est un être sans vie !!

L'espèce humaine est différente des autres espèce animales et
végétales. Elle a aussi un corps de matière mais elle a deux énergies.
Elle a l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence
métamatérielle. Les humains sont animés par l'instinct pour leurs
fonctions vitales : boire, manger, etc. et par l'intelligence pour leur
fonction croire.

A quoi sert la fonction croire des humains ? Les fonctions
instinctives suffisent largement pour vivre dans la nature de matière !!

Elle sert à faire la liaison entre deux univers qui vivent en
symbiose. Au travers de la fonction croire des humains, les univers
matériels et métamatériels transfèrent les énergies nécessaire à
leur symbiose.

En activant notre fonction croire, c'est la seule solution pour
maintenir séparé les instincts de l'intelligence. Sinon l'intelligence
humaine se met au service des instincts humains et les
instincts humains se mettent au service de l'intelligence humaine.

En activant notre fonction croire, nous entrons en communication avec
la nature de métamatière laquelle maitrise l'intelligence humaine et la
maintient séparée des instincts humains.

Nous ne pouvons pas gérer la séparation instinct/intelligence par les
instincts. Ils sont activés au plus haut degré par les lois immuables de
la nature de matière. Nous n'avons pas d'emprises sur
eux.

Nous pouvons la gérer par l'intelligence. L'intelligence humaine est
évolutive. la nature de métamatière est capable de la faire évoluer.

Si les humains ne mettent pas de séparation entre leurs instincts et
leur intelligence, il se créé des comportements explosifs qui nuisent et
détruisent la nature de matière.

Citation :
Et bien justement, ce sont des activités accomplies par des acteurs, par des entités qui sont bien vivantes, mais ce sont les acteurs qui sont des entités vivantes et non pas les activités.
C'est la même chose en Croyance

La Croyance est évolutive comme sa partenaire la
Science. Comme en Science, il y a une hiérarchie chez les acteurs de la
Croyance.

Au bas de la hiérarchie : les charlatans en Croyance. Ils profitent de
la Croyance pour se constituer du patrimoine purement matériel alors
que la déontologie de la Croyance est au-delà de la
matérialité : la métamatérialité.

Viennent ensuite les généralistes en Croyance. Ils entretiennent les
croyances chez leurs contemporains.

Puis les spécialistes en Croyance. Plus férus dans certains domaines
de la Croyance.

Puis les chercheurs en Croyance. Ils cherchent à faire évoluer la
Croyance.

Afin, au haut de la hiérarchie, se trouvent les génies en Croyance.
Ils ont cherché. Ils ont trouvé une nouvelle croyance. Leur croyance est
une évolution de la Croyance.

La Science a ses génies. La Croyance aussi a ses génies : Abraham,
Moïse, Bouddha, Jésus, Mahomet sont des génies de la Croyance. Leurs
découvertes ont fait évoluer la Croyance. Elles ont
comblé le besoin naturel de croire de centaines de générations de
terriens.

Citation :
Oui et non, ce sont 2 activités mais elles sont très différentes. L’une d’elle recherche la crédibilité et l’autre la vérité. Qu’elles y parviennent ou non est un autre problème. La manière d’y parvenir également.
L'évolution humain a deux activités majeures à sa
disposition pour avancer : un moteur Science et un guide Croyance. Les
deux sont évolutifs. Ils évoluent par des découvertes
faites par des chercheurs qui deviennent des génies. C'est tantôt l'un
qui est devant, tantôt l'autre. C'est tantôt la Science qui dépasse en
évolution la Croyance, tantôt la Croyance qui dépasse
en évolution la Science. C'est un cheminement tout à fait naturel.

Au temps de l'inquisition par exemple, la Science a dépassé la
Croyance notamment grâce à la découverte de Gallilé. Actuellement, c'est
la Croyance qui vient de dépasser la Science grâce à la
découverte de la métamatière.

La Science et la Croyance sont les deux activités majeures de
l'avancement de l'évolution humaine. Elles sont différentes. Elles
doivent rester intègres et ne doivent pas se faire ingérence.

La Science est un moteur. Elle fait avancer mais n'a pas vocation à
voir loin.

Le véhicule évolution humaine lui demande des vaccins, elle s'exécute.
Il lui demande prospecter et distiller encore plus de pétrole, elle
s'exécute sans broncher.
Il lui demande des bombes encore plus destructrices, pas de problème
pour elle. elle s'exécute

La découverte de la métamatière est une évolution de la Croyance. La
Croyance n'avait pas évoluée depuis des millénaires. Depuis la
découverte de la croyance en Dieu. Elle était complètement
dépassée par l'évolution de la Science. L'évolution humaine l'a donc
marginalisé. Elle s'est servie seulement du moteur Science pour avancer.

Le problème est que le moteur Science est intrinsèquement myope. Il
fait avancer certes mais au hasard et l'évolution humaine a fini dans
une impasse : le dérèglement climatique.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle
vient de retrouver la vision sur l'éternité. Elle est maintenant en
mesure de reprendre son rôle de guide de l'évolution
humaine. Elle est capable de sortir le Terrien de l'impasse
dérèglement climatique et lui faire retrouver un avenir durable et
serein.

Le géocentrisme forcé des scientifiques !! Forcés de se
croire le centre de la vie universelle par manque de moyens et d'outils
matériels performants capables de visionner d'autres
planètes habitables et d'autres fratries humaines. La Science ne voit
pas assez loin ! Elle est condamnée à se croire le centre de la vie
universelle. La Croyance, elle, n'est pas limitée par la
performance des outils matériels. Son outil est l'intelligence. Pas de
limite matérielle à l'intelligence. Elle peut voir voir, très loin.
Elle peut même sortir de l'univers de matière. De cette
position, elle peut visionner l'univers de métamatière et sa symbiose
avec l'univers de matière.

Science et Croyance sont partenaires. Elles s'entraident pour évoluer.

L'évolution normal de la Science a montré à la Croyance que "Dieu
n'est pas dans les Cieux". Cette croyance a volé en éclats et elle est
devenue obsolète. La faute à la Science ? Non ! C'est le
fonctionnement normal de l'évolution humaine. A la Croyance de
s'adapter. C'est ce quelle a fait. Elle vient d'évoluer avec la
découverte de l'univers de métamatière et sa symbiose avec l'univers
de matière.

L'évolution normal de la Croyance montre à la Science que les univers
matériels et métamatérels sont éternels. Le Big bang ne peut pas être le
commencement de notre univers de matière. Il n'a ni
commencement ni fin. C'est une ronde. Le Terrien l'a pris et le
quittera au passage. A la Science de réviser ses théories pour continuer
à évoluer dans le bon chemin.

La Science, c'est le moment présent. C'est le quotidien. C'est
la vie matérielle. C'est l'instinct et les comportements instinctifs
dans toute leur splandeur.

Le problème est que l'humain possède une deuxième énergie :
l'intelligence. Grâce à l'intelligence (ou à cause), l'humain a besoin
de voir loin, très loin, éternellement loin. Et ça seule la
Croyance peut le lui apporter.

Citation :
De là à dire qu’elles ont le pouvoir de vie et de mort sociale sur nous, il y a un pas que je ne franchirais pas !
T'as pas l'air de travailler dans une entreprise !!
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 20 Avr 2010 - 8:36

Nous sommes des humains...
Mais ce n'est rien de plus que des animaux un peu évolués

Et je ne cesserais de douter de ce que les animaux humains dirons sur les autres animaux... Ils sont parfois tellement cons et incapable de vivre parmi eux dans leur milieu et de bien les comprendre. Certains humains me semblent être plus cons que les animaux quand on les place dans un environnement naturel, ils ne savent pas s'adapter. Ils sont dominés par un instinct de peur, un instinct de conservation, mais il agissent très souvent stupidement !

Je suis certains que certains animaux sont très intelligent, d'autres moins... C'est aussi pareil chez les êtres humains !
Je sais, bien sûr que dans les cas des animaux on parlera d'instinct et de ruse, mais je vais pas entrer dans les détails. J'ai volontairement simplifier mes propos car je m'adresse à un simple technicien croyant et non pas à un savant intelligent ! Wink .

Les jeunes animaux, humains compris, font confiance à leur parent et naturellement cette confiance diminue en grandissant, et c'est très bien ainsi, cela permet l'autonomie et la progression, l'évolution...

La confiance en ses parents est importante pour la survie, ensuite, elle peut devenir dangereuse... Petit à petit nous devons remplacer la croyance par la compréhension pour bien nous adapter au monde. Continuer à croire quand on est adulte est puérile et n'est pas du tout un signe d'intelligence. C'est même plutôt le contraire.

Les techniciens sont-ils comparables à des robots programmés ?
Croire c'est être comparable à un robot qui exécute les ordres pour lesquels il a été programmé. Les robots sont-ils intelligents ? N'as-tu pas plus d'intelligence qu'un robot ?

Mon intelligence me permet de bien comprendre la différence entre l'instinct et l'intelligence et elle me conduit à ne pas croire bêtement, comme un animal ou un jeune enfant à se que raconte celui qui voudrais être son maître ! Je ne suis pas un enfant ni un animal, donc je ne te crois pas ! Je comprends ce que tu dis et je vois ce qui est vrai et ce qui est faux.

Parce qu'ils croient aux progrès, en Dieu ou en d'autres fadaises, des être humains ne comprennent pas qu'ils sont en train de polluer et de nuire à leur planète. Une prise de conscience et nécessaire. Et il s'agit pas de croire de nouveau gourou mais de bien comprendre les causes et les conséquence ce qui demande intelligence et compréhension et non pas de croire bêtement !

Et si tu n'es pas capable de comprendre ça, tu manque vraiment beaucoup d'intelligence. Mais pas besoin d'intelligence pour croire... Il n'en faut pas non plus énormément pour inventer des théorie qui ne tienne pas la route, il en faut plus pour s'en rendre compte et plus encore pour élaborer des théories intelligentes

Et c'est là que nous pouvons constater ton manque d'intelligence.

Non, je ne suis pas un esclave et je ne suis pas soumis à la torture, c'est pourquoi j'ai un cerveau qui fonctionne bien et qui ne crois pas aux fadaises que peuvent raconter des illuminés.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mer 21 Avr 2010 - 9:02

Citation :
Nous sommes des humains...
Mais ce n'est rien de plus que des animaux un peu évolués
Citation :
Les humains ont une anatomie mammifère mais se différencient des animaux par leur deuxième énergie : l'intelligence. Ils forment une catégorie à part. Il y a les végétaux, les animaux et les humains. Les animaux et les végétaux ont une seule énergie pour vivre : l'instinct. Les humains en ont deux : l'instinct et l'intelligence.

Citation :
Et je ne cesserais de douter de ce que les animaux humains dirons sur les autres animaux... Ils sont parfois tellement cons et incapable de vivre parmi eux dans leur milieu et de bien les comprendre. Certains humains me semblent être plus cons que les animaux quand on les place dans un environnement naturel, ils ne savent pas s'adapter. Ils sont dominés par un instinct de peur, un instinct de conservation, mais il agissent très souvent stupidement !
Tu haïs l'espèce humaine. C'est ton point faible !!

L'espèce humaine est la fierté de l'univers de matière. Elle possède l'intelligence métamatérielle. Elle peut vivre comme bon lui semble. Le problème est quelle doit trouver seule son chemin. Elle est donc soumis aux erreurs de jeunesse. Le dérèglement climatique en est une.

Citation :
Je suis certains que certains animaux sont très intelligent, d'autres moins...
Le ver de terre aussi ?

Citation :
C'est aussi pareil chez les êtres humains !
Je sais, bien sûr que dans les cas des animaux on parlera d'instinct et de ruse, mais je vais pas entrer dans les détails. J'ai volontairement simplifier mes propos car je m'adresse à un simple technicien croyant et non pas à un savant intelligent ! .
L'instinct n'a pas finit de nous épater !

Citation :
Les jeunes animaux, humains compris, font confiance à leur parent et naturellement cette confiance diminue en grandissant, et c'est très bien ainsi, cela permet l'autonomie et la progression, l'évolution...
C'est du domaine de l'instinct.

Citation :
Les techniciens sont-ils comparables à des robots programmés ?
Croire c'est être comparable à un robot qui exécute les ordres pour lesquels il a été programmé. Les robots sont-ils intelligents ? N'as-tu pas plus d'intelligence qu'un robot ?
Les humains se différencient des animaux et des
végétaux par leur fonction "croire". Les animaux et les végétaux n'ont
pas cette fonction. La fonction croire est liée à
l'intelligence. Les animaux et le végétaux n'ont pas l'intelligence.
Ils ne croient pas.

La fonction croire est innée chez les humais. Ils naissent croyants.

La fonction croire des humains est la seule liaison entre l'univers de
matière et l'univers de métamatière. Par la fonction croire des
humains, les univers matériel et métamatériel transfèrent leur
énergie pour que leur symbiose fonctionne.

Croire est naturel chez les
humains. C'est inné chez eux. Ils naissent croyant. Il doivent se forcer
à ne pas croire comme ils doivent se forcer à ne pas
manger.

Croire est bon pour la santé. Se forcer à ne pas croire est mauvais
pour la santé. Ils deviennent anorexiques de croyance.

La Croyance est seule capable de séparer l'instinct de l'intelligence
pour quelles ne se mélangent pas et ne provoquent des comportements
humains explosifs qui nuisent et détruisent la nature de
matière.

L'intelligence humaine exacerbe les instincts humains si ces deux
énergies ne sont pas maintenues séparées. Plus de limite raisonnable
dans l'amour et l'instinct si ces deux énergies se mélangent
!!

Une vie matérielle se compose de deux éléments intimement liés : un
corps de matière et une énergie : l'instinct. Tout être matériel qui n'a
pas la fonction instinctive de manger, de boire, etc.,
qui n'a pas l'énergie instinct est un être sans vie !!

L'espèce humaine est différente des autres espèce animales et
végétales. Elle a aussi un corps de matière mais elle a deux énergies.
Elle a l'instinct commun aux êtres matériels et l'intelligence
métamatérielle. Les humains sont animés par l'instinct pour leurs
fonctions vitales : boire, manger, etc. et par l'intelligence pour leur
fonction croire.

A quoi sert la fonction croire des humains ? Les fonctions
instinctives suffisent largement pour vivre dans la nature de matière !!

Elle sert à faire la liaison entre deux univers qui vivent en
symbiose. Au travers de la fonction croire des humains, les univers
matériels et métamatériels transfèrent les énergies nécessaire à
leur symbiose.

En activant notre fonction croire, c'est la seule solution pour
maintenir séparé les instincts de l'intelligence. Sinon l'intelligence
humaine se met au service des instincts humains et les
instincts humains se mettent au service de l'intelligence humaine.

En activant notre fonction croire, nous entrons en communication avec
la nature de métamatière laquelle maitrise l'intelligence humaine et la
maintient séparée des instincts humains.

Nous ne pouvons pas gérer la séparation instinct/intelligence par les
instincts. Ils sont activés au plus haut degré par les lois immuables de
la nature de matière. Nous n'avons pas d'emprises sur
eux.

Nous pouvons la gérer par l'intelligence. L'intelligence humaine est
évolutive. la nature de métamatière est capable de la faire évoluer.

Si les humains ne mettent pas de séparation entre leurs instincts et
leur intelligence, il se créé des comportements explosifs qui nuisent et
détruisent la nature de matière.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mer 21 Avr 2010 - 10:23

Mivé a écrit:
Nous sommes des humains...
Mais ce n'est rien de plus que des animaux un peu évolués
Claude De Bortoli a écrit:
Les humains ont une anatomie mammifère mais se différencient des animaux par leur deuxième énergie : l'intelligence. Ils forment une catégorie à part. Il y a les végétaux, les animaux et les humains. Les animaux et les végétaux ont une seule énergie pour vivre : l'instinct. Les humains en ont deux : l'instinct et l'intelligence.
Pas d’accord.
L’intelligence n’est pas une énergie et les animaux aussi sont dotés d’une intelligence.

Mivé a écrit:
Et je ne cesserais de douter de ce que les animaux humains dirons sur les autres animaux... Ils sont parfois tellement cons et incapable de vivre parmi eux dans leur milieu et de bien les comprendre. Certains humains me semblent être plus cons que les animaux quand on les place dans un environnement naturel, ils ne savent pas s'adapter. Ils sont dominés par un instinct de peur, un instinct de conservation, mais il agissent très souvent stupidement !
Claude De Bortoli a écrit:
Tu haïs l'espèce humaine. C'est ton point faible !!

L'espèce humaine est la fierté de l'univers de matière. Elle possède l'intelligence métamatérielle. Elle peut vivre comme bon lui semble. Le problème est quelle doit trouver seule son chemin. Elle est donc soumis aux erreurs de jeunesse. Le dérèglement climatique en est une.
C’est absolument faux et stupide !
C’est au contraire l’espèce que je préfère et que je connais le mieux !
Et malgré la déception en raison de l’aliénation de nombreux spécimens elle reste de loin l’espèce animale que je préfère.

Le besoin d’être fier est la conséquence d’un mal être et de cette aliénation. L’espèce humaine ne vit pas comme bon lui semble, ayant créé des institutions, des coutumes, des lois et des règles diverses, la plupart des individus s’y soumettent bêtement, aveuglément et son ainsi détournés de la conscience de leurs vrais problèmes. Il n’y a pas de chemin à trouver, juste un épanouissement à atteindre. Il y a de nombreuses erreurs, la pollution et les gaspillages de nombreuses ressources font partie des conséquences de ces erreurs.

Mivé a écrit:
Les techniciens sont-ils comparables à des robots programmés ?
Croire c'est être comparable à un robot qui exécute les ordres pour lesquels il a été programmé. Les robots sont-ils intelligents ? N'as-tu pas plus d'intelligence qu'un robot ?
Claude De Bortoli a écrit:
Les humains … (…)

Encore une fois je constate que tu ne réponds pas à la question que je te pose et tu me répète tes croyances sans faire preuve de plus d’intelligence. Toujours plus de la même chose aboutira encore au même résultat si ce n’est que comme j’identifie rapidement que tu répète encore tes croyances avec tes mêmes interprétations que j’estime stupides, peu intelligentes, je survole maintenant encore plus rapidement tes propos sans prendre la peine de répondre une fois de plus à tes répétitions, malgré les quelques variantes que je constate.

Il y a de nombreuses explications et analyses plus intelligentes et plus logiques que les tiennes pour expliquer les constatations que nous pouvons faire de l’état du monde, du comportement des humains et des changements climatiques.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Jeu 22 Avr 2010 - 7:42

???
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Ven 23 Avr 2010 - 9:08

Mivé a écrit:
Pas d’accord.
L’intelligence n’est pas une énergie et les animaux aussi sont dotés d’une intelligence.
Claude De Bortoli a écrit:
La nature de métamatière a déjà tant à faire avec l'intelligence humaine si les animaux et les végétaux possédaient aussi l'intelligence ça deviendrait ingérable pour elle. (…)

Il n’y a pas de nature de la métamatière ailleurs que dans ton esprit perturbé, ce n’est qu’un délire. C’est l’incohérence de ta théorie qui rend ingérable une intelligence animale dans ton esprit, pas dans la
réalité.

Claude De Bortoli a écrit:
Tu haïs l'espèce humaine. C'est ton point faible !! (…)
Mivé a écrit:
C’est absolument faux et stupide !
C’est au contraire l’espèce que je préfère et que je connais le mieux ! (…)
Claude De Bortoli a écrit:
Tu ne pourras pas la comprendre et comprendre son rôle dans la nature de matière en la comparant aux animaux. (…)

Toujours aussi faux et stupide, je comprends bien l’espèce humaine, son aliénation, ses causes et ses conséquences sans avoir besoin de la comparer aux animaux, c’est toi qui a fait cette comparaison et je t’ai répondu que je pense qu’il existe une intelligence animale, que tout ne s’explique pas en terme d’instinct, des expériences l’ont démontré : ils sont capable d’apprendre et de solutionner des problèmes nouveaux qui ne pouvait pas se poser dans leur environnement naturel.

Mivé a écrit:
Le besoin d’être fier est la conséquence d’un mal être et de cette aliénation. L’espèce humaine ne vit pas comme bon lui semble, ayant créé des institutions, des coutumes, des lois et des règles diverses, la plupart des individus s’y soumettent bêtement, aveuglément et son ainsi détournés de la conscience de leurs vrais problèmes.
Il n’y a pas de chemin à trouver, juste un épanouissement à atteindre. Il y a de nombreuses erreurs, la pollution et les gaspillages de nombreuses ressources font partie des conséquences de ces erreurs.
Claude De Bortoli a écrit:
Un singe qui n'arrive pas à casser ses noix avec une pierre se passera de noix. La nature de matière lui a imposé une méthode pour casser les noix et ne revient pas dessus. Il casse ses noix d'instinct et ne peut pas faire autrement que de casser les noix comme la nature de matière lui a imposé pour casser les noix. Il n'a pas l'intelligence pour sortir des liens de l'instinct et fabriquer un casse noix plus efficace que cassera à coup sur les noix comme celui que ma grand mère utilisait quand elle faisait ses
délicieuse tarte aux noix.

C’est faux ! Tu manques d’informations. Les singes sont capables d’apprendre, de développer des comportements nouveaux, d’utiliser des pierres, des bâtons, des brindilles pour attraper des termites ou d’autres insectes dans des recoins autrement inaccessibles, ils peuvent même empiler des gros cubes pour atteindre une banane accroché au plafond. Ils sont certes moins intelligents que les humains et il faudra souvent leur laisser plus de temps pour trouver une solution. L’intelligence est nettement moindre mais elle n’est pas absente pour autant ! Certains humains se montre également stupides et peu inventifs, il ne font qu’imiter, que reproduire, que adapter des méthodes qu’ils ont apprise, ta grand-mère n’a probablement pas inventer le casse noix qu’elle utilisait.

Quant à ce que tu dis sur des choses que tu ne connais pas, sur les extra-terrestres notamment, guère envie d’ergoter là-dessus.

Et je pense que ce sujet est vraiment mal placé, je vais réfléchir à le déplacer dans une section plus adaptée.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Sam 24 Avr 2010 - 8:48

Il me semble qu'il y a eu un dysfonctionnement !

Le message de Claude du 22 avril à disparu...
J'estime cependant que ce n'est pas une grande perte car cette perception et cette interprétation de Claude est trop discordante avec la perception que nous avons et est très probablement un délire et non une perception d'une autre réalité. Je ne crois pas du tout à cette prétendu découverte d'une nature de la "métamatière" et à toute la théorie de Claude qui manque de cohérence.

Faut-il laisser ce sujet ici où le mettre à un autre endroit ?
Finalement, s'il s'arrête ici je pense que cela n'a pas beaucoup d'importance... Surtout si en même temps il n'y a pas d'autres sujet de animés.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Sam 24 Avr 2010 - 8:49

Citation :
Il n’y a pas de nature de la métamatière ailleurs que dans ton esprit perturbé, ce n’est qu’un délire.
Tu vis ta vie de tous les jours dans la nature de matière. Tu te vois
vivre dans la nature de métamatière lorsque tu quittes momentanément ou
définitivement la nature de matière.

Citation :
C’est l’incohérence de ta théorie qui rend ingérable une intelligence animale dans ton esprit, pas dans la
réalité.
La logique veut que les animaux et les végétaux vivent seulement d'instinct. La nature de matière bride leurs comportements par les liens de l'instinct et ne revient pas dessus. De la galaxie au brin d'herbe en passant par les animaux et les végétaux tout est bridé par les liens de l'instinct.

Citation :
Toujours aussi faux et stupide, je comprends bien l’espèce humaine, son aliénation, ses causes et ses conséquences sans avoir besoin de la comparer aux animaux, c’est toi qui a fait cette comparaison et je t’ai répondu que je pense qu’il existe une intelligence animale, que tout ne s’explique pas en terme d’instinct, des expériences l’ont démontré : ils sont capable d’apprendre et de solutionner des problèmes nouveaux qui ne pouvait pas se poser dans leur environnement naturel.
Sans la compréhension de la symbiose des natures matérielle et métamatérielle, la présence d'humains intelligents dans une nature matérielle totalement instinctive est une aberration.

Citation :
C’est faux ! Tu manques d’informations. Les singes sont capables d’apprendre, de développer des comportements nouveaux, d’utiliser des pierres, des bâtons, des brindilles pour attraper des termites ou d’autres insectes dans des recoins autrement inaccessibles,
Instinct et intelligence sont au même niveau en puissance et en valeur. L'instinct n'a pas fini de nous épater.

Citation :
ils peuvent même empiler des gros cubes pour atteindre une banane accroché au plafond.
Moyennant nourriture !!! C'est du dressage pas de l'intelligence. Ce
sont des changements de comportements tirés sous la torture. Ils ne sont
pas crédibles
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Sam 24 Avr 2010 - 8:51

MiVé a écrit:
Il me semble qu'il y a eu un dysfonctionnement !

Le message de Claude du 22 avril à disparu...
J'estime cependant que ce n'est pas une grande perte car cette perception et cette interprétation de Claude est trop discordante avec la perception que nous avons et est très probablement un délire et non une perception d'une autre réalité. Je ne crois pas du tout à cette prétendu découverte d'une nature de la "métamatière" et à toute la théorie de Claude qui manque de cohérence.

Faut-il laisser ce sujet ici où le mettre à un autre endroit ?
Finalement, s'il s'arrête ici je pense que cela n'a pas beaucoup d'importance... Surtout si en même temps il n'y a pas d'autres sujet de animés.
Je pensais que c'était toi juge modérateur qui m'avait couper la langue !!!
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Sam 24 Avr 2010 - 14:50

Mivé a écrit:
Il n’y a pas de nature de la métamatière ailleurs que dans ton esprit perturbé, ce n’est qu’un délire.
Claude De Bortoli a écrit:
Tu vis ta vie de tous les jours dans la nature de matière. Tu te vois vivre dans la nature de métamatière lorsque tu quittes momentanément ou
définitivement la nature de matière.
Je vis dans la réalité et je ne me vois pas vivre dans une autre réalité qui n’existe pas !

Mivé a écrit:
C’est l’incohérence de ta théorie qui rend ingérable une intelligence animale dans ton esprit, pas dans la réalité.
Claude De Bortoli a écrit:
La logique veut que les animaux et les végétaux vivent seulement d'instinct. La nature de matière bride leurs comportements par les liens de l'instinct et ne revient pas dessus. De la galaxie au brin d'herbe en passant par les animaux et les végétaux tout est bridé par les liens de l'instinct.
C’est seulement ta logique personnelle que veut que ce soit ainsi, ce n’est pas la réalité. C’est peut-être ce que l’on a cru pendant un certains temps mais des expériences ont montré qu’il existe bien une intelligence animale capable de résoudre des problèmes nouveaux qui ne peuvent pas se poser dans leur environnement naturel

Claude De Bortoli a écrit:
Sans la compréhension de la symbiose des natures matérielle et métamatérielle, la présence d'humains intelligents dans une nature matérielle totalement instinctive est une aberration.
Lol ! M’enfin, c’est tes propos qui sont une aberration !

Claude De Bortoli a écrit:
Instinct et intelligence sont au même niveau en puissance et en valeur. L'instinct n'a pas fini de nous épater.

Pfffff !
Si certaines particularités nous ont permis de devenir l'espèce dominante (la position debout et l’usage de nos mains, la découverte du feu et la transmission à notre descendance les connaissances acquises et accumulées au cours des ans et des générations), d’autres espèces animales ne manque pas d’intelligence et ce n’est qu'une vision anthropocentrique du règne animal qui nous a fait ignorer attribuer à l’homme l’intelligence et aux animaux l’instinc, mais cela ne colle pas avec la réalité. D'un point de vue biologique et génétique, nous sommes d'une grande banalité. Pour s'en convaincre, il suffit de comparer notre patrimoine génétique à celui d'un chimpanzé : 99 % de similitudes !!! Et notre supériorité mentale n'est pas aussi flagrante qu'on l'a cru. Les grands singes savent communiquer, utiliser des outils et en transmettre l'apprentissage à leurs petits. Ils peuvent aussi élaborer des stratégies et faire preuve d'intelligence sociale, c'est-à-dire comprendre les pensées d'autrui et modifier leur comportement en conséquence. Ainsi, un chimpanzé peut se dire : « je pense que tu penses que… ». Et des primatologues allemands estiment que les bonobos ont même la capacité d'envisager l'avenir et de prévoir leurs besoins futurs.

Pour acquérir le langage, nous avons dû abandonner certaines compétences. Notre connaissance des grands singes est encore limitée car la plupart des recherches ont été menées sur des animaux isolés de leur communauté. En outre, il s'agissait bien souvent de répondre à des questions anthropocentriques comme: un chimpanzé peut-il apprendre notre langage ? Mais on ne sait pas grand-chose de la façon dont ces singes perçoivent le monde et, dans certains domaines, leurs compétences dépassent les nôtres. En particulier la mémoire a court terme. Au jeu de Memory (assemblage de figures par paires), un jeune chimpanzé bat toujours un humain. Peut-être parce due l'acquisition du langage a nécessité que notre cerveau abandonne certaines compétences, notamment un peu de cette mémoire. Celle des enfants diminue d'ailleurs quand le langage est acquis. Les chimpanzés sont aussi meilleurs que nous pour reconnaître un visage à l'envers, talent utile quand on aime se suspendre aux arbres tête en bas.

Ils peuvent mémoriser près de deux cents espèces végétales, leur emplacement naturel et leur usage parfois médicinal. Il reste encore beaucoup à apprendre aussi sur les autres espèces. On vient seulement de découvrir que, comme les grands singes et l'enfant à partir de 6 à 12 mois, le dauphin et l'éléphant comprennent ce qu'ils voient dans un miroir : par exemple une tache de couleur placée sur leur corps, invisible autrement et que l'animal essaie d'enlever. Une forme d'intelligence d'autant plus stupéfiante qu'elle n'a pas d'intérêt pour leur survie, à moins que la conscience de soi ne soit indispensable à l'empathie, donc à l'intelligence sociale. Les chercheurs sont de plus en plus nombreux à penser que celle-ci ne se limite pas aux mammifères.

Mais là où les animaux « bidouillent », l'homme excelle. Il a en particulier une capacité d'adaptation environnementale bien supérieure à la plupart des autres espèces puisqu'il peut modifier son milieu à son plus grand bénéfice et, quelquefois aussi, son plus grand risque.

Mivé a écrit:
ils peuvent même empiler des gros cubes pour atteindre une banane accroché au plafond.
Claude De Bortoli a écrit:
Moyennant nourriture !!! C'est du dressage pas de l'intelligence. Ce
sont des changements de comportements tirés sous la torture. Ils ne sont
pas crédibles

Mais pas du tout ! C’est une réaction intelligente qu’ils développent par eux-mêmes en raison d’une motivation. Le dressage c’est faire exécuter une action ou une séries d’actions suite à une injonction. Et il s’agit encore moins de torture ! Sous la torture, humains et animaux se comportent d’une manière beaucoup moins intelligente et plus instinctive. C’est même souvent quand ils sont laissés seuls et sans stress que les animaux et les humains font preuve d plus d’intelligence pour trouver des solutions intelligentes à des problèmes. Les possesseurs de certains animaux s’en rendent parfois compte. Mais si les animaux n’ont pas de motivation, ils ont moins que nous la propension à être insatisfaits et à chercher à se compliquer la vie, ils se contentent de ce qu’ils ont et de survenir à leurs besoins. Ils ont une certaine curiosité mais une beaucoup moins grande propension à bouleverser leur environnement. C'est du moins ce que j'ai l'impression de constater, je ne crois donc pas du tout à ce que tu dis sur l'instinct chez les hommes et les animaux. Je pense aussi qu'il y a beaucoup de différence entre les individus, tant chez les animaux que chez les humains, certains sont plus instinctifs et d'autres sont plus inventifs et plus intelligents. L'erreur c'est de faire une généralité.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...


Dernière édition par MiVé le Dim 25 Avr 2010 - 2:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Sam 24 Avr 2010 - 14:52

Claude De Bortoli a écrit:
Je pensais que c'était toi juge modérateur qui m'avait couper la langue !!!
Ne soit pas paranoïaque en plus !

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Dim 25 Avr 2010 - 9:22

Rien, absolument rien de ce qui est matériel ne
passe dans la nature de matière. Et vice versa : rien de ce qui est
métamatériel ne passe dans le matériel. Une barrière
infranchissable sépare la matière de la métamatière.

Le corps matériel de l'humain, comme de tout être matériel, reste dans
la nature de matière et ne passe pas dans la nature de métamatière. Il
meurt et se dissipe dans la nature de matière.

Mais les humains ne sont pas faits que d'un corps matériel ; ce serait
des animaux. Ils sont faits d'un corps matériel mortel et d'un avenir
métamatériel éternel. Après la mort de leur corps de
matière, il reste leur avenir éternel. Ils se voient vivre dans la
nature de métamatière comme ils se voyaient vivre dans leurs rêves
lorsqu'ils vivaient.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Lun 26 Avr 2010 - 11:44

Claude De Bortoli a écrit:
Rien, absolument rien de ce qui est matériel ne passe dans la nature de matière.
Pardon ?
Je pense que vous devriez vous relire !

Claude De Bortoli a écrit:
Et vice versa : rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel. Une barrière infranchissable sépare la matière de la métamatière. (...)
Si c'était vraiment le cas, vous ne pourriez rien savoir de la métamatière. Voilà pourquoi je ne crois pas à cette autre nature que vous prétendez avoir déouverte. Vous êtes, corps et esprit, dans un univers fait de matière et d'énergie et comme vous dites que rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel, il n'est pas logique, il n'est pas possible de découvrir, de dire quoi que ce soit de vrai ou de crédible sur la métamatière : c'est une construction de l'esprit, comme une sorte de rêve. Prendre ses rêves pour la réalité, voilà ce que l'on considère généralement comme de la folie.

Ehhh, réveille-toi Claude, ce n'était qu'un rêve !

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Claude De Bortoli
Prend de la hauteur


Nombre de messages : 40
Date d'inscription : 09/08/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 27 Avr 2010 - 7:47

Citation :
Si c'était vraiment le cas, vous ne pourriez rien savoir de la métamatière. Voilà pourquoi je ne crois pas à cette autre nature que vous prétendez avoir déouverte.
Un humain est fait d'un corps matériel mortel et d'un avenir métamatériel éternel intimement liés pour l'éternité. Le corps de matière meurt. Il ne passe pas dans le métamatériel. Il se dissout dans la nature de matière. C'est l'avenir métamatériel qui passe dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Les animaux et les végétaux n'ont qu'un corps de matière mortel. Il n'ont pas d'avenir métamatériel. Ils ont, par contre, accès aux béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis. Leur vie vaut la peine d'être vécue.

Les humains, eux, n'ont pas accès au paradis terrestre. Ils ont l'intelligence en plus des instincts. L'intelligence nuit à une vie matérielle. Leur vie vaut qu'en même la peine d'être vécue. Elle génère un avenir métamatériel éternel. Grâcee ç leur intelligence les humain ont un pied dan la nature de métamatière et héritent de droit sa spécificité : l'éternité.

Si l'intelligence humaine prive les animaux de leur paradis terrestre, leur vie ne vaut pas la peine d'être vécue.
Citation :

Vous êtes, corps et esprit, dans un univers fait de matière et d'énergie et comme vous dites que rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel, il n'est pas logique, il n'est pas possible de découvrir, de dire quoi que ce soit de vrai ou de crédible sur la métamatière : c'est une construction de l'esprit, comme une sorte de rêve. Prendre ses rêves pour la réalité, voilà ce que l'on considère généralement comme de la folie.
Rien est caché aux humains pas même l'invisible
et l'impalpable nature de métamatière. Ils en ont une vision quasi
quotidienne dans leurs rêves.

Les rêves font partie intégrante de la nature de métamatière.

Pour rêver, il faut avoir accès à cette nature. Les animaux et les
végétaux n'y ont pas accès. Seule l'espèce humaine y a accès parce
qu'elle est dotée de son énergie, l'intelligence.

Les animaux et les végétaux ne rêvent pas. Seuls les humains rêvent.

Rien n'est caché aux humains, pas même l'invisible métamatière. Ils en
ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves

Les mondes matériel et métamatériel se rencontrent chez les humains.
Ils vivent leur vie quotidienne dans la nature de matière et ils se
voient vivre dans la nature de métamtière dans leurs
rêves.

Les rêves sont une fenêtre ouverte sur la nature de métamatière
accessible aux humains. Dans leur rêves; ils se voient vivre dans une
nature différente de la nature de matière. c'est la nature de
métamatière.

Les rêves ne sont pas issus du cerveau. ils sont issus de la gestation
d'un esprit qui se génère dan notre vie quotidienne

Une preuve ?

Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité.

Seuls les humains rêvent. Seuls les humains ont accès à la nature de
métamatière. Les rêves sont produits par l'intelligence.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils ne rêvent
pas. Ils n'ont pas accès à la nature de métamatière. Ils vivent, ils
meurent et puis plus rien !!!

Les humains, eux, vivent, leur corps de matière meurt mais les humains
ne meurent pas. Après la mort de leur corps de matière, ils se voient
vivre dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Le somnambulisme est une forme pathologique du sommeil. Rien à voir
avec les rêves !

La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour
visionner les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps
en sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas
les rêves ! Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain
mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie
humaine.

Dans nos rêves nous visionnons l'état de croissance de notre foétus
d'esprit. Au travers des rêves nous pouvons orienter ou persévérer dans
nos comportements quotidiens de façon à ce qu'ils
produisent des particules de métamatière les plus saines que possibles
lesquelles génèreront un esprit le plus conforme que possible afin
qu'il naissent le plus viable que possible. A la mort de
notre corps de matière nous nous verrons vivre dans la vie de l'esprit
issu de notre propre vie pour l'éternité.

Les rêves sont liés à
l'intelligence. Les animaux et les végétaux n'ont pas cette énergie. Ils
n'ont que l'instinct. Ils ne rêvent pas. Seule l'espèce humaine
rêve. Elle possède deux énergies : l'instinct et l'intelligence.
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 27 Avr 2010 - 9:34

Mivé a écrit:
Si c'était vraiment le cas, vous ne pourriez rien savoir de la métamatière. Voilà pourquoi je ne crois pas à cette autre nature que vous prétendez avoir déouverte.
Claude De Bortoli a écrit:
Un humain est fait d'un corps matériel mortel et d'un avenir métamatériel éternel intimement liés pour l'éternité. Le corps de matière meurt. Il ne passe pas dans le métamatériel. Il se dissout dans la nature de matière. C'est l'avenir métamatériel qui passe dans la nature de métamatière pour l'éternité.

Les animaux et les végétaux n'ont qu'un corps de matière mortel. Il n'ont pas d'avenir métamatériel. Ils ont, par contre, accès aux béatitudes qui présentent la nature de matière comme un paradis. Leur vie vaut la peine d'être vécue.

Les humains, eux, n'ont pas accès au paradis terrestre. Ils ont l'intelligence en plus des instincts. L'intelligence nuit à une vie matérielle. Leur vie vaut qu'en même la peine d'être vécue. Elle génère un avenir métamatériel éternel. Grâcee ç leur intelligence les humain ont un pied dan la nature de métamatière et héritent de droit sa spécificité : l'éternité.

Si l'intelligence humaine prive les animaux de leur paradis terrestre, leur vie ne vaut pas la peine d'être vécue.
Tu passes d'une évidence d'une grande banalité à une croyance personnelle que j'estime aussi stupide qu'inutile. Quand nous mourrons, notre corps se désagrège et il ne reste de nous que nos oeuvres et des souvenirs. Et je pense qu'il n'y a pas de différence fondamentale entre nous et les animaux.

Je ne souhaite plus discuter de la métamatière dans des forums sérieux, j'ai donc déplacé ce sujet là où il aurait du toujours être.
Le mot métamatière n'est pas au dictionnaire et ce n'est qu'une croyance présentée comme une découverte, une sorte de rêve schizophrénique.

Claude De Bortoli a écrit:
Et vice versa : rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel. Une barrière infranchissable sépare la matière de la métamatière. (...)
Mivé a écrit:
Vous êtes, corps et esprit, dans un univers fait de matière et d'énergie et comme vous dites que rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel, il n'est pas logique, il n'est pas possible de découvrir, de dire quoi que ce soit de vrai ou de crédible sur la métamatière : c'est une construction de l'esprit, comme une sorte de rêve. Prendre ses rêves pour la réalité, voilà ce que l'on considère généralement comme de la folie.
Claude De Bortoli a écrit:
Rien est caché aux humains pas même l'invisible et l'impalpable nature de métamatière. Ils en ont une vision quasi quotidienne dans leurs rêves. (…)

Rien c'est rien et une vision ou une information ce n'est pas rien !

Tu ne cesses de te contredire, tu manques beaucoup de logique et d'intelligence tu tentes seulement de noyer le poisson, de détourner l'attention avec tes affirmations sans vouloir reconnaître les contradictions et les invraisemblances de ton discours !
Tu dis que « rien de ce qui est métamatériel ne passe dans le matériel » et puis que « Une barrière infranchissable sépare la matière de la métamatière. » et puis après qu’ils « en ont une vision quasi quotidienne dans leur rêves ».

Les rêves ne sont que des rêves et croire que nos rêves sont la preuve de l’existence d’un univers de métamatière n’est qu’une croyance que je pense tout aussi inintéressante que stupide, puérile à notre époque.

Les rêves sont des rêves et les animaux rêves eux aussi !

Tu ne cesses de réaffirmer, de nous répéter continuellement les même croyances alors que je t’ai déjà dit plus d’une fois que nous savons que les animaux rêves aussi, qu’ils ont également une forme d’intelligence et tu ne cesse de le nier, de répéter tes dogmes personnels.

Dans un de mes rêves, je me suis vu, je me suis senti avoir une relation sexuelle extraordinaire avec une comédienne célèbre. Ce n’était pas réel, ce n’était qu’un rêve, et on ne s’est pas rencontré elle et moi dans la métamatière, elle n’as pas eu le même rêve que moi. Et même si elle prétendait avoir rêvé d’une histoire d’amour avec un inconnu, je ne croirais pas qu’il y a la moindre réalité dans ce rêve.


Claude De Bortoli a écrit:
Les rêves ne sont pas issus du cerveau. ils sont issus de la gestation
d'un esprit qui se génère dan notre vie quotidienne

Une preuve ?

Le cerveau mort, nous continuons à rêver pour l'éternité.

Et tu appelles ça une ‘preuve’ !? Eh bien !!!

Les rêves tout comme les pensées sont les résultats de connexions neuronales, nous n’avons pas des neurones que dans le cerveau qui est dans notre tête, mais ça c’est une autre histoire. Ce qui est certains c’est que une fois mort on ne rêve plus.


Claude De Bortoli a écrit:
La Science n'a pas et n'aura jamais les outils matériels pour
visionner les rêves. Elle ne peut que détecter les soubressauts du corps
en sommeil dus aux connections neurologiques. Ce ne sont pas
les rêves ! Parce que les rêves ne sont pas issus du cerveau humain
mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie
humaine.

Manifestement tu n’as jamais compris les sciences humaines et les examens neurologiques et les enregistrements qui montrent des courbes de fréquences bien particulières au moment des rêves et elles se retrouvent aussi chez les animaux.

Venir dire que « les rêves ne sont pas issus du cerveau humain mais de la gestation d'un esprit qui se génère au dépend de la vie humaine. » est une information gratuite et indémontrable alors qu’il est par ailleurs démontré qu’il y a une synchronicité, une simultanéité, entre les rêves et les ondes cérébrales typiques pendant cette activité cérébrale bien particulière et reconnaissable.

Ton affirmation que nous pouvons orienter nos comportements de façon à ce qu'ils
produisent des particules de métamatière les plus saines, c’est gratuit, indémontrable et contradictoire avec ton dogme que « rien de ce qui est matériel ne passe dans le métamatériel »

Tu n’es pas encore lassé de balancer tes croyances alors que personne ne veux y croire ?

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Taki
Vitesse de croisière
avatar

Nombre de messages : 149
Localisation : Liège
Loisirs : Taquiner
Souhaits : Echanger des opinions, dialoguer.
Date d'inscription : 13/04/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Jeu 29 Avr 2010 - 13:39

MiVé a écrit:
Je ne souhaite plus discuter de la mégère dans des forums sérieux, j'ai donc déplacé ce sujet là où il aurait du toujours être.
Le mot mégère n'est pas au dictionnaire et ce n'est qu'une croyance présentée comme une découverte, une sorte de rêve schizophrénique.
Enfin, ce n'est pas trop tôt...

La philosophe doit rester une étude rationnelle de la sagesse, de la pensée menée du double point de vue de la connaissance et de l'action avec un souci de vérité, de vérification, d'expérimentation. Ce souci, cet esprit philosophique est certes différent de l’esprit scientifique, de celui que l'on peut trouver dans les sciences exactes. Dans l’approche philosophique, la démarche est plus logique, moins expérimentale, moins à la recherche de preuves formelles et plus à la recherche d'une pratique menant à plus de sagesse. Se laisser emporter par ses croyances et se prétendre « chercheur en croyance » et « doté d'une plus grande intelligence » en se croyant investi d'une sorte de mission, en espérant une sorte de rédemption dans cette nature immatérielle illusoire dont Claude ne cessait de nous inonder dans ce forum, n'a rien de philosophique mais trouve effectivement sa place dans les croyances religieuses.

Je me demande même pourquoi tu as tant tardé à le déplacer ! Je l’aurais fait bien plus tôt.

_________________
Taquineuse par moments, ne me prenez pas trop au sérieux quand même... mdrrrr
Revenir en haut Aller en bas
http://forum.dial.be
Léon
Vitesse de croisière


Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 40
Localisation : Région Liégeoise, région du Centre, entre les deux, parfois ailleurs...
Loisirs : Créer, écouter, observer, sentir, goûter, comprendre, m'exprimer, ...
Date d'inscription : 26/06/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Ven 9 Juil 2010 - 16:25

J'ajoute (car je suis bien d'accord avec Michel et Taki et que je ne vais pas répété ce qu'ils ont déjà dit) que je ne vois pas l'utilité de deux sujet, il faudrait peut-être les fusionner (voire effacer les redondances...).
Revenir en haut Aller en bas
MiVé
Rang: Administrateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2308
Age : 59
Localisation : Liège
Loisirs : Massage, photographie, informatique
Souhaits : De nouvelles personnes sympathiques avec qui dialoguer et plus si affinités...
Date d'inscription : 11/05/2005

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 13 Juil 2010 - 3:05

Oui, mais cela n'en vaut pas la peine et l'on voit bien ainsi le côté obsessionnel et le manque de pertinence de Claude.

_________________
On peut mieux, mais cela prendrait plus de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   

Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
» La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
» La nature de métamatière et la séparation des parents
» La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né
» La nature de métamatière et la séparation des parents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les hédoniens ardents :: Grenier & forums sur les religions, les croyances, l'ésotérisme, le paranormal et les vérités cachées :: Les religions et les croyances-
Sauter vers: